Chargement ...
Désolé, une erreur est survenue lors du chargement du contenu.

ornithologie méditerranéenne

Agrandir la zone des messages
  • a034847
    Bonjour à tous, Voici notre contribution hebdomadaire : Bird Census News, 23 (1-2) 2010: 21-27 La population chypriote de L’Aigle de Bonelli Aquila
    Message 1 de 137 , 13 déc. 2013

      Bonjour à tous,

      Voici notre contribution hebdomadaire :

      Bird Census News, 23 (1-2) 2010: 21-27

      La population chypriote de L’Aigle de Bonelli Aquila fasciata, le seul rapace qui niche sur l’île, est stable et saine. La densité de population est plus élevée qu’en Espagne et en France. L’espèce est présente dans toute l’île, probablement en raison de l’abondance et la bonne répartition des principales sources d’alimentation: les pigeons, les rats, les reptiles et la Perdrix chukar Alectoris choukar. La population est estimée à 31 - 39 couples reproducteurs, ce qui signifie une densité de 0,2 à 0,64 m² couples/100 km². 70% des nids ont été trouvés dans le Pin de Calabre Pinus brutia à une altitude moyenne de 625 m, bien qu’il y ait eu des variations de 55 à 1200 m. Les nids étaient éloignés l’un de l’autre de 7,4 km en moyenne et dans le nid il y avait habituellement deux œufs, parfois trois. De 1999 à 2009, des 62 nids suivis avec succès 89 jeunes se sont envolés. La chasse et l’empoisonnement sont les principales menaces pour cette espèce à Chypre.

      Bonne lecture.

      Amicalement,

      Walter

    • francois legendre
      Merci de ces contributions que je lis toujours avec intérêt. Cependant ici que signifie prélevés ? Tués ? Pour cette étude ? François Legendre rue des
      Message 137 de 137 , 20 oct. 12:22
        Merci de ces contributions que je lis toujours avec intérêt.

        Cependant ici que signifie "prélevés" ? Tués ? Pour cette étude ?

        François Legendre
        rue des Boudous
        48340 Saint-Germain-du-Teil
        06 76 26 34 28
        fl1973@...


        Le vendredi 20 octobre 2017 à 08:38:00 UTC+2, walter.belis@... [obsmedit] <obsmedit-noreply@...> a écrit :


         

        Bonjour à tous,

         

        Voici notre nouvelle contribution hebdomadaire.

         

        Moreno-Opo R., Belamendia G., Vera P., Onrubia A., Monteagudo A. & de la Puente J., 2015. Differential migration in the Common Chiffchaff Phylloscopus collybita: sub-saharian wintering grounds host more adults and females as well as birds of larger size and better physical condition. Ardeola, 62 (2): 237-253.

        Les stratégies migratoires peuvent varier considérablement, même au sein d'une espèce. Une étude menée sur le Pouillot véloce l’a de nouveau clairement démontré. Entre 2009 et 2012,  1100 individus ont été prélevés en hiver, en Afrique, sur huit sites différents. Les dimensions corporelles et la condition physique ont été étudiées en fonction de l'endroit où ils ont été piégés et des conditions climatiques. Il était frappant de constater que de nombreux oiseaux adultes ainsi que des femelles ont été observés plus au sud, dans la région subsaharienne et dans les zones côtières durant les mois d'hiver. Ces régions offrent une végétation riche et connaissent moins de précipitations que des zones plus au nord. Ces individus ont probablement hiverné les années précédentes au même endroit et sont restés fidèles aux lieux d’hivernage. Ils savent qu’ils y trouvent assez de nourriture et qu’ils y sont en mesure de constituer une grande réserve de graisse avant d’entreprendre le voyage de retour.

         

         

        Amicalement,

        Walter


      Votre message a été soumis avec succès et sera remis aux destinataires brièvement.