Chargement ...
Désolé, une erreur est survenue lors du chargement du contenu.

3187Lobby pro marocain (mars 2015)

Agrandir la zone des messages
  • revue-de-presse-sahara-occidental-owner@...
    2 avr. 2015
      S O M M A I R E


      1. LOBBY PRO MAROCAIN-FORUM CRANS MONTANA
      - SPS (19-III-2015): Le SG de l’ONU n'a pas mandaté M. Philippe Douste-Blazy pour le représenter au Forum Crans Montana (porte parole)
      - MAGHREB CONFIDENTIEL Nº 1148 (19-III-2015): Crans Montana : à Dakhla-Villa Cisneros, M6 a compté ses vrais amis
      - MAGHREB CONFIDENTIEL Nº 1148 (19-III-2015): Oberthur Fiduciaire, fan de dernière minute de Crans Montana
      - MAP (14-III-2015): Le gotha mondial de la politique et de l’économie à Dakhla-Villa Cisneros pour le <prestigieux> Forum de Crans Montana


      2.. LOBBY PRO MAROCAIN EN EUROPE

      2.1. FRANCE
      - ALGÉRIE PATRIOTIQUE (26-III-2015): Un député européen rémunéré par le Makhzen prépare une incursion au Sahara Occidental occupé
      - MAGHREB CONFIDENTIEL Nº 1148 (19-III-2015): Cambon balise le 2e forum interparlementaire
      - MAGHREB CONFIDENTIEL Nº 1147 (12-III-2015): Cambon fête l'œcuménisme façon M6
      - MAGHREB CONFIDENTIEL Nº 1147 (12-III-2015): Sogea-Satom lance son campus africain

      2.2. ESPAGNE
      - YABILADI (12-III-2015): Dakhla-Villa Cisneros : Zapatero présent au Forum Crans Montana... au grand dam du Polisario
      - SPS (12-III-2015): Zapatero et le SG du PSOE devront répondre pour la participation dans une conférence déclarée illégale par l'UA (García Margallo)
      - SPS (12-III-2015): La RASD proteste contre la présence de Zapatero au Sahara occidental
      - LE MAG (26-III-2015): Rabat : Hommage rendu à l'ex-ministre espagnol Miguel Ángel Moratinos
      - MAP (6-III-2015): Moratinos: "grâce au Maroc, l’Espagne a pu mettre sur pied une nouvelle approche dans un esprit de coresponsabilité afin de traiter l’afflux massif d’immigrants subsahariens".

      2.3. PORTUGAL
      - LE 360 (16-III-2015): UNE MISSION D'AFFAIRES PORTUGAISE AU MAROC JEUDI PROCHAIN

      2.4. ROYAUME UNI
      - MAGHREB CONFIDENTIEL Nº 1149 (26-III-2015): Richard Branson esquisse une "surf-diplomatie" pour le royaume


      3. LOBBY PRO MAROCAIN AUX NATIONS UNIES
      - YABILADI (27-III-2015): Fin du round des négociations libyennes au Maroc
      - AFP (8-III-2015): Les camps rivaux libyens face à face pour la première fois au Maroc (Bernardino León)



      =============================
      SÁHARA-INFO EN FRANÇAIS ET EN ESPAGNOL/EN FRANCÉS Y EN ESPAÑOL:
      http://es.groups.yahoo.com/group/sahara-info/

      SAHARA-INFO SEULEMENT EN FRANÇAIS:
      http://fr.groups.yahoo.com/group/revue-de-presse-sahara-occidental/

      SAHARA-INFO SÓLO EN ESPAÑOL:
      http://es.groups.yahoo.com/group/revista-de-prensa-sahara-occidental/
      ===========================================================


      1. LOBBY PRO MAROCAIN-FORUM CRANS MONTANA
      http://www.spsrasd.info/fr/content/le-sg-de-l%e2%80%99onu-na-pas-mandat%c3%a9-m-philippe-douste-blazy-pour-le-repr%c3%a9senter-au-forum-crans-mon

      Le SG de l’ONU n'a pas mandaté M. Philippe Douste-Blazy pour le représenter au Forum Crans Montana (porte parole)

      jeu, 19/03/2015 - 12:31


      New York, 18 mars 2015 (SPS) Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon n'a pas mandaté M. Philippe Douste-Blazy ou quelqu'un d'autre pour le représenter, lui ou les Nations Unies au forum Crans Montana, qui s’est tenu à Dakhla occupée du 12 au 14 mars 2015, a indiqué lundi le porte parole adjoint du SG de l’ONU, M. Farhan Haq, dans un point de presse.

      Le responsable onusien a indiqué que Douste-Blazy est actuellement lié par un contrat avec l'organisation pour un an, ajoutant qu'il n’est pas obligé de participer aux autres activités de l'Organisation des Nations Unies.

      Nous sommes en contact permanent avec Douste-Blazy en ce qui concerne les activités liées aux Nations Unies, a souligné le porte parole du SG de l’ONU, étant surpris des tentatives visant à qualifier la participation de Blazy au Forum comme étant au nom de l'Organisation des Nations Unies.

      "Il incombe à tous ceux qui assistent à de tels évènements de préciser si leur participation s’inscrit dans le cadre d'une mission officielle de l'ONU ou non parce que les missions des responsables onusiens sont définies avec précision concernant les différents sujets. M. Douste-Blazy, qui sert de conseiller spécial du Secrétaire général sur les financements innovants, a participé à ce Forum, à titre privé", a conclu le responsable de l'ONU.


      (SPS)

      020/090/TRD 191225 MARS 015 SPS

      -----------------------
      http://www.africaintelligence.fr/MC-/cercles-de-pouvoir/2015/03/19/crans-montana-a-dakhla-m6-a-compte-ses-vrais-amis%2C108066271-EVE?did=48352664&eid=215395

      CERCLES DE POUVOIR
      N°1148 DU 19/03/2015

      Crans Montana : à Dakhla-Villa Cisneros, M6 a compté ses vrais amis


      Résultat en demi-teinte pour le Forum de Crans Montana, grand raout entre politique et business organisé du 12 au 14 mars par Jean-Paul Carteron au Sahara occidental. Révélée par Maghreb Confidentiel (>MC nº1130), l'opération menée par le lobbyiste suisse pour le compte de Mohammed VI devait mettre en avant les bénéfices économiques induits par la présence marocaine sur le territoire contesté. Et ce à un mois du vote prévu au Conseil de sécurité de l'ONU sur l'organisation par la Minurso d'un référendum d'autodétermination pour la région.

      Ce sont donc les vrais amis de Rabat qui, protégés par un déploiement massif de policiers et de militaires, ont déferlé sur la belle lagune de Dakhla, bravant l'appel au boycott de l'Union africaine (UA) et les réticences de l'ONU - sans parler d'une organisation quelque peu chaotique.

      Au premier plan, la Guinée, qui a dépêché son premier ministre, Mohamed Saïd Fofana.
      Prudents, d'autres alliés africains ont préféré envoyer des ministres, chargés du tourisme, comme l'Ivoirien Roger Kacou et le Sénégalais Abdoulaye Diouf Sarr, des transports comme le Sierra-Léonais Leonard Balogun Koroma, ou des affaires gouvernementales à l'image du Soudanais Ahmed Saad Omar Khadr.

      D'autres pays africains et européens, inquiets de froisser l'Algérie, soutien du Polisario, ont préféré s'appuyer sur des émissaires plus officieux, tels que Guy Zilberstein , conseiller stratégique du président français François Hollande, Ilari Rantakari, consultant pour le ministère des affaires étrangères finlandais, Paul Koalaga, consultant pour le ministère des affaires étrangères burkinabé, ou Ismail Turunç, conseiller du maire AKP d'Istanbul Kadir Topbas.

      Vexé d'être désavoué par Madrid, l'ex-premier ministre espagnol José Luis Zapatero n'a pas manqué de pointer, en coulisses, la présence du Français Philippe Douste-Blazy, présenté par les organisateurs comme un envoyé du secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, ce que ce dernier s'est empressé de démentir.
      L'ex-ministre des affaires étrangères de Jacques Chirac ne représentait donc que lui-même. Il a retrouvé sur place d'autres figures de la droite française : les anciens ministres Dominique de Villepin, Eric Besson, Michèle Alliot-Marie et Jean-Louis Borloo, ainsi que le député Georges Fenech, ex-président des Echanges franco-tunisiens (EFT), clé de voûte du lobbying pro-tunisien à Paris durant l'ère Ben Ali.


      Outre des personnalités politiques et des hommes d'affaires, le forum de Dakhla-Villa Cisneros a mobilisé plusieurs pros de la com'.

      Les organisateurs de l'événement ont fait appel au spécialiste français de l'e- réputation Reputation Squad, dirigé par Albéric Guigou. Plusieurs autres communicants de choc étaient présents en tant que simples participants. Le patron de l'agence parisienne de lobbying Communication & Institutions, Olivier Le Picard, n'a ainsi pas manqué de faire le déplacement. Son cabinet pilotait déjà en 2010 pour le Palais royal la venue de journalistes français au Forum d'Agadir, Forum d'Agadir, lorsque Rabat voulait mettre en avant l'Initiative nationale du développement humain (INDH) de Mohammed VI (MC nº943).

      Autre convive de marque : l'ex-ministre ivoirienne déléguée à la communication Martine Coffi-Studer, patronne de l'agence de conseil en communication Océan Ogilvy, active dans une vingtaine de pays africains. Voilà qui plaira au gouvernement marocain, qui soigne ses relations avec les médias du continent.

      Du côté de la presse française, seules quelques rédactions triées sur le volet ont été invitées à couvrir la conférence : le journal Les Echos a envoyé son directeur délégué de la rédaction, Laurent Guez, Le Figaro, son rédacteur en chef international, Arnaud de la Grange, et Challenges était représenté par Airy Routier.


      --------------------------
      http://www.africaintelligence.fr/MC-/entreprises/2015/03/19/oberthur-fiduciaire-fan-de-derniere-minute-de-crans-montana%2C108066283-BRC?did=48352664&eid=215395

      ENTREPRISES
      N°1148 DU 19/03/2015

      Oberthur Fiduciaire, fan de dernière minute de Crans Montana

      La société Oberthur Fiduciaire, spécialiste de l'imprimerie de haute sécurité, s'est ajoutée au dernier moment à la liste des soutiens du Forum de Crans Montana de Dakhla-Villa Cisneros (lire ici).

      L'entreprise, qui avait déjà sponsorisé par le passé des événements du lobbyiste Jean-Paul Carteron, a envoyé sur place une importante délégation de son pôle cybersécurité Oberthur Fiduciaire SDS : le directeur général, Bernard Lixon, le directeur de la protection des marques, Francis Tuffy, le directeur export, Benjamin Thevenot, le directeur des projets, Edouard Gilbert, et la directrice commerciale, Anne May. Beaux contrats en vue ?


      -------------------------
      http://www.menara.ma/fr/2015/03/14/1585511-le-gotha-mondial-de-la-politique-et-de-l%e2%80%99%c3%a9conomie-%c3%a0-dakhla-pour-le-prestigieux-forum-de-crans-montana.html

      Le gotha mondial de la politique et de l’économie à Dakhla-Villa Cisneros pour le <prestigieux> Forum de Crans Montana

      MAP
      14.03.2015
      17h00
      ---Des envoyés spéciaux--- Dakhla, 13 mars 2014 (MAP)-.

      Le prestigieux Forum de Crans Montana réunit, depuis jeudi à Dakhla, le ghota mondial de la politique, de l’économie et des finances, pour débattre des questions majeures qui préoccupent l’Afrique à l’heure actuelle.

      Ce grand évènement, placé sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI autour du thème "Afrique, coopération régionale et coopération Sud-Sud", draine en effet plus de 800 personnalités, dont des chefs d’Etat, d’anciens présidents, des Premier ministres, d’anciens chefs de gouvernement, des ministres et des présidents de parlement.

      Ces personnalités représentent 36 pays d'Afrique, 30 pays d'Asie, 31 pays européens et 15 pays d'Amérique, en plus de 20 organisations régionales et internationales.

      Ainsi, l’on note la présence à Dakhla du président de la Macédoine Gjorge Ivanov, outre celle des anciens chefs d’Etat de Bulgarie, Petar Stoyanov, de Croatie Ivo Josipovic, des Comores, Abdellah Sambi, d’Estonie, Arnold Ruutel, et du Chili, Ricardo Lagos.

      Les Premier ministres de la République Domonicaine, Roosevelt Skerrit, et de Guinée Mohamed Said Fofana, ont également fait le déplacement à Dakhla, tout comme les vice-Premiers ministres du Portugal Paulo Portas, et des Iles Soloman, Douglas Ete.

      Le Forum de Crans Montana à Dakhla a également vu la participation des anciens chefs de gouvernement d’Espagne, Jose Luis Rodriguez Zapatero, de France, Dominique De Villepin, de Belgique, Yves Leterme, de Roumanie, Peter Roman, de la République de Tchèque, Jiri Paroubek, de Guinée, Modibo Diarra, et de Guinée, Toure Sidya. Signe de l’importance de cette session consacrée à l’Afrique et à la Coopération Sud-Sud, neuf chefs de diplomatie sont venus dans la perle du sud pour marquer l’intérêt de leurs pays pour le développement de la coopération avec le Maroc, acteur majeur de cette coopération.

      Il s’agit de MM. Bako Arifari Nassirou (Benin), EL Anrif Said Hassane (Comores), Robert Dussey (Togo), Charles Fernandez (Antigua Barbuda), Clarice Modeste Curwen ( Grenade), Alva Baptiste (Sainte-Lucie), Ratu Inoke Kubuabola (Fidji), Rimbink Pato (Papouaise Nouvelle-Guinée) et Sato Kilman (Vanuatu).

      Pour les responsables de Crans Montana, cette participation de haut niveau témoigne du succès de cette réunion à Dakhla.

      "Le succès de cet événement extraordinaire est unique dans les 30 ans d'histoire du Forum", se sont félicités les organisateurs avant même l'ouverture du conclave. La presse internationale est également présente en force pour la couverture de cette réunion, avec près d’une centaine de journalistes représentant les grandes agences, les chaines de télévision et les grands titres, qui partiront certainement avec le souvenir d’une ville en pleine mue à l’instar de toutes les régions du Sahara marocain. Avec ce rayonnement international inédit, la belle cité de Dakhla aura tenu toutes ses promesses en confirmant son statut de "modèle" et d’"exemple" de développement pour le Maroc et pour toute l'Afrique, comme l’a souligné le président du Forum, Jean-Paul Carteron.


      (MAP)-.

      MT---ES.

      LC.

      _____________________________________
      2.. LOBBY PRO MAROCAIN EN EUROPE

      2.1. FRANCE
      http://www.algeriepatriotique.com/article/un-depute-europeen-remunere-par-le-makhzen-prepare-une-incursion-au-sahara-occidental-occupe#.VRResoEu06E.facebook

      Un député européen rémunéré par le Makhzen prépare une incursion au Sahara Occidental occupé

      26. MARS 2015 - 18:46


      Gilles Pargneaux, porte-voix du Makhzen au Parlement européen. D. R.

      Depuis quelques jours, l’eurodéputé socialiste français Gilles Pargneaux, qui est aussi président du groupe d’amitié Union européenne-Maroc, se démène pour recueillir un maximum d’adhésions auprès de ses collègues parlementaires pour sa nouvelle «mission» dans les Territoires sahraouis occupés du 7 au 11 avril prochain, en partenariat avec le président de la Chambre des conseillers du Parlement marocain, une des nombreuses antichambres du Makhzen. Dans une lettre d’invitation adressée aux parlementaires européens, le député indique que cette mission «sera l'occasion de rencontrer les personnalités politiques et associatives de haut niveau au Maroc et également de (se) rendre au Sahara à Laâyoune». Intervenant au lendemain du Forum de Crans-Montana organisé dans la ville occupée de Dakhla, l’initiative de cet eurodéputé français, connu pour ses accointances avec le Makhzen marocain, vise clairement à apporter un appui à la thèse marocaine sur le statut du Sahara Occidental battue en brèche par le grand flop qu’a connu le Forum, décrié par un large éventail de pays et d’organisations internationales, au premier rang desquelles viennent l’ONU et l’Union africaine. Pour rappel, Gilles Pargneaux s’est plusieurs fois distingué par des sorties pour le moins saugrenues sur les relations entre l’Algérie et le Maroc, en déclarant, il y a un mois, que «la menace terroriste qui pèse sur l'ensemble de la région du Sahel et l'infiltration des camps de Tindouf dans le Sud-Ouest algérien par les groupes djihadistes rendent urgent la question du Sahara». Il est allé même jusqu’à avancer, sans preuve, que l’ancien chef d’Aqmi, Mokhtar Belmokhtar, se serait réfugié dans cette région d’Algérie à la suite de l’opération Serval au nord du Mali. Cet agent du Makhzen, qui ambitionne de présider la délégation Maghreb au Parlement européen, croit avoir trouvé la bonne piste en se focalisant sur la situation des droits de l’Homme dans le camp de Tindouf, en reprenant à son compte les mensonges sur le détournement de l’aide internationale destinée aux réfugiés sahraouis. Des allégations démontées en leur temps par la vice-présidente de la Commission européenne et haute représentante de l'Union pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, Catherine Ashton.


      R. Mahmoudi

      ---------------------
      http://www.africaintelligence.fr/MC-/diplomatie/2015/03/19/cambon-balise-le-2eforum-interparlementaire%2C108066272-BRC?did=48352664&eid=215395

      LES INFLUENCEURS
      N°1148 DU 19/03/2015

      Cambon balise le 2e forum interparlementaire

      Le président du groupe d'amitié France-Maroc du Sénat français, Christian Cambon, sera à Rabat les 19 et 20 mars. Le sénateur du Val-de-Marne y fêtera la bonne humeur retrouvée entre les deux pays et s'attellera surtout à la préparation du second forum interparlementaire franco-marocain, prévu mi-avril.
      Il rencontrera la ministre déléguée aux affaires étrangères, Mbarka Bouaida, les présidents de la Chambre des représentants et de la Chambre des conseillers, respectivement Rachid Talbi Alami et Mohamed Cheikh Cheikh Biadillah, ainsi qu'Abderrahim Atmoun, co-président de la Commission parlementaire mixte UE-Maroc.

      Christian Cambon, qui est également vice-président du Syndicat des eaux d'Ile- de-France (Sedif), a aussi calé dans son agenda un entretien avec la ministre déléguée chargée de l'eau, Charafat Afilal.
      Le Sedif finance depuis plusieurs années des projets hydrauliques dans le royaume. Bref, tout baigne.


      ---------------
      http://www.africaintelligence.fr/MC-/cercles-de-pouvoir/2015/03/12/cambon-fete-l-%c5%93cumenisme-facon-m6%2C108065439-ART?did=48352664&eid=215104

      CERCLES DE POUVOIR
      N°1147 DU 12/03/2015

      Cambon fête l'œcuménisme façon M6


      Président du groupe d'amitié France-Maroc du Sénat français, Christian Cambon testera une formule inédite pour fêter le rabibochage entre Paris et Rabat, le 16 mars au palais du Luxembourg.
      Exit les habituels colloques sur le "développement économique et social du royaume" ( MC nº883), "l'exception marocaine" (MC nº961), etc. Place à un grand débat surle "dialogue inter-religieux au service de la concorde civile" ! Celui-ci mobilisera l'évêque Michel Dubost et l'imam Khalil Merroun, qui officient à Evry - ville chère au premier ministre, Manuel Valls -, ainsi que le rabbin de la commune, voisine, de Ris-Orangis, Michel Serfaty. Tous trois nés au Maroc, ils avaient été décorés en février du Wissam Al Arch par Lalla Meryem, sœur du roi Mohammed VI, Commandeur des croyants. Ce débat ravit le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, qui y dépêchera son porte-parole Romain Nadal.
      Il sera animé par Anthony Bellanger, journaliste à France Inter, et Michel Taube, patron du site d'actualité Opinion internationale. Celui-ci s'est récemment enrichi d'une très makhzénienne rubrique "Maroc pluriel".

      ----------------------
      http://www.africaintelligence.fr/MC-/entreprises/2015/03/12/sogea-satom-lance-son-campus-africain%2C108065431-BRC?did=48352664&eid=215104

      ENTREPRISES
      N°1147 DU 12/03/2015

      Sogea-Satom lance son campus africain


      Sogea-Satom, la filiale africaine de Vinci construction, s'apprête à ouvrir au Maroc un centre de formation, Campus Africa Pro, à destination de ses employés. Voilà qui ne devrait pas déplaire au Palais royal, désireux de faire du Maroc le le "hub africain "des grandes multinationales.
      Sogea Maroc, dirigé depuis octobre par Driss El Rhazi, est par ailleurs en grande forme et a notamment remporté en février la construction du port de Casablanca.


      ______________
      2.2. ESPAGNE
      http://www.yabiladi.com/articles/details/34202/dakhla-zapatero-present-forum-crans.html

      Dakhla-Villa Cisneros : Zapatero présent au Forum Crans Montana... au grand dam du Polisario

      Publié le 12.03.2015 à 12h19 |
      Par Mohammed Jaabouk


      Sur les traces de son mentor, Felipe Gonzalez, Zapatero s’affirme de plus en plus comme l’un des meilleurs « amis » du Maroc en Espagne. L’ancien Premier ministre sera présent au Forum Crans Montana à Dakhla... au grand dam du Polisario et de l’Algérie.

      Le Forum Crans Montana de Dakhla débutera cet après-midi vers 17 heures. Parmi les invités de marque qui ont répondu à l’invitation des organisateurs, figure José Luis Rodríguez Zapatero. Sa présence est un sérieux revers pour le Polisario, l’Algérie et, dans une moindre mesure, l’Union africaine. En effet, ces trois parties se sont fortement mobilisées depuis plus d'un mois sur la scène internationale, en vue de convaincre le maximum de personnalités, notamment les Européens, de ne pas cautionner cet événement par leur présence.

      C’est la deuxième fois, en l’espace de cinq mois, que l’ancien Premier ministre espagnol (mars 2004-novembre 2011), assiste à un événement qu’accueille le Maroc. La première fois c’était à l’occasion de la 2e édition du Forum mondial des droits de l’Homme de Marrakech.


      Zapatero, un ami du Maroc

      Zapatero est, par ailleurs, un ami de longue date du royaume. Décembre 2001, alors qu’il était encore secrétaire général du PSOE, il effectuait son premier voyage officiel au Maroc, couronné par des entretiens avec le roi Mohammed VI et Abderrahmane El Youssoufi, alors Premier ministre. Après la victoire inattendue des socialistes aux législatives de mars 2004, Zapatero s’est engagé à relancer les relations avec Rabat. Un pari qu’il a réussi en inscrivant les relations hispano-marocanes dans une nouvelle dynamique. Et même n’étant plus aux commandes, après les législatives du 20 novembre 2011, son successeur de droite a maintenu le même cap.

      Ce déplacement à Dakhla, dans une région qu’une majorité d'Espagnols, considère comme « non-autonome » devrait provoquer des reproches de la part de ses amis au sein du PSOE, notamment ceux proches du secrétaire général du parti, Pedro Sanchez. En effet, entre les deux hommes le courant ne passe pas. La réunion secrète que Zapatero a tenue avec le chef de Podemos, Pablo Iglesias, en décembre dernier, avant que lui-même ne la révèle à la presse, n’a fait qu’alimenter davantage la méfiance du nouveau chef du PSOE vis-à-vis des actions et des intentions de son prédécesseur.



      ------------------
      http://www.spsrasd.info/fr/content/zapatero-et-le-sg-du-psoe-devront-r%c3%a9pondre-pour-la-participation-dans-une-conf%c3%a9rence-d%c3%a9clar%c3%a9

      Zapatero et le SG du PSOE devront répondre pour la participation dans une conférence déclarée illégale par l'UA (García Margallo)

      jeu, 12/03/2015 - 16:46


      Madrid, 12/03/2015 (SPS).- Le ministre espagnol des Affaires étrangères, Jose Manuel Garcia Margallo, a déclaré jeudi que le président du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, dev pour sa participation à la conférence du Forum de Crans Montana organiséea répondre pour sa participation dans la conférence du Forum Crans Montana organisée par le Maroc dans la ville occupée de Dakhla.

      "C’est une décision de l’ancien président et dont devront répondre ceux qui font la visite et ont autorisé ou sont supposés être au courant de la visite", a déclaré le ministre en allusion se référant à Zapatero et au président du PSOE, Pedro Sanchez.

      García-Margallo a rappelé dans une conférence de presse que l'Union africaine a demandé d'annuler le forum étant donné que l’organisation de réunions internationales dans des territoires occupés est "illégale aux yeux du droit international» et est «en contradiction avec les efforts de la communauté internationale pour résoudre le conflit du Sahara occidental ".

      ------------------
      http://www.spsrasd.info/fr/content/la-rasd-proteste-contre-la-pr%c3%a9sence-de-zapatero-au-sahara-occidental

      La RASD proteste contre la présence de Zapatero au Sahara occidental

      jeu, 12/03/2015 - 15:54


      Madrid, 12/03/2015 (SPS) .- La RASD, par la voix de son représentant en Espagne, Bouchraya Beyoun, a «vivement condamné » la présence du président du gouvernement espagnol José Luis Rodríguez Zapatero dans la ville de Dakhla, au Sahara occidental, pour participer à un forum international organisé par le Maroc ».

      "La RASD, représentée par la délégation sahraouie en Espagne, et au nom de tout son peuple, qui continue d’attendre la tenue du référendum d'autodétermination que l’Espagne s’est engagé à célébrer dans les années soixante-dix du dernier siècle, a vivement condamné la présence de l'ancien président José Luis Rodríguez Zatero dans la ville de Dakhla, au Sahara occidental, pour participer à un forum international organisé par le Maroc ", précise un communiqué signé par le représentant sahraoui en Espagne .

      Beyoun a indiqué que la partie sahraouie transmettra sa plainte au parti dont Zapatero est encore membre, le PSOE, et au gouvernement espagnol, en sa qualité de chef de gouvernement, "en raison de ce que cette attitude pourrait signifier par rapport à la politique de neutralité active que tous les gouvernements de l'Espagne, ont, jusqu’à présent, déclaré défendre par rapport au conflit créé par la décolonisation du territoire qui se trouve encore en instance ".

      Le communiqué signale que cette surprenante décision revêt une valeur spéciale « étant donné la responsabilité juridique que l’Espagne détient encore en tant que puissance administrative du pays et sa condition de membre du dénommé « Groupe d’ Amis du Sahara Occidental » aux Nations Unies".

      SPS

      -----------------
      http://www.lemag.ma/Rabat-Hommage-rendu-a-l-ex-ministre-espagnol-Miguel-Angel-Moratinos_a81944.html

      Rabat : Hommage rendu à l'ex-ministre espagnol Miguel Ángel Moratinos

      Lemag - Agence - publié le Mercredi 26 Mars 2014 à 10:22


      Rabat - Le Trophée international de la Diplomatie Publique a été decerné à Miguel Angel Moratinos, ancien ministre espagnol des affaires étrangères, lors d'une cérémonie organisée, mardi soir à Rabat.

      "Le Maroc a été pour moi une plate-forme d'apprentissage de la diplomatie au début de ma carrière de diplomate il y a plus de 30 ans en tant que conseiller politique à l'ambassade d'Espagne à Rabat", a déclaré ému, Moratinos au moment de recevoir son trophée, des mains du porte-parole du palais royal et historiographe du Royaume, Abdelhak Lamrini.

      "La diplomatie c'est l'art de négocier pour trouver des compromis et résoudre les problèmes, et le Maroc et l'Espagne ont réussi dans ce cadre", a-t-il souligné, relevant que les deux royaumes ont joué un rôle de passerelle entre l'Afrique et l'Europe, rapporte l'agence MAP.

      Le conseiller du Roi et ancien ambassadeur du Maroc à Madrid, Omar Azziman a pour sa part, salué les engagements de ce "grand ami du Maroc, en faveur du renforcement des relations de coopération et d'amitié maroco-espagnoles", notant que les affaires du Maroc ont été toujours prioritaires dans l'agenda de Miguel Angel Moratinos.

      Dans le même sens fut l'intervention de l'ancien ministre des affaires étrangères et de la coopération et président du Comité de sages du Trophée, Saâd Dine El Otmani, qui a déclaré que "la proximité de Miguel Angel Moratinos, avec le gouvernement marocain a permis de lancer les jalons des liens séculaires de respect, d'amitié et de coopération qui existent entre les deux royaumes".

      --------------------
      http://www.menara.ma/fr/2015/03/06/1581259-le-maroc-pays-responsable-et-dot%c3%a9-d%e2%80%99une-politique-migratoire-humaniste-m-amrani.html

      Le Maroc, pays responsable et doté d’une politique migratoire humaniste (M. Amrani)

      MAP
      06.03.2015
      17h15


      Paris, 06 mars 2015 (MAP) - Le Maroc a réagi de façon responsable en se dotant d’un arsenal juridique et d’une politique migratoire humaniste dans leur philosophie répondant à une approche globale qui traite de l’ensemble des facettes de ce phénomène, a souligné, jeudi à Paris, au siège de l'UNESCO M. Youssef Amrani, chargé de mission au cabinet royal. Intervenant lors d'un panel intitulé "Guerres et Migrations : la Méditerranée et le Proche-Orient", M. Youssef Amrani a relevé toute l’importance que revêt cette question, notant qu'il faudrait la considérer plutôt comme "une opportunité plutôt qu'un fardeau pour tous les pays concernés par la chaîne migratoire, qu’ils soient d’origine, de transit ou de destination", notamment grâce au processus de Rabat, initié en 2006, en présence d’une cinquantaine de pays.

      L’ancien ministre délégué aux Affaires étrangères a rappelé que "Sa Majesté le Roi Mohammed VI avait donné Ses Hautes Orientations en vue de concevoir, dans les plus brefs délais, un plan d'action opérationnel du gouvernement, afin de mettre en place une nouvelle politique migratoire nationale, humaniste dans sa philosophie, globale dans son contenu, responsable dans sa démarche et pionnière au niveau régional" .

      Dans son intervention, M. Amrani a également présenté les mesures entrées en vigueur dans le cadre de la nouvelle politique migratoire prônée par SM le Roi. Ces mesures ont notamment permis de faciliter l'intégration des immigrés réguliers, de mettre à niveau le cadre réglementaire national et de gérer les flux migratoires dans le respect des droits de l'Homme, conformément à l’esprit des conventions internationales ratifiées par le Royaume et de la nouvelle Constitution.

      Il convient de rappeler que SM le Roi Mohammed VI a été à l’initiative de l’"Alliance sur la migration et le Développement" qui encourage la promotion et la protection des droits fondamentaux des migrants et des réfugiés, la consolidation de la synergie entre la migration et le développement et ce, sur la base de la responsabilité partagée et le renforcement de la coopération entre les Etats de l'espace euro-africain.

      M. Amrani a conclu son intervention en précisant que "le Royaume inscrit sa politique, tel que voulu par SM le Roi, dans le cadre d’un projet social, basé sur la volonté de bâtir une société moderne et démocratique, ayant pour valeur la diversité, l'interaction culturelle et la tolérance. Pour cela, il importe d’avoir une immigration maîtrisée, gérée et non subie, car elle représente cette source d'enrichissement culturel et social", a-t-il dit. A cet effet, il conviendrait de prendre en charge également la dimension cultuelle pour éviter le repli identitaire, de maîtriser davantage les flux migratoires par la mise en place d’une approche commune entre les partenaires du Nord et du Sud et enfin de mieux coordonner les initiatives promues par les différents acteurs à l'échelon régional et sous régional.


      L’ancien ministre espagnol des Affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos, a salué, quant à lui, la qualité de la coopération maroco-espagnole dans le domaine migratoire, affirmant que "grâce au Maroc, l’Espagne a pu mettre sur pied une nouvelle approche dans un esprit de coresponsabilité afin de traiter l’afflux massif d’immigrants subsahariens".

      Le Maroc et l’Espagne continuent de travailler ensemble sur le dossier de la migration et leur collaboration prouve qu’il est possible d’obtenir des résultats à travers la coopération internationale, a-t-il estimé, rappelant que Rabat et Madrid ont été les initiateurs de la Conférence euro-africaine sur la migration et le développement à Rabat, avec l’appui de la France et du Sénégal, et que cette rencontre a marqué une percée dans le sens d’une responsabilité collective sur la migration.

      Par ailleurs, M Moratinos a plaidé pour une véritable politique étrangère européenne dédiée à la question migratoire, mettant l’accent sur la nécessité d’inscrire la migration en tant que point prioritaire sur l’agenda diplomatique européen et de mettre en place une stratégie commune entre les espaces européen, méditerranéen et africain, afin de faire face aux défis exacerbés par un contexte géopolitique difficile, marqué par la présence de conflits outre les effets du changement climatique.


      De son côté, le recteur de l’Université des Nations unies (UNU), Sous-Secrétaire Général des Nations unies, David Malone, a exprimé sa reconnaissance à Mme Zohour Alaoui, Ambassadeur, déléguée permanente du Royaume du Maroc auprès de l’UNESCO, pour l’appui apporté à l’organisation de cette rencontre, mettant l’accent sur l’importance de cette conférence pour une meilleure connaissance des migrations.


      (MAP).

      HE/NL---BI.

      TI.


      ______________
      2.3. PORTUGAL
      http://www.le360.ma/fr/economie/une-mission-daffaires-portugaise-au-maroc-jeudi-prochain-34827

      UNE MISSION D'AFFAIRES PORTUGAISE AU MAROC JEUDI PROCHAIN

      Par Fahd Iraqi
      le 16/03/2015 à 10h00 (mise à jour le 16/03/2015 à 11h49)


      Paulo Portas, numéro 2 du gouvernement portugais, est attendu au Maroc du 19 au 20 mars à la tête d’une délégation d’hommes d’affaires composée de hauts responsables d’une quarantaine d’entreprises.

      L’Agence marocaine de développement de l’investissement (AMDI) est sur le pied de guerre. Et pour cause, c’est l’agence dirigée par Hamid Belafdil qui est chargée de coordonner avec les entreprises marocaines invitées à prendre part aux rencontres d’affaires et de networking avec leurs homologues portugaises, entre les 19 et 20 mars courant , apprend Le360 de sources diplomatiques. A la tête de cette mission d’affaires portugaises, composée d’une quarantaine d’entreprises, est attendu le vice-Premier ministre, Paulo Portas. Celui-ci devrait rencontrer le ministre de l’Industrie et du commerce, Moulay Hafid Elalamy, nous précise notre source. Pour rappel, les échanges entre le Maroc et le Portugal sont devenus de plus en plus intenses depuis l’année dernière où le Chef de la diplomatie portugaise avait fait le déplacement au royaume.


      Par Fahd Iraqi


      ___________________
      2.4. ROYAUME UNI
      http://www.africaintelligence.fr/MC-/affaires-reseaux/2015/03/26/richard-branson-esquisse-une-surf-diplomatie-pour-le-royaume%2C108067191-ART?did=48352664&eid=215741

      AFFAIRES & RESEAUX
      N°1149 DU 26/03/2015

      Richard Branson esquisse une "surf-diplomatie" pour le royaume


      Le Britannique Richard Branson, fondateur du groupe Virgin, se jette à l'eau pour appuyer la diplomatie marocaine sur le dossier sahraoui. Patron depuis août de la Professional Kiteboard Riders Association (PKRA, bientôt rebaptisée Virgin Kitesurf World Championships), le multimilliardaire passionné de kitesurf a choisi Dakhla pour ouvrir sa saison 2015. Il y organise du 23 au 29 mars la compétition Prince Moulay El Hassan Kiteboarding World Cup, placée sous le <haut> patronage de Mohammed VI et sponsorisée notamment par l'Agence du <Sud> et une brochette d'autres institutions publiques marocaines.

      Au milieu des vagues, personne ne pense au vote prévu au Conseil de sécurité de l'ONU, en avril, sur l'organisation d'un référendum d'autodétermination pour la région !

      Richard Branson, qui détient le palace Kasbah Tamadot près de Marrakech, s'est fait ouvrir les portes du royaume par sa sœur Vanessa. Membre de la British Moroccan Society, cette dernière est en outre la fondatrice de la Biennale de Marrakech et détient elle aussi un hôtel dans la ville ocre, le Riad El Fenn. Elle figurait également dans la liste des VIP bénéficiant d'un agrément d' exploitation de carrières, privilège longtemps réservé aux amis du Palais.


      ____________________________________________
      3. LOBBY PRO MAROCAIN AUX NATIONS UNIES
      http://www.yabiladi.com/articles/details/34647/round-negociations-libyennes-maroc.html

      Fin du round des négociations libyennes au Maroc

      Publié le 27.03.2015 à 17h20 |
      Par La rédaction


      Les négociations libyennes ont pris fin jeudi à Skhirat. Selon l’envoyé spécial de l’ONU en Libye, Bernardino Léon, le round de négociations s’est terminé de façon « très positive », mais aucun accord concret n’a encore été trouvé. Selon le diplomate espagnol cité par EFE, les deux parlements (Tripoli et Tobrouk) présents au Maroc ont été unanimes en acceptant certaines « grandes idées » qui forment la base de l'accord final et qui devraient servir de lancement lors de la prochaine série de pourparlers.

      D’après Léon, ces « grandes idées » portent, d’une part sur, l'architecture institutionnelle de la Libye, avec un gouvernement d'union nationale et un comité présidentiel et, d’autre part, sur des mesures de sécurité permettant d’arrêter les combats et de commencer le désarmement des milices. Il reste toutefois « beaucoup de travail à faire » selon l'envoyé spécial de l'ONU. L’une des parties a même évoqué quelques noms pour les futurs postes dans ce gouvernement d’union nationale.


      -------------------------
      http://www.demainonline.com/?p=38662
      http://www.demainonline.com/2015/03/08/les-camps-rivaux-libyens-face-a-face-pour-la-premiere-fois-au-maroc/

      Les camps rivaux libyens face à face pour la première fois au Maroc


      Les représentants des deux Parlements rivaux libyens ont pour la première fois samedi discuté face à face, au troisième jour de leurs négociations au Maroc destinées à sortir leur pays du chaos, l’Onu parlant de « progrès importants ».

      Les deux délégations avaient eu jeudi et vendredi des discussions indirectes par l’intermédiaire de l’émissaire de l’Onu pour la Libye, Bernardino Leon, à Skhirat, dans la région de la capitale marocaine Rabat.

      Elles tentent de se mettre d’accord sur la « forme » d’un gouvernement d’unité nationale et les modalités d’une cessation des hostilités dans un pays miné par la violence et dirigé par deux Parlements et deux gouvernements rivaux depuis la prise en août de la capitale Tripoli par la coalition de milices Fajr Libya.

      Le Parlement élu reconnu par la communauté internationale siège à Tobrouk dans l’est libyen, et le Congrès général national (CGN), le Parlement sortant que le gouvernement installé par Fajr Libya a réhabilité, à Tripoli.

      Selon des participants, des représentants des deux camps ont discuté « pour la première fois » face à face en présence de M. Léon, du ministre marocain des Affaires étrangères Salaheddine Mezouar et du directeur des renseignements marocains, Yassine Al-Mansouri.

      Les discussions devront s’achever en soirée et les délégations libyennes doivent regagner leur pays dimanche pour consulter leurs directions respectives avant de retourner la semaine prochaine au Maroc.

      Dans un communiqué, la Mission d’appui des Nations unies en Libye (Manul) a parlé de « discussions positives » et de « progrès importants dans les négociations, les deux camps étant déterminés à résoudre leurs divergences ».

      Les protagonistes « travaillent sur des propositions concrètes » liées à la formation d’un « gouvernement d’union et à des arrangements de sécurité avec l’objectif de rétablir la paix dans le pays ». Ces deux points devront ouvrir la voie à un accord plus large.

      La veille, M. Léon avait affirmé qu’il fallait être « réaliste », en parlant « d’un processus difficile qui ne va pas donner des solutions en un ou deux jours ».

      Des pourparlers indirects avaient déjà eu lieu le 11 février à Ghadamès, dans le sud libyen, les premiers du genre depuis le lancement du dialogue national fin septembre 2014.

      Livrée aux milices depuis la chute de Mouammar Kadhafi en 2011 après huit mois de révolte, la Libye est le théâtre de combats entre les différentes factions mais aussi entre des milices et les forces pro-gouvernementales. Elle est en outre le théâtre depuis plusieurs semaines d’attaques revendiquées par le groupe jihadiste Etat islamique (EI) qui contrôle des pans entiers de territoire en Syrie et en Irak.


      AFP

      Posté par admin le 08/03/2015