Chargement ...
Désolé, une erreur est survenue lors du chargement du contenu.

Re: [saxo-france] respiration

Agrandir la zone des messages
  • Serge Bertocchi
    Salut les chercheurs ! Respiration expiration : magnifique sujet ! Mais tout le monde n est pas d accord, comme Philippe l a constaté ! Alors pour résumer ce
    Message 1 de 17 , 27 nov. 2004
      Salut les chercheurs !

      Respiration expiration : magnifique sujet !
      Mais tout le monde n'est pas d'accord, comme Philippe l'a constaté !
      Alors pour résumer ce que j'ai cru comprendre là-dessus et jugé bon
      d'enseigner dans le cadre classique : 3 types de respiration existent (3
      zones de "gonflement" des poumons : en haut, en bas, sur les cotés)

      - claviculaire (en montant les épaules) : celle du quidam pressé stressé. A
      proscrire parce qu'en remontant, la clavicule bloque la gorge (scouic au
      sax, pire pour un chanteur). Poumons pleins, impossible de chanter dans le
      grave.

      - abdominale : celle du sommeil, de l'accouchement "sans douleur" ou des
      animaux en général. on respire grave, en envoyant l'air vers le bas des
      poumons et en laissant le ventre se gonfler naturellement. C'est aussi
      celle que préconise Ricquier dans son 1° bouquin (avec force exercices bien
      pensés). Et Philippe dans son mail. Et moi aussi pendant des années

      - Latéro-costale : ne pas confondre avec la première (c'est à cause de çà
      que je continue à parler de respiration abdominale avant). Le mouvement
      consiste à écarter les côtes latéralement (comme son nom l'indique). C'est
      comme pour ouvrir des rideaux avec les mains à hauteur des épaules, en
      tirant vers l'arrière ; Elle n'est pas opposée à la respiration abdominale,
      qu'elle complète bien, mais évite le désagrément "gros estomac"; c'est
      pourquoi elle est en général pratiquée par les danseurs et les comédiens
      pour qui ce n'est pas un détail;

      Deux écoles de chant s'affrontent : celle qui préconise le tout-abdominal
      ou le tout latéro-costal. bref, il faut essayer et choisir ce qui marche le
      mieux pour soi; Un truc est sûr, c'est que si j'ai étudié cette respiration
      abdominale et enseignée également, je ne m'en servais que peu en concert .
      Quand Robert Aitken m'a parlé pour la 1° fois de respiration
      latéro-costale, je me suis sérieusement interrogé, et aperçu que c'était ce
      que je pratiquais "inconsciemment".

      Et pour montrer que la question n'est pas apparue ces dernières années, il
      nous a proposé un exercice mis au point par Taffanel (oui, le flûtiste du
      19° siècle!).
      Attention : une seule fois et une chaise derrière soi, parce que si on le
      fait bien, on voit des étoiles !!! Et pas les enfants.


      Exercice de Taffanel

      (adultes seulement)


      * Debout, mains sur les hanches, en position d'équilibre. Vider les poumons
      complètement.

      * Prendre une grande respiration en écartant les côtes latéralement,
      épaules vers l'arrière.

      * Une fois les poumons pleins, expirer un peu d'air, puis les remplir un
      peu plus qu'avant.

      * Recommencez deux fois jusqu'à atteindre une sorte de saturation.
      Votre corps doit chercher de la place pour loger tout cet air : les poumons
      se dilatent en soulevant les côtes vers l'avant, le ventre avance, et vous
      pouvez même sentir ce gonflement jusque dans le dos (au niveau des reins).

      * Placez les mains sur les côtes et soufflez en pression, en maintenant les
      côtes soulevées le plus longtemps possible : le ventre se dégonflera
      progressivement, d'abord par le bas, puis la cage thoracique reprendra peu
      à peu sa position initiale.
      Poursuivez l'expiration jusqu'à vider complètement les poumons.

      * Une fois tout l'air expulsé, reprenez une respiration et relâchez la
      tension en soufflant normalement (vous pouvez accompagner ces deux derniers
      mouvements par un geste du bras : soulevez-le pendant la respiration, puis
      vous laissez-le retomber en expirant).



      Conseil :

      Ne répétez pas cet exercice plus de deux fois de suite : bien réalisé, il
      est très éprouvant physiquement.

      :-b


      Amusez-vous bien
      amitiés
      s



      PS sur qqs détails :

      - Le diaphragme est un grand muscle, certes, mais on le dit "passif" me
      semble-t-il ? Quoique j'aie quelques doutes moi-même ...

      -capacité thoracique : c'est vrai que Bob Aitken est impressionnant à voir.
      Il ne sait pas faire de respiration continue, mais n'en a jamais eu besoin
      .... gloub !

      - les chanteurs d'opéra qui utilisent exclusivement la respiration
      abdominale préconnisent souvent de se pencher un peu à l'avant pour dégager
      de la place en bas du dos. Et finissent souvent avec de sérieux problèmes
      de ce côté (mais bon, eux c'est des extrémistes, on le sait)

      - Dans la respiration latéro-costale, la sangle abdominale tient un rôle de
      premier plan. Et on sent bien le mouvement du diaphragme. Mais outre les
      muscles inter-costaux, il y a aussi ... la gravité ...

      - Je ne crois pas qu'il y ait un lien entre la respiration et la qualité
      d'attaque (c'est histoire de pince et de pression avant d'enlever la
      langue, çà, non ?). Mais tout le monde a le droit de cumuler les défauts ...

      - Finalement, le sax, c'est trop facile : c'est pour çà qu'on peut jouer
      sans même bien respirer. Essayez donc de jouer du cor sans placer la
      respiration. Pour rigoler ;o))))

      - Heddy : merci tu me fais rougir ! Oui, j'ai la chance de jouer avec
      quelques sacrés bons musiciens ...

      Serge Bertocchi
    • Mic (Mikosax)
      bres.p@wanadoo.fr ecrivait (wrote), le (on) 27/11/2004 19:45 : [coupure] ... Veinard ! 5 heures du matin et je suis réveillé depuis un bon moment déjà !
      Message 2 de 17 , 27 nov. 2004
        bres.p@... ecrivait (wrote), le (on) 27/11/2004 19:45 :

        [coupure]

        > En cas de réveil nocturne: idem plus des périodes 10 - 20 secondes de
        > respiration bloquée après inspiration et après expiration. Effet
        > supplémentaire de l'apnée ? toujours est il qu'en cours d'exercice : endormi
        > sans m'en rendre compte.
        >

        Veinard ! 5 heures du matin et je suis réveillé depuis un bon moment
        déjà ! Que je pratique ou non la respiration abdominale profonde. La
        faute à un blues que j'ai bossé hier et qui 'tourne'...

        Ceci dit, je suis convaincu de l'intérêt de la respiration abdominale.
        Tous les profs d'instruments à vent de l'école que je fréquente
        insistent là dessus. Je crois que c'est bien intégré chez les
        enseignants... mais que parfois les élèves, devenus pratiquants oublient!

        Pour les curieux, voici un lien sur un site plutôt conscaré à la
        trompette, mais donf beaucoup de considérations peuvent s'appliquer à
        tous les soufflants (la galerie d'images tendrait à montrer).

        N'hésitez pas à chercher les liens en bas de la page indiquée ci-dessous.

        http://joeleymard.free.fr/Pichaureau/Avant-propos.htm

        Bonne journée

        Mic
      • Yves
        Et ne pas oublier aussi les muscles du dos (qui permettent de donner un appui arrière pour la poussée...) Yves ... From: bres.p@wanadoo.fr To:
        Message 3 de 17 , 28 nov. 2004
          Et ne pas oublier aussi les muscles du dos (qui permettent de donner un "appui arrière" pour la poussée...)
          Yves


          ----- Original Message -----
          From: bres.p@...
          To: saxo-france@...
          Sent: Saturday, November 27, 2004 8:10 PM
          Subject: Re: [saxo-france] respiration


          Vu tes articles. Bien, pas trop compliqués
          Le diaphragme semblerait de par sa forme repousser vers le haut de lui méme
          avec un peu les viscéres qui lui pousse au cul.
          faut avoir le ventre un peu tendu pour que les viscéres se barrent vers le
          bas mais pas trop, sans doute pour ne pas trop géner la descente du
          diaphragme et élargir la réserve. Pas si simple.
          Mais reste que le diaphragme est le muscle respiratoire principal et que le
          bienfait ( en tous genres ) de la respiration abdominale est confirmée.

          philippe 64290


          ----- Original Message -----
          From: "Stephane bihan" <stef.bihan@...>
          To: <saxo-france@...>
          Sent: Saturday, November 27, 2004 3:16 PM
          Subject: Re: [saxo-france] respiration


          >
          > tout a fait d'accord aussi. il est terriblement difficile d'expliquer ce
          > qu'est le diaphragme à quelqu'un qui ne veux pas le comprendre!
          > pour les persuader il faut leur dire que c'est le muscle inspiratoire
          > principal, il est grand et puissant, contrairement aux muscles
          > intercostaux qui sont tout petit (et d'utilité secondaire, et qui
          > s'épuisent vite)
          > http://www.medecine-et-sante.com/anatomie/anattronc.html
          > http://www.chups.jussieu.fr/polysPSM/anatfonctPSM2/POLY.Chp.8.html
          >
          >
          >> 100 % d'accord !!! ;-)))
          >> Yves
          >>
          >> ----- Original Message -----
          >> From: bres.p@...
          >> To: saxo-france@...
          >> Sent: Saturday, November 27, 2004 2:30 PM
          >> Subject: Re: [saxo-france] respiration
          >>
          >>
          >> Je suis surpris de constater le nombre de souffleurs sax, tpte,
          >> tbne, qui ne
          >> sont pas d'accord avec la respiration dite abdominale et qui en me
          >> voyant
          >> gonfler le ventre, sous les cotes: avant du ventre, cotés du ventre,
          >> arriére
          >> et sans utiliser quasiment la zone plus haute des cotes m'avancent de
          >> bizarres arguments. Memes des conneries ( capacité thoracique hors
          >> du commun
          >> ou je ne sais quoi )Je n'arrive pas à les convaincre que ça se passe
          >> en bas
          >> et non en haut.
          >> De passer pour un andouille me géne quand méme un peu. Alors je me
          >> dis"qu'ils se démerdent". Mais je trouve idiot qu'ils passent à coté
          >> de ce
          >> bénéfice. Peut etre m'avancent ils des conneries qui ne tiennent pas la
          >> route histoire d'élucider une question et une difficulté avec
          >> laquelle ils
          >> n'ont pas envie de s'enquiquinner
          >> Comment se fait il que la respiration abdominale soit encore , elle
          >> et ses
          >> multiples bienfaits( sur le son, la décontraction, le sommeil, le
          >> sport )
          >> ignorée de tant de gens pourtant bien plus jeunes que moi.Les
          >> anciens , à la
          >> limite je comprendrais.
          >> Je me souviens d'avoir vu Alix Combelle en 1957 ou 8 et des collégues
          >> musiciens souflleurs ( à l'époque j'en etais juste à l'harmonica
          >> chromatique ) qui disaient" ouais, il respire avec l'estomac".:-))
          >> 50 ans aprés ce n'est pas encore la premiére chose que l'on enseigne
          >> à un
          >> débutant souffleur ?
          >> Je suis a peu prés sur que si je vérifie comment respirent la
          >> dizaine de
          >> pratiquants souffleurs amateurs d'une école d'adultes avec lesquels
          >> je joue,
          >> pas un ne se transforme en grenouille.
          >> Serait on plus sensibilisé sur ce point en jazz qu'en classique ? de
          >> par les
          >> besoins du jeu, le style de son ?
          >> Ca m'étonnerait car méme pour réaliser une correcte attaque
          >> classique, ou
          >> autre, il me semble qu'il faut au préalable bien caler son souffle et
          >> emmagasiner sa réserve d'air en bas .Sans excés, mais correcte
          >> Ne gravitant pas avec des pros j'entends autour de moi beaucoup
          >> d'attaques
          >> dégueulasses ( comme avec du bending ? ) de gars qui prennent leur
          >> souffle
          >> en meme temps qu'ils attaquent.
          >> Ils utilisent une hésitante pompe à vélo au lieu de puiser dans
          >> l'efficace
          >> et puissante reserve du compresseur.
          >> Je ne piges pas comment un souffleur peut mettre la pression sans
          >> pousser
          >> avec son bide et son diaphgramme, en utilisant le haut de ses
          >> poumons et
          >> rentrant le ventre comme un Dieu du stade. Un trompettiste devrait tout
          >> naturellement agir avec son ventre sans qu'on lui dise ?
          >> André Villéger insistait au cours de ces stages jazz sur la
          >> technique de
          >> respiration et le gonflement de toute la ceinture abdominale. Méme que
          >> j'étais un peu vexé de ne gonfler que peu de l'arriére.
          >>
          >> Je ne pense pas avoir tout faux. Mais peut etre que j'y attache trop
          >> d'importance.
          >>
          >> tchau
          >>
          >> philippe 64290
          >>
          >>
          >>
          >>
          >> <<saxo-france: La liste des saxophonistes Fran?ais(es) et
          >> Francophones>>
          >> << Consultez la FAQ:
          >> http://saxofrance.free.fr/ >>
          >>
          >>
          >> Sponsor Yahoo! Groupes
          >>
          >>
          >>
          >> ------------------------------------------------------------------------------
          >> Liens Yahoo! Groupes
          >>
          >> a.. Pour consulter votre groupe en ligne, accédez à :
          >> http://fr.groups.yahoo.com/group/saxo-france/
          >>
          >> b.. Pour vous désincrire de ce groupe, envoyez un mail à :
          >> saxo-france-desabonnement@...
          >>
          >> c.. L'utilisation de Yahoo! Groupes est soumise à l'acceptation
          >> des conditions d'utilisation.
          >>
          >>
          >>
          >> [Les parties de ce message comportant autre chose que du texte seul on
          >> été supprimées]
          >>
          >>
          >>
          >> <<saxo-france: La liste des saxophonistes Fran?ais(es) et Francophones>>
          >> << Consultez la FAQ: http://saxofrance.free.fr/ >>
          >>
          >>
          >> *Sponsor Yahoo! Groupes*
          >>
          >>
          >> ------------------------------------------------------------------------
          >> *Liens Yahoo! Groupes*
          >>
          >> * Pour consulter votre groupe en ligne, accédez à :
          >> http://fr.groups.yahoo.com/group/saxo-france/
          >>
          >> * Pour vous désincrire de ce groupe, envoyez un mail à :
          >> saxo-france-desabonnement@...
          >>
          >> <mailto:saxo-france-desabonnement@...?subject=Unsubscribe>
          >>
          >> * L'utilisation de Yahoo! Groupes est soumise à l'acceptation des
          >> conditions d'utilisation <http://fr.docs.yahoo.com/info/utos.html>.
          >>
          >>
          >
          >
          >
          > <<saxo-france: La liste des saxophonistes Fran?ais(es) et Francophones>>
          > << Consultez la FAQ: http://saxofrance.free.fr/ >>
          > Liens Yahoo! Groupes
          >
          >
          >
          >
          >
          >
          >
          >




          <<saxo-france: La liste des saxophonistes Fran?ais(es) et Francophones>>
          << Consultez la FAQ: http://saxofrance.free.fr/ >>


          Sponsor Yahoo! Groupes



          ------------------------------------------------------------------------------
          Liens Yahoo! Groupes

          a.. Pour consulter votre groupe en ligne, accédez à :
          http://fr.groups.yahoo.com/group/saxo-france/

          b.. Pour vous désincrire de ce groupe, envoyez un mail à :
          saxo-france-desabonnement@...

          c.. L'utilisation de Yahoo! Groupes est soumise à l'acceptation des conditions d'utilisation.



          [Les parties de ce message comportant autre chose que du texte seul on été supprimées]
        • bres.p@wanadoo.fr
          ... From: Serge Bertocchi ...
          Message 4 de 17 , 28 nov. 2004
            ----- Original Message -----
            From: "Serge Bertocchi" <sergebertocchi@...>
            >Alors pour résumer ce que j'ai cru comprendre là-dessus et jugé bon
            >d'enseigner dans le cadre classique : 3 types de respiration existent (3
            >zones de "gonflement" des poumons : en haut, en bas, sur les cotés)

            <- claviculaire (en montant les épaules) : celle du quidam pressé stressé. A
            >proscrire parce qu'en remontant, la clavicule bloque la gorge (scouic au
            >sax, pire pour un chanteur). Poumons pleins, impossible de chanter dans le
            >grave.

            La vérification est immédiate effectivement

            >- abdominale : celle du sommeil, de l'accouchement "sans douleur" ou des
            >animaux en général......
            >- Latéro-costale : ne pas confondre avec la première (c'est à cause de çà
            >que je continue à parler de respiration abdominale avant)......
            >Deux écoles de chant s'affrontent : celle qui préconise le tout-abdominal
            >ou le tout latéro-costal. bref, il faut essayer et choisir ce qui marche le
            >mieux pour soi; Un truc est sûr, c'est que si j'ai étudié cette respiration
            >abdominale et enseignée également, je ne m'en servais que peu en concert .
            >Quand Robert Aitken m'a parlé pour la 1° fois de respiration
            >latéro-costale, je me suis sérieusement interrogé, et aperçu que c'était ce
            >que je pratiquais "inconsciemment".

            En y regardant de plus près il me parait que les deux iraient de
            paire.difficile à dissocier
            Si je respire fort "abdominale", sans jouer de sax, juste pour voir, ça
            gonfle beaucoup en avant et sur les cotés, un peu derriére, entre, en gros
            ,derniéres cotes et niveau nombril, avec quand méme ecartement des cotes
            inférieures.
            La méme chose en jouant le sax et respirant comme d'habitude en jeu normal,
            en prenant plutot de rapides bolées d'air entre 2 phrases, c'est plus
            équilibré entre derniéres cotes et plus bas. le gonflement inférieur est
            toujours net mais moindre.
            Si j'essaye de prendre une aussi rapide bolée d'air avec le haut des
            poumons: pas moyen, trop lent.
            Avec le bide qui commande c'est quasiment instantané. La gorge me parait
            aussi plus ouverte

            >Et pour montrer que la question n'est pas apparue ces dernières années, il
            >nous a proposé un exercice mis au point par Taffanel (oui, le flûtiste du
            >19° siècle!).


            Il en parle dans sa methode de flute ?Taffanel et Gaubert ?

            Je n'arrive pas à faire l'exercice sans que le bas ne se dilate


            >- Le diaphragme est un grand muscle, certes, mais on le dit "passif" me
            >semble-t-il ? Quoique j'aie quelques doutes moi-même ...

            c'est ce que j'ai cru comprendre. Son action de retour serait du à sa forme
            convexe ( ou concave ? ), pointant vers le haut, et à l'action de muscles
            alentour divers


            >- Je ne crois pas qu'il y ait un lien entre la respiration et la qualité
            >d'attaque (c'est histoire de pince et de pression avant d'enlever la
            >langue, çà, non ?). Mais tout le monde a le droit de cumuler les défauts
            >...

            Là je ne pensais pas tellemnt à la façon de respirer: en haut ou en bas,
            mais plutot à une prise de respiration quasi synchrone avec l'attaque.Le
            gars qui fait tout en méme temps au lieu de remplir au prélable son
            réservoir..
            J'ai un collégue qui ne peut pas respirer et se remplir 3 sec avant
            d'attaquer. Et ce n'est plus un débutant mais plutot "un finissant"; dans
            mon genre. Sans espoir.Ce sont des bouffées d'air qu'il balance dans son
            Balanced Action.

            >- Finalement, le sax, c'est trop facile : c'est pour çà qu'on peut jouer
            >sans même bien respirer. Essayez donc de jouer du cor sans placer la
            >respiration. Pour rigoler ;o))))

            Je pensais que pour des instruments comme la trompette ( méme le sax ) on
            était automatiquement amené à bien respirer, caler son souffle pour mettre
            la pression de la colonne d'air. Il semblerait que l'on puisse s'en tirer
            ( je ne dis pas "bien" s'en tirer ) autrement.
            Sax, instrument trop facile: peut etre un piége en étant trop vite content.

            tchau
          • Serge Bertocchi
            ciao Philippe ... La respiration latéro-costale est très étrange, on l entend pas passer (il faut respirer par la bouche, hein ?). L exercice comparatif,
            Message 5 de 17 , 28 nov. 2004
              ciao Philippe

              >Si j'essaye de prendre une aussi rapide bolée d'air avec le haut des
              >poumons: pas moyen, trop lent.
              >Avec le bide qui commande c'est quasiment instantané. La gorge me parait
              >aussi plus ouverte

              La respiration latéro-costale est très étrange, on l'entend pas passer (il
              faut respirer par la bouche, hein ?).
              L'exercice comparatif, plutôt que de s'observer, consisterait à tenir une
              note à intensité constante et mesurer la durée ...
              Normalement, bien que ce soit surprenant, on prend plus d'air en
              latéro-costal, et çà devrait être extrèmement rapide.
              Mais bon, çà tourne à la voie de fait contre nature avec des lépidoptères
              ... comme tu le remarques justement, le volume de poumons mis en oeuvre est
              un peu le même dans les deux cas. C'est juste l'endroit qui se déplace pour
              faire de la place qui change ...


              >Il en parle dans sa methode de flute ?Taffanel et Gaubert ?

              J'avoue ne pas avoir vérifié : c'est un exercice qui a été donné à AItken
              par Marcel Moyse, parce qu'il lui demandait comment travailler sur le
              volume d'air à l'inspiration. Et qui s'est souvenu que Taffanel proposait
              çà. Aitken, lui, a dû vérifier, le connaissant... (et pratiquer, le voyant!)

              >Je n'arrive pas à faire l'exercice sans que le bas ne se dilate


              Normal : si c'est réussi, le moindre mm3 de poumons est gonflé à péter.
              Mais pas en remontant les épaules.

              Serge Bertocchi
            • Mike
              Phil a dit (dans sa grande sagesse) ... Ecoute, on sera au moins deux alors, parce que je vous lis tous depuis un moment sur le sujet sans avoir l impression
              Message 6 de 17 , 6 déc. 2004
                Phil a dit (dans sa grande sagesse)
                > Mais visiblement il doit etre possible de jouer ( peut etre pas bien )d'un
                > instrument à vent sans que celui ci n'améne le client à automatiquement bien
                > respirer. Je pensais que l'on ne pouvait jouer du sax autrement qu'avec la
                > respiration basse, et à fortiori trompette - cor ou autre embouchure.
                > Je ne suis pas plus avancé et vais finir par mourir idiot.

                Ecoute, on sera au moins deux alors, parce que je vous lis tous depuis un moment sur le sujet sans avoir l'impression de tout comprendre.
                En ce qui me concerne, je ne me suis jamais préoccupé de cela, et je n'ai pas plus de problème que les autres quand il y a des virgules à respecter sur les partoches où ça rafale. Pas plus non plus sur des points d'orgue au sop et dans le médium du ténor (par contre, un sib grave en point d'orgue, je tombe par terre).
                Et pourtant, j'ai une faible capacité respiratoire, je fais de la plongée, mais suis fin nul en apnée.
                En résumé, je ne pense pas que ce soit aussi important que cela.
                D'ailleurs, il me semblait que seules les femmes avaient une respiration de type costal, et que nous autres mâles avions un diaphragme naturellement bien musclé (comme le reste, d'ailleurs ;+)) surtout les soufflants!
                ça y est, j'ai compris la raison pour laquelle nous avons tant de succès, nous autres saxos : c'est parce que nous sommes .....bien bâtis (et aussi parce que nous avons un bel instrument........) là, ça dérape franchement.
                Bon, sur ce je vais aller bosser un peu : je cherche à reconstituer d'oreille la grille d'un morceau, mais j'ai du mal ; quelqu'un aurait-il un truc? (par ex : suivre la ligne de basse, puis après l'avoir notée, dans un deuxième temps essayer d'arpéger mentalement sur chacune des fondamentales?)
                Enfin, bref, c'est la galère.
                Michel
                P.S. je n'ai toujours pas acheté le traité d'harmo, c'est peut-être pour cela que j'en ch... comme un Ukrainien!




                [Les parties de ce message comportant autre chose que du texte seul on été supprimées]
              • Mic (Mikosax)
                Mike ecrivait (wrote), le (on) 06/12/2004 17:11 : [...] ... Salut Michel. Voici un lien qui pourrait te donner une piste de départ pour établir ta méthode
                Message 7 de 17 , 6 déc. 2004
                  Mike ecrivait (wrote), le (on) 06/12/2004 17:11 :

                  [...]

                  > Bon, sur ce je vais aller bosser un peu : je cherche à reconstituer d'oreille la grille d'un morceau, mais j'ai du mal ; quelqu'un aurait-il un truc? (par ex : suivre la ligne de basse, puis après l'avoir notée, dans un deuxième temps essayer d'arpéger mentalement sur chacune des fondamentales?)
                  > Enfin, bref, c'est la galère.

                  Salut Michel.

                  Voici un lien qui pourrait te donner une piste de départ pour établir ta
                  méthode de travail. C'est un extrait du bouquin 'Jazz Mode d'emploi,
                  tome 2', de Philippe Baudoin, un expert en matière de relevé.

                  Une fois sur le site, parcourir le tableau jusqu'à trouver la ligne
                  Baudoin, et charger les pages figurant en colonne 3 l'une après l'autre
                  (il y en a huit) :
                  http://assocontinuum.dyndns.org/pedagogie.htm

                  Bien entendu, le magnéto à vitesse de lecture variable dont il est
                  question dans le bouquin peut être remplacé par un logiciel adapté pour
                  ralentir le défilement sans modifier la hauteur (Winamp avec le plugin
                  Chronotron II, ou, mieux, Transcribe! qui permet de faire tourner un
                  passage en boucle, d'élever le pitch pour rendre les basses plus
                  'accessibles' à l'oreille, de jouer sur les aigus et les basses à l'aide
                  d'un équalizer intégré).

                  En gros, j'utilise le procédé décrit, à l'aide de Transcribe!, en
                  commençant par relever les basses (en vérifiant avec un clavier), ce qui
                  permet le plus souvent de 'cadrer' la grille, puis j'essaye de trouver
                  les accords correspondants (toujours avec le clavier, mais là c'est pour
                  moi le passage le plus difficile du processus). Ensuite, je relève la
                  mélodie et les contrepoints éventuels (vérif avec sax ou clarinette).
                  Tout ceci ne se fait naturellement pas sans galères mais est très
                  gratifiant lorsque l'on y est arrivé !

                  Bon courage.

                  Mic
                • chnani@club-internet.fr
                  Bojour la liste, un peu de boulot pas folichon... mais cela peut mettre du beurre entre les clés de l un d entre nous. @+ Charles Schneider ... On 7 Dec 2004,
                  Message 8 de 17 , 7 déc. 2004
                    Bojour la liste,
                    un peu de boulot pas folichon...
                    mais cela peut mettre du beurre entre les clés
                    de l'un d'entre nous.
                    @+
                    Charles Schneider


                    ------------------------
                    On 7 Dec 2004, at 0:41, Stephanie Martinez wrote:

                    Monsieur,

                    Je suis toujours a la recherhce d'une animation
                    saxophone (environ 2 heures ) pour mon mariage prevu
                    le 13 aout. Avez vous des contacts a me faire parvenir?

                    Stephanie
                    smartinez007@...

                    Charles Schneider
                    mailto : chnani@...

                    http://charles.rebelz.org
                    http://soufflants.voici.org
                  • bres.p@wanadoo.fr
                    ... From: Mike ... Je croirai assez facilement que tous ces bon dieu de gros souffleurs devaient avoir une ample et puissante
                    Message 9 de 17 , 7 déc. 2004
                      ----- Original Message -----
                      From: "Mike" <sax-sib@...>

                      >Et pourtant, j'ai une faible capacité respiratoire, je fais de la plongée,
                      >mais suis fin nul en apnée.
                      >En résumé, je ne pense pas que ce soit aussi important que cela.

                      Je croirai assez facilement que tous ces bon dieu de gros souffleurs
                      devaient avoir une ample et puissante respiration basse. Je reste persuadé
                      de l'influence de la respiration ( haute ou basse), du calage du souffle sur
                      le son. Peut etre plus encore au ténor et bar. Encore que là je déconne sans
                      doute.
                      Pas sur la tenue des rondes pendant 4 mesures lentes
                      Je constate que le gars qui cale mal son souffle ne tient pas une note à
                      hauteur fixe, Lors d'un accord c'est flagrant: impossible , il bouge.
                      Dimanche matin je comparais 2 chanteurs de la chorale que nous
                      accompagnions:
                      - celui que l'on entendait comme un canon: téte bien droite, bouche grande
                      ouverte comme un superbe O, large respiration
                      - son voisin: inaudible, téte baissée sur sa partoche, bouche ouverte au
                      meme pas le 1/4 de l'autre, visiblement peu ventilé
                      La nuit et le jour: un qui avait du bosser' le chant, l'autre qui avait du
                      se mettre à la chorale à la retraite.

                      >Bon, sur ce je vais aller bosser un peu : je cherche à reconstituer
                      >d'oreille la grille d'un morceau, >mais j'ai du mal ; quelqu'un aurait-il
                      >un truc? (par ex : suivre la ligne de basse, puis après l'avoir >notée,
                      >dans un deuxième temps essayer d'arpéger mentalement sur chacune des
                      >fondamentales?)
                      >Enfin, bref, c'est la galère.

                      Ben alors " i remember my forgotten man" c'est bien de toi la transcription
                      ? Alors tu es un cake des relevés.
                      Moi qui n'arrive meme pas à choper ce que me fais le sax dans son grogement
                      de basses inaudibles dans UB 40, au milieu de "Food for Thought", méme en
                      m'aidant de SlowBlast.. Et si je ne chope pas avant la 10 éme tentative:
                      foutu, vaut mieux que je remette ça au lendemain.

                      tchau

                      philippe 64290




                      [Les parties de ce message comportant autre chose que du texte seul on été
                      supprimées]



                      <<saxo-france: La liste des saxophonistes Fran?ais(es) et Francophones>>
                      << Consultez la FAQ: http://saxofrance.free.fr/ >>
                      Liens Yahoo! Groupes
                    • Mike
                      Bonsoir Phil, ... Non, pas un cake, tout juste une madeleine ;+) : en fait j arrive à retranscrire une mélodie, mais en l occurence il s agit d une grille :
                      Message 10 de 17 , 7 déc. 2004
                        Bonsoir Phil,

                        > Ben alors " i remember my forgotten man" c'est bien de toi la transcription
                        > ? Alors tu es un cake des relevés.

                        Non, pas un cake, tout juste une madeleine ;+) : en fait j'arrive à retranscrire une mélodie, mais en l'occurence il s'agit d'une grille : j'ai besoin de retrouver les accords : c'est pas pareil, mais alors pas du tout.
                        J'ai toujours eu ce problème, même au piano : d'oreille, j'arrive à jouer la mélodie à la main droite, mais c'est cette p... de main gauche avec laquelle je ne sais pas quoi faire, car il faut bien trouver les accords à mettre dessus.
                        En admettant que sur un enregistrement à transcrire, il y ait un guitariste (ou un pianiste), il faut entendre les notes qu'il joue simultanément, et cela je ne sais pas le faire : je perçois l'accord globalement, mais il faut que j'arrive à le décomposer pour l'identifier.
                        Je ne sais pas si ce que je dis est clair, compte tenu de l'heure.
                        Allez, au dodo.
                        Michel.



                        [Les parties de ce message comportant autre chose que du texte seul on été supprimées]
                      • bres.p@wanadoo.fr
                        Si si, très clair ! pour avoir le méme probléme. figures toi que sur une mélodie aussi simple que food for thought UB40 il a fallu que le meneur de la
                        Message 11 de 17 , 7 déc. 2004
                          Si si, très clair !
                          pour avoir le méme probléme.
                          figures toi que sur une mélodie aussi simple que "food for thought" UB40 il
                          a fallu que le meneur de la bande me signale en cours de répéte, hier soir,
                          un triolet de noires, là ou je n'en jouais que 2. j'ai pensé" il se plante";
                          Reécoute du CD: putain mais qu'est ce que j'ai dans les oreilles ? Le
                          triolet il y était bien.

                          pour s'entrainer à l' écoute des accords j'avais utilisé un double volume
                          d'Abersold que m'a chouravé le prof d'ecriture musicale. Plutot fait pour
                          reconnaitre le type d'accord: un Maj d'un min7, 7, 7b5.
                          Si on reconnait le type d'accord + plus la basse ( qui a des chances d'etre
                          la 1 ou la 5 de l'accord) on devrait s"en tirer ? Non ? Avec les
                          renversements, les altérations, les suppressions et extensions d'accord:
                          peut etre pas évident

                          Bon courage.

                          philippe 64290

                          ----- Original Message -----
                          From: "Mike" <sax-sib@...>
                          To: <saxo-france@...>
                          Sent: Wednesday, December 08, 2004 12:23 AM
                          Subject: Re: [saxo-france] respiration



                          Bonsoir Phil,

                          > Ben alors " i remember my forgotten man" c'est bien de toi la
                          > transcription
                          > ? Alors tu es un cake des relevés.

                          Non, pas un cake, tout juste une madeleine ;+) : en fait j'arrive à
                          retranscrire une mélodie, mais en l'occurence il s'agit d'une grille : j'ai
                          besoin de retrouver les accords : c'est pas pareil, mais alors pas du tout.
                          J'ai toujours eu ce problème, même au piano : d'oreille, j'arrive à jouer la
                          mélodie à la main droite, mais c'est cette p... de main gauche avec laquelle
                          je ne sais pas quoi faire, car il faut bien trouver les accords à mettre
                          dessus.
                          En admettant que sur un enregistrement à transcrire, il y ait un guitariste
                          (ou un pianiste), il faut entendre les notes qu'il joue simultanément, et
                          cela je ne sais pas le faire : je perçois l'accord globalement, mais il faut
                          que j'arrive à le décomposer pour l'identifier.
                          Je ne sais pas si ce que je dis est clair, compte tenu de l'heure.
                          Allez, au dodo.
                          Michel.



                          [Les parties de ce message comportant autre chose que du texte seul on été
                          supprimées]



                          <<saxo-france: La liste des saxophonistes Fran?ais(es) et Francophones>>
                          << Consultez la FAQ: http://saxofrance.free.fr/ >>
                          Liens Yahoo! Groupes
                        Votre message a été soumis avec succès et sera remis aux destinataires brièvement.