Chargement ...
Désolé, une erreur est survenue lors du chargement du contenu.

6736Allemagne - Seuls 41.178 électeurs ont soutenu le p arti pro-Erdogan ADD

Agrandir la zone des messages
  • Pierre-Yves Lambert
    25 sept.
      Seuls 41.178 ont soutenu le parti pro-Erdogan ADD

      Le parti turc pro-Erdogan Allianz Deutscher Demokraten (ADD) ne participait aux élections fédérales du 24 septembre 2017 que dans le Land de Rhénanie du Nord-Westphalie (Nordrhein-Westfalen, NRW), sa liste dans le Bade-Württemberg avait été rejetée par la commission électorale et celle il avait retiré celle de Hesse. 

      Ce parti a été mis sur pied par des Turco-Allemands en réaction à la motion du Bundestag (Parlement fédéral) sur le génocide arménien en 2016, il n'avait jusqu'ici participé qu'à l'élection de mai 2017 du Landtag (Parlement régional) en Rhénanie du Nord-Westphalie, recueillant 12.688 votes (0,1%), le parti (BIG), parti turco-islamique plus ancien (qui n'a jamais percé) 17.421 (0,2%), Aux élections régionales de 2012 en NRW, BIG avait obtenu 10.694 voix (0,1%) (cf. résultats officiels: https://www.wahlergebnisse.nrw.de/landtagswahlen/2017/aktuell/a000lw1700.shtml ).

      Hier, BIG ne présentait pas de liste et l'ADD a recueilli 41.178 voix (0,4%) en NRW au scrutin proportionnel (il ne présentait aucun candidat au scrutin uninominal, cf. résultats officiels: https://www.wahlergebnisse.nrw.de/bundestagswahlen/2017/aktuell/a000bw1700.shtml ), ce qui n'est pas beaucoup compte tenu du soutien affiché (au propre comme au figuré, voir annexes) de "notre Président" (Erdogan, pas Steinmeier) à ce parti. 


      Parmi les listes de partis parlementaires en NRW, le seul qui présentait un-e candidat-e originaire de Turquie à une place élevée sur la liste proportionnelle était Die Linke, où Sevim Dagdelen était 3ème. La députée fédérale CDU sortante Cemile Giousouf, issue de la minorité turque de Grèce, ne figurait qu'en 32ème place de sa liste.  Sur la liste SPD, Gülistan Yüksel n'était que 12ème. Les Verts, le FDP et l'AfD ne présentaient aucun candidat originaire de Turquie en NRW.

      Cemile Giousouf n'a pas obtenu de siège en raison du système électoral, la liste proportionnelle de la CDU n'ayant décroché que 4 sièges (mais sièges au scrutin uninominal), Gülistan Yüksel et Elvan Korkmaz ont été élus sur la liste SPD, ainsi que Mahmut Özdemir, ce dernier au scrutin uninominal avec 34,8% (cf. résultats provisoires https://www.bundeswahlleiter.de/bundestagswahlen/2017/gewaehlte/bund-99/land-5.html#0c55e544-0772-49b5-b852-8f8b9f1912fc ) et Sevim Dagdelen a été élue sur la liste Die Linke. 

      A noter que cette dernière liste était menée par Sahra Wagenknecht, une des principales figures (communiste populiste) de ce parti, dont le père était un étudiant iranien qui a quitté sa mère allemande quand elle était très jeune, et dont elle n'a plus jamais eu de nouvelles (cf. http://www.dw.com/en/sahra-wagenknecht-the-uncompromising-face-of-the-left-party/a-40245663 ). Autre (ré)élu de cette liste, Niema Movassat, né en Allemagne de parents iraniens. Michaela Noll-Tadjadod, fille (catholique) d'un ministre (musulman et franc-maçon) du Shah d'Iran, a quant à elle retrouvé son siège de députée CDU au scrutin uninominal. Bijan Djir-Sarai, également d'origine iranienne, a quant à lui été élu sur la liste proportionnelle du FDP libéral.


      Pierre-Yves Lambert
      Suffrage-universel.be 25 septembre 2017
      (recherches effectuées cette nuit, publiées en anglais sur Twitter https://twitter.com/tractotheque/status/912161848409116677 )