Chargement ...
Désolé, une erreur est survenue lors du chargement du contenu.

3183Lobby pro marocain (février 2015)

Agrandir la zone des messages
  • revue-de-presse-sahara-occidental-owner@...
    7 mars 2015
      S O M M A I R E


      1. LOBBY PRO MAROCAIN AUX USA
      - MAGHREB CONFIDENTIEL Nº N°1145 (26-II-2015): Patrick Fine, du MCC au conseil gouvernemental
      - LE 360 (9-II-2015): EDWARD GABRIEL, UN ANCIEN AMBASSADEUR AMÉRICAIN <ACCABLE> LE POLISARIO
      - LE 360 (12-II-2015): LA STRATÉGIE <ANTITERRORISTE> DU MAROC SALUÉE À WASHINGTON (Brookings Institution)
      - LIBÉRATION-MA (12-II-2015): Driss Guerraoui: La Semaine du Maroc à Hawaï a permis de réaliser des objectifs économiques, stratégiques et politiques
      - LIBÉRATION-MA (12-II-2015): Jumelage de la ville de Dakhla-Villa Cisneros avec Honolulu Signature du mémorandum d’entente
      - LE MATIN (11-II-2015): Vers le jumelage des villes de Dakhla-Villa Cisneros et de Honolulu
      - LIBÉRATION-MA (2-II-2015): Une délégation hawaïenne en visite à Dakhla-Villa Cisneros


      2.. LOBBY PRO MAROCAIN EN EUROPE

      2.1. FRANCE
      - LE MONDE (19-II-2015): La justice demande la levée de l’immunité parlementaire du député UMP Patrick Balkany. Le comptueux riad de Marrakech qui va perdre un ami de Sarkozy
      - L'ORIENT LE JOUR (12-II-2015): Des tajines, du couscous et des pastillas à l’origine de la rupture entre Jack Lang et son traiteur libanais
      - LE MATIN (10-II-2015): Rachida Dati salue une étape décisive dans l'amitié franco-marocaine
      - LE 360 (4-II-2015): LE FORUM DE PARIS SOUS LE SIGNE DE LA RELANCE DE LA COOPÉRATION
      - AFP/TEL QUEL (3-II-2015): Le Polisario s’en prend à la France qui «s’aligne sur la Mamounia»

      2.2. ESPAGNE
      - TEL QUEL (1-II-2015): Le Maroc se rapproche de ses amis en Espagne
      - LE 360 (15-II-2015): EN IMAGES- LE PRIX AVERROÈS À ABDOU DIOUF ET FELIPE GONZÀLEZ
      - MAP/LE 360 (8-II-2015): LE PRIX AVERROÈS À FELIPE GONZALEZ ET ABDOU DIOUF
      - DEMAIN (10-II-2015): Le correspondant d’El Pais évite de signer un article sur le compte suisse du roi du Maroc

      2.3. PORTUGAL
      - LE MATIN (13-II-2015): «Le Maroc, un pays de référence au carrefour entre le monde musulman et l'Europe» (Dalila Araujo, ex-secrétaire d'État portugaise à l'Intérieur)
      - LE 360 (18-II-2015): DES HOMMES D'AFFAIRES PORTUGAIS EN MISSION DE PROSPECTION AU MAROC

      2.4. TCHÉQUIE
      - LE MATIN (13-II-2015): «S.M. le Roi est un grand Chef d'État qui a su répondre aux aspirations du peuple marocain» (Milan Stech, président du Sénat tchèque)

      2.5. UNION EUROPEENNE
      - MAP/LE 360 (23-II-2015): LE <DÉTOURNEMENT> DE L'AIDE AUX CAMPS DE TINDOUF VIVEMENT DÉNONCÉ (Ingeborg Grassle)
      - LE 360 (19-II-2015): L’UE APPELÉE À ADAPTER SON AIDE AUX BESOINS RÉELS DE TINDOUF (Ingeborg Grassle)
      - LE 360 (19-II-2015): DROITS DE L’HOMME: L’<ENGAGEMENT ROYAL> SALUÉ À STRASBOURG (Louis Michel, eurodéputé belge et ancien commissaire européen)
      - LIBÉRATION-MA (6-II-2015): Erik Jansen : L'<autonomie>, <seule> <solution> <honorable> pour résoudre la question du Sahara [OCCIDENTAL]/ Le Plan marocain est une initiative <louable> et qui <donne de la perspective>, selon l'eurodéputée bulgare Mariya Gabriel
      - LE MATIN (5-II-2015): Projection à Bruxelles du film <documentaire> «Polisario : identité d'un front»: Les députés européens <découvrent> le visage <hideux> et les pratiques <mafieuses> du Polisario


      3, LOBBY PRO MAROCAIN EN AMERIQUE HISPANIQUE-ARGENTINE-PEROU
      - DEMAIN (2-II-2015): La président argentine au Maroc pour calmer ses appréhensions
      - LE 360 (1-II-2015): LA PRÉSIDENTE ARGENTINE FASCINÉE PAR LE MAROC
      - MAP (1-II-2015): Cristina Fernandez de Kirchner : "le Maroc est un pays fascinant, doté d'une identité culturelle exquise"
      - LE 360 (17-II-2015): UNE DÉLÉGATION PÉRUVIENNE ATTENDUE AU MAROC


      4. LOBBY PRO-MAROCAIN AUX NATIONS UNIES
      - DIASPORA SAHARAUI (18-II-2015): Javier Pérez de Cuellar possède un compte secret en Suisse
      - LE 360 (22-II-2015): DAACH "REPORTE" LES POURPARLERS ENTRE RIVAUX LIBYENS AU MAROC
      - XINHUA (22-II-2015): Le Maroc abritera les travaux du dialogue inter-milices pour la paix en Libye (Benardino León)
      - YABILADI (19-II-2015): L’ONU offre au Maroc une chance de revenir sur le dossier libyen (Benardino León)
      - AFP (20-II-2015): Le nouveau round de dialogue la semaine prochaine au Maroc



      =============================
      SÁHARA-INFO EN FRANÇAIS ET EN ESPAGNOL/EN FRANCÉS Y EN ESPAÑOL:
      http://es.groups.yahoo.com/group/sahara-info/

      SAHARA-INFO SEULEMENT EN FRANÇAIS:
      http://fr.groups.yahoo.com/group/revue-de-presse-sahara-occidental/

      SAHARA-INFO SÓLO EN ESPAÑOL:
      http://es.groups.yahoo.com/group/revista-de-prensa-sahara-occidental/
      ===========================================================



      1. LOBBY PRO MAROCAIN AUX USA
      http://www.africaintelligence.fr/MC-/businessmen/2015/02/26/patrick-fine-du-mcc-au-conseil-gouvernemental%2C108063807-BRC?did=48352664&eid=214424

      RÉSEAUX D'AFFAIRES
      N°1145 DU 26/02/2015

      Patrick Fine, du MCC au conseil gouvernemental


      Vice-président du fonds d'aide au développement des Etats-Unis Millennium Challenge Corporation (MCC) de 2010 à 2013, Patrick Fine vient de décrocher un beau contrat marocain, via sa firme de conseil FHI 360.
      Il va percevoir près de 24 millions $ de l'agence américaine d'aide au développement USAID pour conseiller Rabat sur l'épineux sujet de l'insertionprofessionnelle des jeunes diplômés (MC nº1103). Patrick Fine connaît l'USAID de l'intérieur : il était le directeur adjoint de son bureau africain de 2005 à 2006.

      ---------------------
      http://www.le360.ma/fr/politique/un-ancien-ambassadeur-americain-accable-le-polisario-31873

      EDWARD GABRIEL, UN ANCIEN AMBASSADEUR AMÉRICAIN <ACCABLE> LE POLISARIO

      Par Ziad Alami
      le 09/02/2015 à 12h00 (mise à jour le 09/02/2015 à 12h25)


      Edward Gabriel, ancien ambassadeur des Etats-Unis au Maroc, dénonce le détournement d’aide humanitaire par le Polisario et appelle Washington à intervenir pour mettre fin aux souffrances des populations séquestrées.

      Le rapport de l’Office anti-fraude sur le détournement d’aide humanitaire par le Polisario continue de faire des vagues. L’onde de choc de cet accablant rapport établi par l’Office européen est parvenue jusqu’aux Etats-Unis. Dans une tribune publiée dans le journal US «The Hill», Edward Gabriel, ancien ambassadeur américain au Maroc (1998-2001), s’est insurgé contre «les souffrances qu’endurent quotidiennement les populations séquestrées dans les camps de Tindouf, à cause notamment des détournements à échelle industrielle des aides humanitaires qui leur sont destinées de la part des chefs du Polisario».


      Dans cette tribune, intitulée «Abus dans les camps de Tindouf», l’ancien diplomate US a appelé la communauté internationale et les Etats-Unis à «intervenir de manière décisive» pour mettre fin à ces détournements. « Le Polisario, mouvement séparatiste totalitaire financé par l’Algérie, continue de s’enrichir de ces détournements pour entretenir les dépenses somptuaires de ses chefs au mépris des souffrances des populations séquestrées dans les camps de Tindouf, tout en refusant toute négociation réaliste menant à un règlement politique durable à la question du Sahara». «Trop c’est trop», a-t-il martelé, en référence à une direction du Polisario qui ne peut se livrer indéfiniment et impunément à ce commerce de la honte au détriment d’une population meurtrie par quatre décennies de séquestration.


      Par Ziad Alami

      ----------------
      http://www.le360.ma/fr/politique/la-strategie-antiterroriste-du-maroc-saluee-a-washington-32

      LA STRATÉGIE <ANTITERRORISTE> DU MAROC SALUÉE À WASHINGTON (Brookings Institution)

      Par Ziad Alami
      le 12/02/2015 à 21h15


      La stratégie de lutte antiterroriste adoptée par le Maroc a été au centre d’un débat organisé, le 4 février à Washington, par le think tank américain Brookings Institution, rapporte le journal électronique «Morocco on the move».

      Des experts en sécurité à Washington et dans le monde partagent «l’approche multidimensionnelle» adoptée par le Maroc dans sa lutte contre le terrorisme, révèle le journal électronique «Morocco on the move», dans son édition du 9 février 2015. Dans un article signé Jordana Merran, directrice des médias au Moroccan american center (MAC, propriétaire du journal Morocco on the move), l’auteure souligne que plusieurs experts du contreterrorisme ont manifesté leur intérêt pour l’expérience marocaine, lors d’un débat organisé par le think tank US «Brookings Institution», le 4 février 2015, à Washington. Lors de ce débat, rapporte le journal US, les experts invités ont relevé que l’approche «multidimensionnelle» adoptée par le Maroc consistait, au-delà du volet sécuritaire, où les services marocains sont passés maîtres, à accompagner ces efforts par une politique de développement soutenu et à démystifier la rhétorique des terroristes en véhiculant des messages de tolérance et de paix via des programmes de rééducation.
      C’est bien de remédier aux causes profondes du terrorisme, liées notamment à la pauvreté, au manque d’éducation et à la marginalisation, estime Jordana Merran. Mais cet effort serait vain s’il n’était pas accompagné d'une action patiente sur les mentalités des candidats au jihad, via des messages de tolérance et de paix, comme cela est le cas au Maroc, se félicite l’auteure de l’article.
      «Après les attentats de Casablanca, le royaume du Maroc a mis en œuvre un programme de développement visant à améliorer l’accès à l’emploi, la santé, l’éducation et à d’autres services, sans perdre de vue les messages de modération, de tolérance et de dialogue adoptés comme solution d’appoint», fait-elle valoir, en soulignant que ce programme a connu un succès indéniable.
      Jordana Merran veut pour preuve de ce succès ce message royal hautement significatif: «Dans un geste audacieux, le roi Mohammed VI a assisté l’année dernière à la prière derrière un imam ayant renié les idées radicales». «C’est là un exemple de réinsertion de ceux qui étaient en marge», a-t-elle relevé, en estimant qu’ «il n’est pas surprenant que d’autres pays s’attendent à ce que le Maroc joue un rôle de premier plan dans la lutte mondiale contre le terrorisme ».


      -----------------
      http://www.libe.ma/%E2%80%8BDriss-Guerraoui-La-Semaine-du-Maroc-a-Hawai-a-permis-de-realiser-des-objectifs-economiques-strategiques-et_a58983.html

      Driss Guerraoui: La Semaine du Maroc à Hawaï a permis de réaliser des objectifs économiques, stratégiques et politiques


      libé : Parlez-nous du mémorandum d’entente afférent au jumelage de Dakhla et Honolulu.

      Driss Guerraoui : La signature de ce mémorandum d’entente pour un jumelage de Dakhla et Honolulu par un éminent gouverneur de l’Etat de Hawaï constitue un évènement historique annonciateur de la position américaine qui soutient le Maroc dans sa politique d’ouverture et sa proposition mettant fin à ce conflit artificiel autour de son Sahara particulièrement, en cette année qui sera décisive, à travers l’application de la régionalisation avancée qui constitue un pas vers l’autonomie des provinces du Sahara marocain.


      Quel peut être l’apport économique pour la ville de Dakhla ?

      Au niveau économique, l’Etat de Hawaï a une grande expérience sur le plan économique et touristique. Mais aussi dans d’autres domaines que sont l’énergie renouvelable, la gestion de la mobilité urbaine, l’aménagement du territoire, la politique de recherche agronomique parce que Hawaï est connu pour l’agriculture tropicale, bien évidemment la santé et les sports nautiques. Tout cela a déjà fait l’objet d’accords de partenariat lors de la Semaine du Maroc à Hawaï et sera renforcé à travers la signature de cet accord de jumelage de Dakhla et Honolulu qui aura lieu au cours de cette année.


      Pourquoi une Semaine du Maroc à Hawaï ?

      La Semaine du Maroc à Hawaï dont la première édition a eu lieu en 2012 a permis de réaliser des objectifs, à la fois économiques, stratégiques et politiques, mais aussi sur le plan de la symbolique puisque deux monuments importants ont été inaugurés lors de cette semaine. Il s’agit de la fontaine qui est une œuvre de l’artisanat marocain et du monument dédié à Sa Majesté le Roi qui a été placé au milieu du jardin de la paix parmi ceux d’éminentes personnalités qui ont contribué à l’instauration de la paix dans le monde. Il y a eu une exposition de l’artisanat qui fait découvrir les différents aspects de la civilisation marocaine et de ses diversités culturelles. Il y a eu des conférences et un forum sur les réformes que connaît le Royaume, qu’elles soient politiques ou économiques ou celles liées au statut de la femme. Tout ceci a permis aux Hawaïens, en particulier et à tous les Américains, car l’évènement avait joui d’une très grande couverture médiatique, de constater les avancées du Maroc tant sur le plan économique que politique et des droits de l’Homme.


      Les <ennemis> de notre <intégrité territoriale> n’épargnent aucun effort pour empêcher la tenue du Forum Crans Montana à Dakhla. Bien que la signature de ce mémorandum soit un coup de maître, quelle pourrait être la réaction des partenaires du Maroc face aux tergiversations des séparatistes et de leurs parrains ?

      Vous savez que le Maroc, convaincu de la légitimité et de la justesse de sa cause, continue d’avancer en toute sérénité, engagement, détermination et conviction pour que cette année 2015 soit décisive pour une solution définitive quant à notre cause nationale, en l’occurrence la question du Sahara marocain et nous sommes habitués à ce genre de gesticulations qui n’empêcheront pas la volonté de tout un peuple derrière son Roi de recouvrer son intégrité territoriale sachant que cette année sera celle de la régionalisation avancée qui constituera un pas vers le projet crédible et sérieux de l’autonomie des provinces du Sud à travers les recommandations du Conseil économique et social et d’environnement.


      Propos recueillis par Ahmadou El-Katab
      Jeudi 12 Février 2015

      ----------------
      http://www.libe.ma/%E2%80%8BJumelage-de-la-ville-de-Dakhla-avec-Honolulu_a58980.html

      Jumelage de la ville de Dakhla-Villa Cisneros avec Honolulu Signature du mémorandum d’entente


      Arrivée à Dakhla dans la soirée de samedi dernier, la délégation hawaïenne conduite par l’ex-gouverneur du 50ème Etat des USA, Neil Aberkrombi, a mis à profit la journée du dimanche pour s’entretenir avec le wali et les élus de la région de Oued Eddahab-Lagouira, avant de visiter les différents points d’intérêt économique et social ainsi que les environs de la ville où sont érigées des structures touristiques et sportives.
      Dans la matinée du lundi, la délégation hawaïenne et les membres marocains de l’Association d’amitié Maroc-Hawaï, entourés du wali de Dakhla, du gouverneur d’Aouessred, des élus des deux provinces et des représentants de la société civile de la région ont assisté à la conférence animée par l’ex-gouverneur de l’Etat d’Hawaï, avant de passer à la signature du mémorandum d’entente entre les représentants des deux villes de Dakhla et Honolulu.
      Dans sa conférence, Neil Aberkrombi a mis l’accent sur les points communs entre les régions de Dakhla et Hawaï soulignant : « Votre région est comme la nôtre, située à l’extrême sud du pays. Notre île qui est toute petite dans le grand océan est comme votre ville qui est située entre l’océan et l’autre océan qu’est le désert du Sahara marocain. Notre région, comme la vôtre est connue pour les sports nautiques ».
      L’ex-gouverneur s’est attardé sur l’importance que revêt la semaine du Roi Mohammed VI dont la première édition a été organisée en 2012 à Honolulu. Cette semaine, les nombreux visiteurs de cette ville cosmopolite vont découvrir la culture riche et variée du Maroc. La fontaine conçue à 100% par des artisans marocains a eu une place de choix dans le musée de Honolulu tout comme la statue de Sa Majesté le Roi qui a été placée dans le jardin de la paix parmi celles d’éminentes personnalités qui ont contribué à faire la paix dans le monde.
      Sur le plan économique, Hawaï, a indiqué l’ex-gouverneur, a une longue expérience dans les domaines du tourisme et des sports nautiques. Cette expérience sera mise à la disposition des acteurs économiques de Dakhla dont la stabilité, la sécurité, l’hospitalité et la chaleur de l’accueil que nous avons perçus seront, sans aucun doute, une valeur ajoutée pour le développement de ces secteurs dans la perle que représente votre ville. Après la conférence, les représentants des deux régions ont procédé à la signature d’un mémorandum d’entente et de coopération. Mémorandum qui sera suivi de la signature d’une convention de jumelage des villes de Dakhla et Honolulu.


      A.E.K
      Jeudi 12 Février 2015

      ----------------
      http://www.lematin.ma/journal/2015/maroc--etats-unis_vers-le-jumelage-des-villes--de-dakhla-et-de-honolulu/217645.html

      Vers le jumelage des villes de Dakhla-Villa Cisneros et de Honolulu

      Publié le : 11 février 2015 -
      LE MATIN


      Un mémorandum d'entente pour le jumelage de la ville de Dakhla et de la capitale de l'État d'Hawaï, Honolulu (États-Unis), a été signé, lundi à Dakhla, dans le cadre de la consolidation des liens de coopération liant le Royaume du Maroc et les États-Unis d'Amérique. Ce mémorandum d'entente a été paraphé, au siège de la wilaya, par le wali de la région, gouverneur de la province d'Oued Eddahab, Lamine Benomar, et par les présidents des conseils régional, provincial et municipal, respectivement Mami Boussif, Sid Ahmed Bekkar et Sidi Messlouh Joumani, représentant la ville de Dakhla. Pour la partie hawaïenne, le document a été signé par Hakim Ouansafi, Driss Guerraoui et Mea Mendelson de l'Association d'amitié Maroc-Hawaï et par Jan Rumi, consul honoraire du Royaume du Maroc à Honolulu, et ce en présence de l'ancien gouverneur de l'État d’Hawaï, Neil Abercrombie. n
      Dans une déclaration à la MAP à cette occasion, M. Guerraoui, coordinateur de l'Association d'amitié Maroc-Hawaï a indiqué qu'en vertu de ce mémorandum d'entente, les deux parties ont convenu d'établir un accord de jumelage entre Dakhla et Honolulu, dans le but d'œuvrer pour la réalisation des intérêts communs dans les domaines économique, culturel, pédagogique, social, scientifique, technologique et écologique, en faveur des populations des deux villes, a-t-il souligné, faisant savoir que le projet d'accord sera prêt avant la fin de l'année en cours, en vue de le signer en marge de la «Semaine de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à Hawaï», prévue du 25 novembre au 1er décembre prochains.

      -------------------
      http://www.libe.ma/Session-ordinaire-du-conseil-de-la-region-d-Oued-Eddahab-Lagouira_a58588.html

      Une délégation hawaïenne en visite à Dakhla-Villa Cisneros


      Conduisant une délégation de l’Etat américain de Hawaï, l’ex-gouverneur de cet Etat est attendu à Dakhla-Villa Cisneros pour une visite d’une semaine du 4 au 12 février courant.
      La visite qui s’inscrit dans le cadre de la coopération entre le Maroc et Hawaï, sera l’occasion d’étudier un projet de jumelage entre les villes de Dakhla-Villa Cisneros et Honolulu et la création d’une unité de production des équipements sportifs. La visite de la délégation hawaïenne sera, également, l’occasion de visiter le complexe sportif intégré et d’établir des relations de coopération avec l’Agence de développement des <provinces du Sud>. Le programme de la visite comporte aussi une réunion avec la commission de suivi du partenariat entre le Maroc et Hawaï. Cette commission compte parmi ses membres Ahmed Hajji, Idriss Graoui et Abdelkebir Bourkiya.
      L’ancien gouverneur de Hawaï, Neil Aberkrombi, animera une conférence sur le thème ‘’Le Maroc contemporain d’un point de vue américain’’. A l’université ouverte de Dakhla-Villa Cisneros, l’ex-gouverneur traitera du sujet relatif aux voies et moyens permettant de profiter de l’expérience de Dakhla-Villa Cisneros en termes de développement touristique et économique.

      Parmi les membres de la délégation hawaïenne, il y a Hakim Ounsafi, coordinateur de la semaine du Roi Mohammed VI à Hawaï, un membre du gouvernement de l’Etat de Hawaï, chargé de l’habitat, Jean Romy, consul honoraire du Maroc à Honolulu, Madame Maya Mondelson, membre de l’Association d’amitié maroco-hawaïenne et présidente du congrès de la jeunesse du 3ème millénaire.


      A.E.K.
      Lundi 2 Février 2015


      _____________________________________
      2.. LOBBY PRO MAROCAIN EN EUROPE

      2.1. FRANCE
      http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/02/19/la-justice-demande-la-levee-de-l-immunite-parlementaire-de-patrick-balkany_4579205_3224.html
      http://www.demainonline.com/?p=38415
      http://www.demainonline.com/2015/02/19/le-comptueux-riad-de-marrakech-qui-va-perdre-un-ami-de-sarkozy/

      La justice demande la levée de l’immunité parlementaire du député UMP Patrick Balkany
      Le comptueux riad de Marrakech qui va perdre Patrick Balkany un ami de Sarkozy

      Le Monde | 19.02.2015 à 10h46 • Mis à jour le 19.02.2015 à 10h53 |
      Par Gerard Davet et Fabrice Lhomme


      Le député et maire UMP de Levallois-Perret Patrick Balkany doit faire face à un double front judiciaire. La justice demande la levée de l’immunité parlementaire de M. Balkany dans le cadre d’une enquête pour « corruption » et « blanchiment de fraude fiscale ». La brigade de répression de la délinquance économique s’intéresse elle à l’utilisation par le maire de Balkany de certains moyens municipaux.


      La villa à Marrakech

      Le 11 février, les juges d’instruction Renaud Van Ruymbeke et Patricia Simon ont transmis au parquet national financier une demande de levée d’immunité parlementaire visant ce très proche ami de Nicolas Sarkozy. Ils estiment disposer désormais de suffisamment d’éléments étayés pour imposer un strict contrôle judiciaire au député, déjà mis en examen pour « corruption » et« blanchiment de fraude fiscale ».

      Les deux magistrats ont depuis le 8 janvier un témoignage important. Ce jour là, Jean-Pierre Aubry, le bras droit de M. Balkany, leur a remis les actions au porteur de la société offshore Haydridge, dont il était officiellement le détenteur jusqu’ici. C’est ce véhicule financier qui possède la somptueuse villa Dar Gyucy, à Marrakech.

      Or, les juges pensent que cette demeure appartient aux Balkany, ils ont toujours estimé que M. Aubry n’était qu’un prête-nom pour le compte du couple, désireux de ne pas déclarer ses biens à Bercy. Le 8 janvier, M. Aubry est donc venu trouver les juges, et a reconnu l’évidence, pour la première fois :« Je ne suis pas propriétaire de cette maison, je n’ai jamais perçu un euro de cette affaire ». Or, les juges, un mois plus tôt, le 18 décembre 2014, avaient déjà recueilli le témoignage de Marc Angst, directeur de la société fiduciaire suisse Gestrust

      « M. Aubry m’a dit : “Vous savez Marc que je porte pour mon ami Monsieur Balkany (…) J’ai fait une erreur d’avoir aidé mon ami Balkany mais je lui dois beaucoup et je vais le défendre jusqu’au bout en disant que c’est moi le propriétaire”. J’étais furieux d’avoir été trompé… »

      Mais d’où provient l’argent, ces fameux 5 millions de dollars ? Le fisc n’en a jamais entendu parler. Cette manne aurait été versée par l’industriel George Forrest, à qui M. Balkany aurait amené une affaire. « En juin 2009, au bureau de la mairie de Levallois, M. Balkany me remet le numéro de compte de sa société à la Commerz Bank de Singapour, accuse l’industriel. Je fais ensuite assez rapidement les deux versements d’un montant total de 5 millions de dollars… » M. Balkany conteste fermement cette version des faits, parle de « fariboles ».


      Le chauffeur de la ville au service du député

      Deuxième front judiciaire, instruit cette fois à Nanterre. Les juges enquêtent sur la manière dont M. Balkany semble avoir confondu ses intérêts personnels et le budget municipal. D'où ce constat, fait le 4 décembre 2013 par la brigade de répression de la délinquance économique :

      « Il apparaît que M. Balkany, lorsqu'il exerce ses fonctions de député, utilise les moyens mis à la disposition par la ville de Levallois-Perret – chauffeur-utilisation d'un véhicule –, ce qui pourrait relever d'une qualification pénale. »

      Par ailleurs, de 2010 à 2013, l'agence Thomas Cook de Levallois-Perret aurait reçu 87 367, 70 euros des Balkany, toujours en cash, pour des voyages au soleil. Ce qui est prohibé.



      Gerard Davet
      Journaliste au Monde

      Fabrice Lhomme
      Journaliste au Monde


      -------------------
      http://www.lorientlejour.com/article/911060/jack-lang-a-oblige-noura-paris-a-ajouter-des-plats-marocains-a-sa-carte-libanaise.html
      http://www.demainonline.com/?p=38238
      http://www.demainonline.com/2015/02/14/des-tajines-du-couscous-et-des-pastillas-a-lorigine-de-la-rupture-entre-jack-lang-et-son-traiteur-libanais/

      Des tajines, du couscous et des pastillas à l’origine de la rupture entre Jack Lang et son traiteur libanais


      41 000 euros ! Tel est le montant de l'ardoise du directeur de l'Institut du monde arabe et ancien ministre français de la Culture Jack Lang au Zyriab, le restaurant panoramique tenu par Noura-Paris au dernier étage de l'IMA.

      Patricia KHODER | OLJ
      13/02/2015


      « Jack Lang déteste la cuisine libanaise. Il a toujours eu d’importants liens avec le Maroc et ce sont les plats marocains qu’il affectionne particulièrement », lance Paul Bou Antoun, directeur général de Noura-Paris, dans un entretien téléphonique avec L’Orient-Le Jour.

      L’affaire de la dette de Jack Lang qui s’accumule depuis 2013, année de son arrivée à l’IMA, a éclaté mercredi dernier dans Le Canard Enchaîné, qui a publié une information selon laquelle l’ancien ministre français de la Culture et son épouse doivent 41 000 euros au traiteur gastronomique libanais.

      Depuis 2007, Noura est chargé de la restauration à l’IMA, à travers le Zyriab, le restaurant de l’institut. Selon Le Canard Enchaîné, l’ancien ministre français de la Culture a décidé, le 17 octobre dernier, de résilier le contrat qui lie l’institut au traiteur, invoquant des manquements et des « fautes graves ». Noura a alors décidé « de réclamer les 41 000 euros d’impayés équivalant, entre autres, à 74 repas servis à tarif préférentiel à « Monsieur Lang et ses invités » et « Madame Lang et ses invités » », toujours selon Le Canard Enchaîné, qui précise que l’IMA, par peur d’un procès, aurait décidé de payer.

      Dès son arrivée à la tête de l’IMA, Jack Lang avait négocié la possibilité de manger au Zyriab, l’établissement installé sur la terrasse du dernier étage, pour un prix réduit de 25 euros contre 60 euros habituellement facturés.

      Paul Bou Antoun souligne que « la somme n’a pas été payée et qu’un procès devrait se tenir le 17 février. Il devrait statuer en ce qui concerne le paiement de la dette, ainsi que la résiliation du contrat et l’appel d’offres illégal qui paraît depuis quelques jours sur le site de l’IMA. Jack Lang n’a pas le droit de faire ça tant que notre contrat ne s’est pas achevé et que le procès n’a pas abouti ».

      Jack Lang a passé un nouvel appel d’offres pour trouver un repreneur au Zyriab. Selon Le Point, cet appel d’offres est assorti de demandes très précises, dont celle-ci : « Le président de l’IMA devra bénéficier gracieusement et dans la limite de 1 000 couverts par an d’une table ouverte au Zyriab à longueur d’année. » Le délégataire devra également assurer gracieusement un service café, thé, soft, dans le bureau du président lorsque celui-ci reçoit des personnalités.


      La place de Beyrouth

      Bou Antoun affirme encore à L’Orient-Le Jour : « Depuis l’arrivée de Jack Lang à l’IMA en 2013, nous servons gratuitement à son bureau du café, du thé, du jus et des sodas. » « Comme il ne supporte pas la cuisine libanaise, il nous a obligés à ajouter à notre carte des plats marocains, notamment des tajines, des couscous, des pastillas, ainsi que des douceurs de ce pays du Maghreb. Cela fait 13 mois, depuis janvier 2014 exactement », s’insurge-t-il.

      « Pour faire plaisir à M. Lang, nous avons invité du Maroc à nos propres frais La Mamounia Palace de Marrakech afin que ce cinq étoiles présente ses plats durant deux mois à Paris, tout le long de l’exposition sur le Maroc qui s’est tenue à l’IMA à la fin de 2014. Cela nous avait coûté 80 000 euros », ajoute-t-il.

      Il semble aussi que pour pousser le traiteur libanais à quitter le Zyriab, l’IMA tente d’entraver le travail quotidien du restaurant. Ainsi les 35 employés du traiteur ont signé une pétition pour dénoncer leurs conditions de travail. Selon le site d’informations en ligne, Altlantico.fr, on lit dans cette pétition qu’« à présent, les températures extérieures étant souvent négatives, nous devons évoluer dans le froid car les salles ne sont pas chauffées ou pas suffisamment ». Le restaurant étant réputé pour sa vue panoramique, de nombreux clients demandent une table proche de la baie vitrée et veulent être déplacés tellement ils ont froid. Ces températures ambiantes ont également causé des arrêts maladie pour rhume, rhinopharyngite ou grippe. Au-delà de notre confort personnel, celui de notre clientèle en est bien évidemment affecté. De plus, « les monte-charges destinés au restaurant, un pour la nourriture et les personnes, et un autre pour les poubelles, sont régulièrement en panne et mettent de plus en plus de temps à être réparés, ceci perturbant les règles d’hygiène… ».

      Et la pétition de conclure : « Ces différents points affectent le bon déroulement et la qualité de nos services et engendrent des appréciations négatives de la part de nos clients quant au confort de notre restaurant. »

      Enfin, le directeur général de Noura-Paris promet de rester au Zyriab jusqu’en 2017, année de la fin de son actuel contrat à l’IMA, malgré toutes les entraves.

      « La place devant le restaurant Noura au 27 avenue Marceau a été baptisée par l’ancien maire de Paris et ancien président français, Jacques Chirac, la place de Beyrouth. Nous avons des restaurants dans tout Paris, à l’Opéra, Montparnasse, même en banlieue comme au Val d’Europe. Nous sommes à Paris depuis 25 ans. Nous sommes présents à Londres depuis 2003 et nous avons racheté en 2014 la chaîne libanaise Lina’s. Pourquoi va-t-on donc partir de l’IMA avant la résiliation de notre contrat ? » lance-t-il encore sur un ton de défi.

      Paul Bou Antoun compte se battre jusqu’au bout pour gagner la bataille.


      Patricia Khoder

      -----------------
      http://www.lematin.ma/journal/2015/maroc-france_rachida-dati-salue-une-etape-decisive-dans-l-amitie-franco-marocaine/217581.html

      Rachida Dati salue une étape décisive dans l'amitié franco-marocaine

      Publié le : 10 février 2015 -
      LE MATIN


      La rencontre entre Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le Président français François Hollande, lundi après-midi au Palais de l'Élysée à Paris, marque une nouvelle étape décisive dans l'amitié franco-marocaine, a affirmé l'eurodéputée française Rachida Dati. «Cette rencontre scelle le rétablissement de notre coopération judiciaire et juridique, voulu par Sa Majesté le Roi et le Président français», a indiqué la parlementaire européenne dans un communiqué.


      ----------------------
      http://www.le360.ma/fr/economie/le-forum-de-paris-sous-le-signe-de-la-relance-de-la-cooperation-31465

      LE FORUM DE PARIS SOUS LE SIGNE DE LA RELANCE DE LA COOPÉRATION

      Par Ismail Benbaba
      le 04/02/2015 à 07h49 (mise à jour le 04/02/2015 à 07h49)


      Albert Mallet, président fondateur du Forum de Paris

      L’édition 2015 de cette grand-messe qui réunit chaque année, dans la capitale économique du Royaume, hommes politiques, chefs d’entreprises et décideurs de tous bords, revêt aujourd’hui un caractère particulier compte tenu du contexte actuel dans lequel elle se tient. Les détails.

      C’est aujourd'hui mercredi 4 février que se tient la 6ème édition du Forum de Paris-Casablanca Round. L’édition 2015 de cette grand-messe, qui réunit chaque année dans la capitale économique du Royaume hommes politiques, chefs d’entreprises et décideurs de tous bords, se tient aujourd’hui dans un contexte inédit. En effet, Le Maroc et la France viennent d'ouvrir une nouvelle page dans leur coopération bilatérale, après plusieurs mois de brouille ayant, entre autres, entraîné la suspension de la coopération judiciaire entre les deux pays. La tenue du Forum de Paris-Casablanca Round vient appuyer ce contexte de relance. Espace de dialogue et d'échange, le forum est devenu aujourd'hui le rendez-vous incontournable de figures et acteurs économiques et politiques de divers horizons, souligne L’Economiste dans sa livraison du 4 février 2015. La nouvelle édition du Forum de Paris-Casablanca Round se propose de réfléchir sur les grandes mutations de ces dernières années.


      Dialoguer pour construire

      «En plus de donner du sens à un monde désorienté, l’édition 2015 est porteuse d’espoirs dans la mesure où elle revient sur un monde qui n’est pas perdu, mais qui invente ses nouveaux modèles et repères», écrit le quotidien. Pour Albert Mallet, président du forum, cette édition a aussi une particularité: celle de dialoguer pour construire. De son côté, Christian de Boissieu, ancien président du Conseil d’analyse économique et un des principaux intervenants du forum, loue la stratégie du Maroc. «Le Royaume a l’intelligence de s’ancrer davantage dans le Sud, sans divorcer du Nord. Cette bigamie économique est une bonne option stratégique», souligne-t-il. De son côté, Mohamed El Kettani, président du groupe Attijariwafa Bank, souligne qu’il est primordial pour les entreprises marocaines souhaitant tenter l’aventure africaine de prendre en compte la dimension culturelle dans leur stratégie. Notons que de grandes figures de divers horizons se succèderont à la tribune tout au long de la journée pour étaler leur vision sur les défis du monde actuel.


      Par Ismail Benbaba


      ---------------------
      http://telquel.ma/2015/02/03/polisario-sen-prend-france-saligne-mamounia_1432994

      Le Polisario s’en prend à la France qui «s’aligne sur la Mamounia»

      3 février
      17:53
      2015
      Par AFP


      Le Front Polisario s’en est violemment pris à la France ce mardi 3 février, l’accusant de s’aligner systématiquement sur le Maroc.

      Mardi 3 février, au lendemain de la reprise de la coopération judiciaire entre la France et le Maroc, un dirigeant du Polisario a accusé l’Hexagone de « s’aligner sur la Mamounia (palace de Marrakech, ndlr) (…) au détriment de l’intérêt des peuples du Maghreb » . « Cette position va à l’encontre de l’histoire » a ensuite insisté Mohamed Salem Ould Salek lors d’une conférence de presse.

      Rappelons que le Maroc propose depuis 2007 un plan d’autonomie du Sahara sous sa souveraineté, alors que le Polisario, soutenu par Alger, continue de réclamer le référendum d’autodétermination prévu en 1992. Les indépendantistes accusent la France de bloquer cette option par son droit de véto au Conseil de sécurité de l’ONU.

      « La France s’aligne sur la politique d’agression marocaine de mise en cause des frontières tracées par elle-même » au lendemain de la décolonisation, a déclaré Mohamed Salem Ould Salek. « Nous savons que la France est sensible à la stabilité du Maroc mais sa politique est contre les intérêts des peuples du Maghreb », a-t-il insisté.

      Les relations entre Paris et Rabat se sont nettement réchauffées la semaine dernière, les deux pays rétablissant leur coopération judiciaire après une année de brouille diplomatique. La coopération judiciaire avait été suspendue en février 2014 après un dépôt de plaintes en France contre de hauts dignitaires marocains, suivi d’une série d’incidents et d’impairs diplomatiques.

      ______________
      2.2. ESPAGNE
      http://telquel.ma/2015/02/01/maroc-se-rapproche-ses-amis-en-espagne_1432678

      Le Maroc se rapproche de ses amis en Espagne

      1 février
      19:25
      2015
      Par Antony Drugeon


      En quelques jours, Rabat a manifesté son rapprochement avec Madrid, tant sur le plan de la stratégie touristique que des liens politiques.

      Vendredi 30 janvier, à Madrid, au siège de la chambre des députés, le Club des amis du Maroc a vu le jour, en présence de l’ambassadeur du Maroc en Espagne, Mohammed Fadel Benyaich.

      Cet organisme à but non lucratif s’assigne pour mission de promouvoir « les relations entre les deux pays en cherchant à favoriser les projets de recherche éducatifs, culturels, économiques, environnementaux, sportifs et culturels au profit des citoyens des deux pays », indique un communiqué de la MAP.

      Lire aussi : Où en sont les relations entre le Maroc et l’Espagne ?


      Objectif : 3 millions de touristes espagnols

      Au même moment, Lahcen Haddad, ministre du Tourisme, s’est rendu avec une importante délégation de professionnels du secteur touristique à Madrid, où s’est tenue du 28 janvier au 1er février la 35eédition du Salon international du tourisme (Fitur 2015).

      Le ministre, qui s’y est entretenu avec son homologue espagnol José Manuel Soria, a annoncé que le Maroc prévoit d’atteindre le chiffre de trois millions de touristes espagnols dans le futur, alors que les estimations du département du tourisme indiquent que ce sont 2,1 millions de touristes espagnols qui auraient visité le Maroc en 2014.

      Avant cela, mardi 27 janvier, il a également pris part à un panel consacré à la thématique « L’impact du tourisme sur le développement des infrastructures » dans le cadre du Global Tourism Forum (Spain GTF), inauguré par le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy.


      Lire aussi : La lutte contre Daech rapproche le Maroc et l’Espagne

      Lire aussi : Affrontement entre pêcheurs espagnols et marocains

      --------------
      http://www.le360.ma/fr/politique/en-images-le-prix-averroes-a-abdou-diouf-et-felipe-gonzalez-32407
      http://www.leconomiste.com/flash-infos/marrakech-le-prix-averroes-abdou-diouf-et-felipe-gonzalez#sthash.Mjkg2VHO.dpuf

      EN IMAGES- LE PRIX AVERROÈS À ABDOU DIOUF ET FELIPE GONZÀLEZ

      Par Brahim Taougar
      le 15/02/2015 à 08h30 (mise à jour le 15/02/2015 à 09h43)


      Le Prix Averroès, décerné chaque année à deux personnalités des deux côtés de la Méditerranée qui se sont distinguées "pour la promotion d'un nouvel humanisme en méditerranée", a été attribué, ce samedi 14 février, à Marrakech, à Abdou Diouf et Felipe Gonzàlez, en présence d'éminentes personnalités.

      Le Prix Averroès, initié par l'Université Cadi Ayyad de Marrakech en partenariat avec l'Université de Cordoue (Espagne) et la Fondation Osservatorio del Mediterraneo (Italie), distingue chaque année deux personnalités des deux rives de la Méditerranée en reconnaissance de leurs actions "pour la promotion d'un nouvel humanisme en Méditerranée".

      Cette année et pour sa 2ème édition, le Prix sera attribué le 14 février « à deux éminentes personnalités qui ont œuvré et qui continuent de le faire pour la primauté des valeurs universelles de paix et de tolérance : Abdou Diouf, ancien Président de la République du Sénégal et Ex-Secrétaire Général de la Francophonie (pour la rive sud) et Felipe Gonzalez Marquez, homme politique et ancien Président du Gouvernement Espagnol », indiquent les organisateurs.

      Pour sa première édition, le Prix Averroès avait distingué le Prince El-Hassan Bin Talal de Jordanie et Jean Daniel, écrivain et directeur fondateur de l'hebdomadaire "Le Nouvel Observateur".



      Par Brahim Taougar



      -----------------
      http://www.le360.ma/fr/politique/le-prix-averroes-a-felipe-gonzalez-et-abdou-diouf-31827

      LE PRIX AVERROÈS À FELIPE GONZALEZ ET ABDOU DIOUF

      Par Le360 (avec MAP)
      le 08/02/2015 à 20h00


      L'ancien chef du gouvernement espagnol et l'ancien président sénégalais recevront leur prix le 14 février à Marrakech.

      La deuxième édition du Prix Averroès organise, le 14 février à Marrakech, la cérémonie de remise de sa distinction annuelle à deux personnalités des deux rives de la méditerranée : Abdou Diouf, ancien président sénégalais et Secrétaire général de l'Organisation internationale de la francophonie, et Felipe Gonzalez Marquez (photo), homme politique et ancien chef du gouvernement espagnol.


      Le Prix Averroès, initié par l'Université Cadi Ayyad de Marrakech en partenariat avec l'Université de Cordoue (Espagne) et la Fondation Osservatorio del Mediterraneo (Italie), distingue chaque année deux personnalités des deux rives de la méditerranée en reconnaissance de leurs actions "Pour la promotion d'un nouvel humanisme en Méditerranée". Lancé en juillet 2012 à Marrakech, ce prix consacre les valeurs de tolérance et de paix promues par Averroès, ancrées dans le vécu de la communauté méditerranéenne et portées aujourd'hui par des hommes et des femmes qui contribuent à perpétuer les valeurs humanistes au 21ème siècle.

      Le Prix Averroès est décerné annuellement à deux candidats, l'un de la rive Nord et l'autre de la rive Sud de la Méditerranée. La cérémonie de remise du Prix se déroule alternativement à Marrakech et à Cordoue. Pour sa première édition, le Prix Averroès avait distingué El-Hassan Bin Talal, Prince de Jordanie et Jean Daniel, écrivain et fondateur de l'hebdomadaire "Le Nouvel Observateur".


      Par Le360 (avec MAP)

      ---------------
      http://www.demainonline.com/?p=38184
      http://www.demainonline.com/2015/02/10/le-correspondant-del-pais-evite-de-signer-un-article-sur-le-compte-suisse-du-roi-du-maroc/

      Le correspondant d’El Pais évite de signer un article sur le compte suisse du roi du Maroc


      M6 saluant le président François Hollande sur le perron de l’Elysée, lundi dernier (Photo Demain)

      Le nouveau correspondant du quotidien espagnol El Pais pour le Maroc, Javier Casqueiro, évite soigneusement de fâcher les autorités marocaines. Depuis qu’il a remplacé le très détesté Ignacio Cembrero, qui a dû plier bagages de ce quotidien après une trentaine d’années de bons et loyaux services pour aller chercher refuge chez le concurrent El Mundo, Casqueiro ne fait rien qui puisse être interprété comme offensif envers le Makhzen ou ses comparses.

      Rares, ses papiers font dans la dentelle afin de ne pas subir les foudres du Palais ou, sur instructions, du chef du gouvernement, le barbu Abdelilah Benkirane.

      Ainsi, l’information sur le compte secret suisse du roi du Maroc, Mohamed VI, publiée par Le Monde, qui est un partenaire d’El Pais, a bien été reprise par le quotidien espagnol dans sa rubrique économie, mais … sans signature.

      L’article « El rey de Marruecos, cliente número 5090190103 del HSBC en Suiza » (Le roi du Maroc, client numéro 5090190103 du HSBC en Suisse) est signé seulement El Pais.

      Il y a quelques jours, lors d’une remise d’un doctorat honoris causa de l’Université Rey Juan Carlos au président d’El Pais, Juan Luis Cebrián, celui-ci avait déclaré qu’il fallait « récupérer l’humanisme et le progrès ».

      Encore faudrait-il avant « récupérer » un peu de courage journalistique.


      Demain


      Note pour les esprits chagrins : quasiment tous les papiers de Demain ne sont pas signés pour la simple raison que le coupable de ce site est connu, reconnu, fiché, archivé, écouté et surveillé de près par la police, secrète et pas secrète, de « Sidi ».


      Posté par admin le 10/02/2015


      _______________
      2.3. PORTUGAL
      http://www.lematin.ma/journal/2015/maroc-portugal_dalila-araujo---le-maroc-un-pays-de-reference-au-carrefour-entre-le-monde-musulman-et-l-europe-/217784.html

      «Le Maroc, un pays de référence au carrefour entre le monde musulman et l'Europe» (Dalila Araujo, ex-secrétaire d'État portugaise à l'Intérieur)

      Publié le : 13 février 2015 -
      LE MATIN


      Le Maroc est aujourd'hui un pays de référence situé au carrefour entre le monde musulman et l'Union européenne, a souligné l'ex-secrétaire d'État portugaise à l'Intérieur, Dalila Araujo, récipiendaire des insignes d'Officier du Wissam Alaoui qui lui a été décerné par Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Mme Araujo qui a reçu cette distinction royale des mains de l'ambassadeur du Royaume à Lisbonne, Karima Benyaich, lors d'une cérémonie organisée jeudi soir à la Résidence du Maroc, a affirmé que «le Royaume est aujourd'hui un pays de référence situé au carrefour entre le monde musulman et l'Union européenne, de par sa position géostratégique, mais aussi du fait qu'il partage les mêmes valeurs de démocratie, de liberté, de tolérance et d'égalité».

      «C'est un grand pays musulman, ouvert au monde, qui prône la tolérance et le respect des croyances de chacun et où la tradition se mêle à la modernité», a-t-elle affirmé dans un discours à cette occasion.
      Après avoir exprimé sa gratitude à S.M. le Roi pour la distinction que le Souverain a bien voulu lui remettre, Mme Araujo a mis l'accent sur les grandes réformes politiques menées sous l'impulsion de S.M. le Roi, et qui «ont permis de renforcer la démocratie, les droits humains et l'égalité et lutter contre le fondamentalisme». Pour sa part, Mme Benyaich a affirmé que la distinction de Dalila Araujo est une reconnaissance de son engagement et de sa passion pour faire du partenariat luso-marocain, un modèle de développement partagé et d'entente mutuelle, tourné vers l'avenir dans beaucoup de domaines.

      ------------------
      http://www.le360.ma/fr/economie/des-hommes-daffaires-portugais-en-mission-de-prospection-au-maroc-32703

      DES HOMMES D'AFFAIRES PORTUGAIS EN MISSION DE PROSPECTION AU MAROC

      Par Le360 (avec MAP)
      le 18/02/2015 à 17h07


      Une délégation d'hommes d'affaires portugais, opérant dans plusieurs secteurs d'activité, effectuera à partir du 26 février courant, une mission de prospection du marché marocain.

      Organisée à l'initiative de la Chambre de commerce et d'industrie luso-marocaine (CCILM), dans le cadre de sa politique de coopération institutionnelle, cette mission qui se poursuit jusqu'au 28 courant, prévoit notamment des rencontres B2B dans la capitale économique du Royaume, indique-t-on dans un communiqué.

      Les entrepreneurs lusitaniens, qui prennent part à cette mission, représentent des filières comme la commercialisation de produits alimentaires frais et surgelés, l'impression d'emballages en papier pour produits alimentaires, la fabrication d'équipements de climatisation et de ventilation, la menuiserie aluminium et automatismes, le transport international de marchandises, l'exploitation de carrières de marbre et de granite et la production de vêtements de travail, précise la CCILM.

      Et de rappeler que le Maroc est devenu un allié commercial important pour le Portugal. Selon le dernier rapport de l'Agence pour le Développement des Investissements et du Commerce (AICEP) publié à Lisbonne, les relations luso-marocaines ont évolué favorablement pour le Portugal au cours des dernières années.

      En 2013, le montant des exportations s'est élevé à 767,4 millions d'euros (+58,7 pc par rapport à l'année antérieure). En revanche, les importations portugaises de produits marocains se sont chiffrées, lors de la même année, à 175 millions d'euros (- 4 pc).

      Par Le360 (avec MAP)


      _______________
      2.4. TCHÉQUIE
      http://www.lematin.ma/journal/2015/maroc-tchequie_milan-stech---sm-le-roi-est-un-grand-chef-d-etat-qui--a-su-repondre-aux-aspirations-du-peuple-marocain-/217785.html

      «S.M. le Roi est un grand Chef d'État qui a su répondre aux aspirations du peuple marocain» (Milan Stech, président du Sénat tchèque)

      Publié le : 13 février 2015 -
      LE MATIN


      Sa Majesté le Roi Mohammed VI est «un grand Chef d'État, qui a su répondre de manière adéquate aux aspirations de son peuple», a affirmé le président du Sénat tchèque Milan Stech.
      «Le Roi du Maroc est un grand Chef d'État, qui a su répondre de manière adéquate aux aspirations de son peuple, entreprendre un train de réformes des plus importantes dans le monde arabe et sur le continent africain et faire ainsi du Maroc un pays stable et serein qui œuvre activement à son développement économique et social», a-t-il souligné lors d'une réception organisée, jeudi soir, à la Résidence du Maroc par l'ambassadeur du Royaume à Prague, Souriya Otmani.

      M. Stech a, par la même occasion, rendu un hommage appuyé au Souverain pour «sa clairvoyance et son leadership» en faveur de l'avenir du Maroc, un pays qui a réalisé d'importants progrès sur la voie du développement.
      Le président du Sénat tchèque, qui effectuera une visite officielle de travail du 18 au 22 février dans le Royaume à l'invitation du président de la Chambre des conseillers, Mohamed Cheikh Biadillah, a loué l'excellence des relations entre Rabat et Prague, notant que la République tchèque et le Royaume du Maroc sont deux pays qui entretiennent depuis 56 ans d'«excellentes et saines relations diplomatiques, qui n'ont jamais souffert du moindre problème».
      Après avoir rappelé que l'environnement international est loin d'être apaisé en raison des conflits qui sévissent encore aux portes de l'Europe et dans de nombreuses régions du monde, M. Stech a relevé que le Maroc et la République tchèque ont beaucoup de similitudes, de nombreuses potentialités complémentaires et œuvrent tous les deux en faveur de la promotion des valeurs de paix, de modération, du dialogue, du développement et de la coopération.

      Rappelant que le Sénat tchèque avait abrité en octobre dernier, la 24e édition du Festival des écrivains de Prague, dédiée à la littérature marocaine, il a annoncé que la culture n'était pas en reste de son programme puisqu'il va effectuer une visite au Salon du livre et de l'édition qui se tient actuellement à Casablanca avec la participation de plusieurs écrivains et journalistes littéraires tchèques. Il a dit espérer que sa visite au Maroc donnera une nouvelle impulsion au renforcement de la coopération économique bilatérale, ajoutant qu'il sera accompagné d'une forte délégation comprenant des sénateurs et des hommes d'affaires ainsi que des journalistes.
      Cette visite au Maroc, la première d'un président du Sénat tchèque dans le Royaume, intervient après celle effectuée à Prague par M. Biadillah en octobre dernier.


      _______________________
      2.5. UNION EUROPEENNE
      http://www.le360.ma/fr/politique/le-detournement-de-laide-aux-camps-de-tindouf-vivement-denonce-33111

      LE <DÉTOURNEMENT> DE L'AIDE AUX CAMPS DE TINDOUF VIVEMENT DÉNONCÉ (Ingeborg Grassle)

      Par Le360 (avec MAP)
      le 23/02/2015 à 18h46 (mise à jour le 23/02/2015 à 19h15)

      Tindouf, <incroyable histoire> d'une <génération perdue>.


      La présidente de la Commission contrôle budgétaire (CONT) au Parlement européen, Ingeborg Grassle, a qualifié, ce lundi, de «scandale de premier ordre», le détournement de l'aide humanitaire internationale destinée aux camps de Tindouf dans le sud-ouest algérien.

      «Il est scandaleux de faire payer aux populations des camps de Tindouf l'accès à l'aide humanitaire que l'UE leur accorde gracieusement», a martelé Grassle lors d'une réunion de la Commission CONT au siège bruxellois du Parlement européen. Pire encore, le rapport de l'Office européen de lutte anti-fraude (OLAF) sur le détournement de l'aide humanitaire accordée aux populations de Tindouf «nous a appris que l'UE finance le Polisario, alors que les fonds européens ne devraient pas servir à cela», a-t-elle regretté.
      "Tout ce que l'UE croit faire en bonne conscience en faveur de la population de Tindouf est détourné'', a déploré l'eurodéputée allemande du Groupe du Parti Populaire européen (PPE), soulignant qu'il s'agit là d'un "scandale de premier ordre''.

      Un rapport de l'OLAF datant de 2007 et rendu public fin janvier dernier après une intervention du Médiateur européen révèle qu'une partie importante de l'aide humanitaire internationale destinée aux camps de Tindouf est détournée de façon organisée depuis plusieurs années par l'Algérie et le Polisario. Seule la partie de l'aide permettant aux populations des camps de Tindouf de survivre est distribuée. La majeure partie de cette aide est vendue pour le compte de hauts officiels algériens et des dignitaires du Polisario, souligne l'OLAF qui attribue ces détournements à la surestimation du nombre de la population de Tindouf et donc des aides fournies.

      L'UE soutient financièrement les camps de Tindouf depuis 1975, sur la base d'une population évaluée par les autorités algériennes à 155.000 personnes. Ni l'Algérie ni le Polisario n'ont accepté qu'un recensement des populations de ces camps soit organisé malgré les appels répétés de l'ONU et ce, en vue de continuer à tirer profit de la manne humanitaire.


      Par Le360 (avec MAP)

      ---------------------
      http://www.le360.ma/fr/politique/lue-appelee-a-adapter-son-aide-aux-besoins-reels-de-tindouf-32771

      L’UE APPELÉE À ADAPTER SON AIDE AUX BESOINS RÉELS DE TINDOUF (Ingeborg Grassle)

      Par Ziad Alami
      le 19/02/2015 à 13h30


      Ingeborg Grassle, présidente allemande de la Commission de contrôle budgétaire (Parlement européen).

      Le Parlement européen vient de réagir au scandale du détournement de l’aide humanitaire à Tindouf, en appelant l’UE à adapter les subventions octroyées aux besoins réels de la population séquestrée.

      Les révélations scandaleuses de l’Office anti-fraude européen continuent de secouer le landerneau politique en Europe. La Commission de contrôle budgétaire (CONT) au Parlement européen vient de saisir l’Exécutif européen au sujet du détournement d’aide humanitaire par le binôme algéro-séparatiste, en l’appelant à réadapter les subventions octroyées par l’UE aux besoins réels de la population <séquestrée>.

      «L’UE doit instamment adapter l’aide aux besoins réels de la population de Tindouf afin de mettre un terme à toutes sortes de trafics et au détournement de l’aide humanitaire», a exhorté la présidente de la Commission de contrôle budgétaire, l’eurodéputée allemande Ingeborg Grassle, dans san rapport au sujet de la décharge sur l’exécution du budget de l’UE pour l’exercice 2013.


      Par Ziad Alami



      ----------------------
      http://www.le360.ma/fr/politique/droits-de-lhomme-lengagement-royal-salue-a-strasbourg-32819

      DROITS DE L’HOMME: L’<ENGAGEMENT ROYAL> SALUÉ À STRASBOURG (Louis Michel, eurodéputé belge et ancien commissaire européen)

      Par Ziad Alami
      le 19/02/2015 à 21h15


      Après la sortie de Federica Mogherini, chef de la diplomatie européenne, au Parlement européen, c’est au tour de Louis Michel, eurodéputé belge, de mettre en exergue l’engagement du royaume pour le respect des droits de l’Homme.

      Les progrès humanitaires réalisés par le Maroc sont à nouveau mis en relief au Parlement européen. Après la mise en exergue du rôle des antennes du CNDH dans le Sahara marocain, souligné mardi 17 février à Strasbourg, par Federica Mogherini, chef de la diplomatie européenne, c’est un poids lourd de l’appareil législatif européen, Louis Michel, ancien ministre belge, qui souligne le bien-fondé et la pertinence de la vision humaniste du royaume.

      Louis Michel, membre dirigeant du Groupe de l’Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe au Parlement européen, a affirmé «rejoindre SM le roi Mohammed VI dans sa vision de l’universalité des droits de l’Homme», en saluant, dans une lettre adressée à Menouar Alem, chef de la mission du Maroc auprès de l’UE, la ratification par le royaume de la quasi-totalité des conventions onusiennes relatives aux droits de l’Homme.

      Ces déclarations positives, relevées par l’appareil aussi bien exécutif que législatif européen, interviennent alors que les ennemis de l’intégrité territoriale du Maroc viennent d’essuyer un cinglant revers au Parlement européen. En effet, ce dernier a renvoyé dos à dos Alger et le Polisario en opposant une fin de non-recevoir catégorique à la revendication séparatiste d’élargir le mandat de la Minurso au contrôle des droits de l’Homme.


      Par Ziad Alami


      -------------------
      http://www.libe.ma/%E2%80%8BErik-Jansen-L-autonomie-seule-solution-honorable-pour-resoudre-la-question-du-Sahara_a58762.html

      Erik Jansen : L'<autonomie>, <seule> <solution> <honorable> pour résoudre la question du Sahara [OCCIDENTAL]
      Le Plan marocain est une initiative <louable> et qui <donne de la perspective>, selon l'eurodéputée bulgare Mariya Gabriel


      L'<autonomie> en tant que <solution> de <compromis> est le «seul moyen honorable» pour régler définitivement le conflit du Sahara, a assuré, mercredi à Bruxelles, l'ancien <représentant spécial> du Secrétaire général des Nations unies pour le Sahara, Erik Jansen.
      «J'étais toujours convaincu que le <seul> moyen <honorable> de résoudre la question du Sahara est l'<autonomie>», a affirmé M. Jansen au siège du Parlement européen lors d'un débat ayant suivi la projection du film documentaire « Polisario : identité d'un front» qui apporte un <éclairage> <pertinent> et <objectif> sur le conflit <régional> autour du Sahara <marocain>.
      L'autonomie est un concept assez «élastique qui exclut les deux extrêmes, à savoir l'intégration et l'indépendance», ce qui fait d'elle une <bonne> solution au conflit du Sahara, «car elle offre au Polisario et à ceux qui les soutiennent (l'Algérie) une issue <honorable>», a-t-il souligné.
      Relevant que son mandat de cinq ans en tant que représentant spécial du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara [OCCIDENTAL] lui a permis de comprendre mieux les tenants et aboutissants de ce conflit, M. Jansen a relevé que les défis auxquels fait face la région, les menaces terroristes et d'instabilité qui pèsent sur le Sahel et le sentiment de frustration et de désespoir qui pourrait pousser les jeunes des camps de Tindouf dans les bras des groupes terroristes soulignent l'urgence de trouver une solution politique négociée à la question du Sahara [OCCIDENTAL].
      L'ancien responsable onusien, qui a mis l'accent sur la nécessité pour les différentes parties concernées par la question du Sahara [OCCIDENTAL] de «trouver un compromis», a rappelé que le Maroc a présenté en 2007 un plan d'<autonomie> qui a été qualifié par le Conseil de sécurité et par plusieurs puissances influentes, dont les Etats-Unis et la France, de «sérieux et crédible» .
      M. Jansen a en outre dit voir en les <réformes> politiques et constitutionnelles engagées par le Maroc sous l'impulsion de SM le Roi Mohammed VI des «signes extrêmement encourageants» en vue de mettre en œuvre la régionalisation avancée et partant parvenir à une solution durable à la question du Sahara [OCCIDENTAL].


      Par ailleurs, l'eurodéputée bulgare Mariya Gabriel a affirmé mercredi à Bruxelles que le plan marocain d'<autonomie> pour le Sahara est une initiative «louable, courageuse et qui donne de la perspective».
      «Face à la situation actuelle dans le dossier du Sahara, il convient de mettre en place tous les éléments qui permettent d'avancer sur la voie de la solution, a-t-elle déclaré à la MAP.
      Partant du constat que l'organisation d'un référendum «n'est pas réaliste», la parlementaire a insisté sur l'impératif d'une «solution négociée et courageuse où les jeunes et les femmes jouent un rôle important» .
      «Le contexte régional et international actuel doit inciter toutes les parties à parvenir à une solution» , a-t-elle ajouté, en marge de la projection dudit film documentaire.
      «Les défis auxquels fait face la région sont énormes, le terrorisme est devenu une menace quotidienne, le trafic d'armes, de drogue et d'êtres humains constituent un véritable problème pour tous, d'où la nécessité d'œuvrer pour une solution au conflit du Sahara en trouvant un équilibre entre volonté politique et réalité du terrain», a-t-elle insisté.


      Vendredi 6 Février 2015

      ------------------
      http://www.lematin.ma/journal/2015/projection-a-bruxelles-du-film-documentaire--polisario--identite-d-un-front-_les-deputes-europeens-decouvrent-le-visage-hideux-et-les-pratiques-mafieuses-du-polisario/217254.html

      Projection à Bruxelles du film <documentaire> «Polisario : identité d'un front»
      Les députés européens <découvrent> le visage <hideux> et les pratiques <mafieuses> du Polisario

      Publié le : 5 février 2015 - A.Rm.,
      LE MATIN


      Quelques jours seulement après le scandale du détournement des aides humanitaires destinées aux populations séquestrées à Tindouf, révélé par le rapport de l'Office européen antifraude, la projection mercredi dernier du film documentaire «Polisario : identité d'un front» au siège du Parlement européen a enfoncé davantage le clou. L'ancien représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara, Erik Jansen, un expert qui connait sur le bout des doigts les tenants et les aboutissants de l’affaire, a affirmé à cette occasion que l'autonomie est le «seul moyen honorable» pour régler définitivement le conflit du Sahara.«J'étais toujours convaincu que le seul moyen honorable de résoudre la question du Sahara est l'autonomie», a affirmé le diplomate onusien, relevant que son mandat de cinq ans en tant que représentant spécial du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara lui a permis de mieux comprendre les vrais enjeux de ce conflit.

      M. Jansen a souligné ainsi que les défis auxquels fait face la région, les menaces terroristes et d'instabilité qui pèsent sur le Sahel et le sentiment de frustration et de désespoir qui pourrait pousser les jeunes des camps de Tindouf dans les bras des groupes terroristes dictent l'urgence de trouver une solution politique négociée à la question du Sahara. Même son de cloche chez l'eurodéputé socialiste Gilles Pargneaux qui estime que le documentaire projeté au Parlement européen «lève le voile sur la réalité du Polisario et propose une radioscopie qui fait la lumière sur son essence, son idéologie, ses soutiens, ses pratiques, son absence de légitimité à représenter les Sahraouis ou à en défendre une cause».

      M. Pargneaux ajoute que la menace terroriste qui pèse sur l'ensemble de la région du Sahel et l'infiltration des camps de Tindouf dans le sud-ouest algérien par les groupes jihadistes rendent urgent le règlement de la question du Sahara.Pour le parlementaire européen, il est donc urgent et impératif d'agir pour empêcher l'éclosion et le développement de foyers de tension aux portes de l'Europe, soulignant que le contexte actuel marqué par l'instabilité grandissante «nous oblige à parvenir à une solution à la question du Sahara et au-delà à la réconciliation entre l'Algérie et le Maroc».


      <Détournement> d'aides

      Un rapport de l'Office européen antifraude révèle que l'Algérie et le Polisario procèdent depuis des années au détournement d'une grande partie de l'aide humanitaire internationale destinée aux populations séquestrées dans les camps de Tindouf. Le rapport de l'Office européen antifraude (OLAF) qui a été dévoilé il y a quelques jours ne laisse planer aucun doute sur les détournements massifs et systématiques des aides humanitaires destinées aux populations séquestrées de Tindouf. Réalisé en 2007 et tu depuis cette date, le rapport a été rendu public grâce à une intervention du médiateur européen. Le document révèle qu’avec la complicité de l'Algérie et du Polisario, une grande partie de l'aide humanitaire internationale ne parvenait pas à ses véritables destinataires. Une situation que le Maroc n’a eu de cesse de dénoncer pendant des années.


      _______________________________________________
      3, LOBBY PRO MAROCAIN EN AMERIQUE HISPANIQUE
      http://www.demainonline.com/?p=38048
      http://www.demainonline.com/2015/02/01/la-president-argentine-au-maroc-pour-calmer-ses-apprehensions/

      La président argentine au Maroc pour calmer ses appréhensions


      La présidente argentine Cristina Fernandez adore le Maroc. A chaque fois qu’elle effectue un long voyage, elle fait escale au Maroc en s’arrêtant quelques heures ou une nuit.

      Elle l’a déjà fait dans le passé, elle le fait aujourd’hui avec une escale avant d’entreprendre un long voyage en direction de la Chine.

      Cristina est actuellement dans l�<br/><br/>(Message over 64 KB, truncated)