Chargement ...
Désolé, une erreur est survenue lors du chargement du contenu.

11017CR : grimpe au Phasme samedi matin

Agrandir la zone des messages
  • Nicolas Douillet
    23 juil.

      Étaient présent pour le GMA : Pierre, Julien B, Nico D


      Le rendez-vous est donné à 9h30 au parking de pont du loup avec Pierre et Julien B. Avec Julien nous découvrons le site du phasme, qui est à mes yeux une très bonne surprise ! L’approche est courte, la falaise, à l’ombre des arbres, proche du loup qui rafraîchit ses abords, a de l’ampleur ! Le rocher est très sain : du bon calcaire, pas du tout patiné, et ravit les amateurs de légers dévers à colos dont je fais partie :-)


      On s’échauffent tous les trois dans « Ultimate doumé » (6b+) qui irrigue en effet bien les avant bras ! Pierre poursuit juste à côté dans la nouvelle voie « Le phasme en face » (6c) dans les belles colos et dalle roses.


      Pour ma part je choisi d’aller explorer la partie droite du secteur. Je sors « Flagrant délire » (6b+). C’est bien bloc, et je passe juste en montant les pieds à bloc justement :P


      Pierre est invité ensuite dans une 7a « quatre étoiles » par un couple de grimpeurs franchement sympas qui nous prêtent même leur corde pendant qu’il vont plonger la tête dans la gueule du loup :D Les pairs sont posées et au deuxième essai Pierre enchaîne très proprement la voie. :-)


      Pendant ce temps Julien et moi poursuivons dans « Les agapes de la varrape » (6b+) toujours bien bloc. Les bras sans doute un peu farcis, je manque l’enchaînement et chute dans le crux : une délicate traversée surplombante vers la gauche, sans vraiment de bonnes prises de pieds ou de mains, après un pas déjà bien dur, et avant un raide pan à gauche :-P


      La moulinette étant posée au relais commun avec « Le stadium » (6c), je me dit qu’on peut toujours aller y faire un tour « pour voir », quitte à faire ensuite la 6c rose « de Pierre » (Le phasme en face). La première partie avec la grande dalle redoutable en apparence passe finalement plutôt bien, mais arrivé là, la voie chevauche quasiment sa voisine de droite (Les agapes de la varrape), avec toujours cette traversée difficile. C’en est trop. Mes bras tétanisent, et j’ai l’impression d’être coincé dans une boucle temporelle :-D Je demande à Julien de me redescendre à mi-voie. Bon, c’était une première reconnaissance.


      Avec Pierre de retour parmi nous, nous faisons un petit bilan après quatre voies chacun : tout le monde a son compte, avec les bouteilles, et plus beaucoup de peau au bout des doigts. Le site est exigeant physiquement c’est vrai, et requiert pour se faire plaisir une bonne conti et/ou une bonne caisse. Nous décidons de rentrer tranquillement après cette demi journée de grimpe. Il reste plein de voies à grimper ; il faudra revenir, encore :-)


      Sur le chemin du retour, nous croisons la chenille de Saturnia pyri / le grand paon de nuit que nous prenons sur le moment pour une espèce exotique / invasive. Impressionnante avec ses pois bleus qui ne donnent pas envie de s’y frotter et par son calibre, digne d’un majeur de grimpeur ! =-O


      Photo : http://hpics.li/7250e0b


      Au Phasme dans les gorges du loup, pour le GMA 500,


      Nico