Chargement ...
Désolé, une erreur est survenue lors du chargement du contenu.

Question aux plus expérimentés

Agrandir la zone des messages
  • lucolivier.rousseau
    Bonjour, Je me retrouve dans une situation embarassante : d après les liens familiaux indiqués dans plusieurs actes, j ai la quasi certitude que deux époux
    Message 1 de 14 , 16 juil.
      Bonjour,

      Je me retrouve dans une situation embarassante : d'après les liens familiaux indiqués dans plusieurs actes, j'ai la quasi certitude que deux époux sont cousins du 3 au 3. Pourtant aucune mention n'est faite d'une quelconque dispense dans leur acte de mariage en 1705 à Blet.

      Ayant jusqu'alors surtout travaillé en Indre-et-Loire et dans la Vienne, j'ai toujours trouvé ce genre d'indication.
      Est-ce que le Cher/Berry avait dans ce domaine d'autres us et coutumes et les dispenses, bien que dûment demandées et payées, n'y étaient-elles pas mentionnées si tout était en règle ?

      Je serais curieux de connaître vos retours d'expérience afin de trancher la question qui m'occupe.

      Cordialement,

      LOR
    • Solange Voisin
      Bonjour, D’après ce que j’ai constaté, en 34 ans de généalogie, en principe, quand on se savait cousins, on demandait une dispense, sans attendre
      Message 2 de 14 , 16 juil.
        Bonjour,
         
        D’après ce que j’ai constaté, en 34 ans de généalogie, en principe, quand on se savait cousins, on demandait une dispense, sans attendre qu’un “empêcheur de tourner en rond ne vienne vous dénoncer”. Mais comme on était cousin avec presque tout le monde, on ne savait pas forcément si c’était proche ou pas. Alors, il y avait de quoi hésiter...
         
        Pour exemple, j’ai un couple d’aïeux pour qui j’ai trouvé une réhabilitation de mariage autorisant les époux à reprendre la vie commune, car l’enquête avait prouvé qu’ils n’avaient aucun lien de parenté. Néanmoins, aucune preuve de non-consanguinité n’est donnée dans l’acte de réhabilitation. Or j’avais leur mariage où il n’était pas question de consanguinité, le baptême de plusieurs enfants nés de cette union, mais pas de dissolution de mariage.
         
        Et dans la même période que cette réhabilitation, le frère de l’épouse a épousé la sœur de l’époux, et ils ont pensé à faire une demande de dispense.
        Et bien l’enquête a prouvé qu’ils étaient cousins et la dispense leur a été accordée.
         
        Quant à moi, j’ai bien la preuve que les deux couples en question étaient consanguins.
         
        Donc, si un acte de mariage ne fait pas état d’une dispense, bien que l’on ait la preuve de leur consanguinité, il ne faut pas en déduire que l’on se trompe, mais qu’il y a des consanguinités qui ont été passées sous silence, et que de toute façon, le contenu des dispenses n’est pas forcément juste. J’ai deux autres dispenses dans ma généalogie, pour lesquelles j’ai la preuve que les parentés citées sont fausses, mais qu’ils sont bien cousins.
         
        Et on ne peut pas en tenir rigueur à ceux qui les ont rédigées, car ils n’avaient pas de livrets de famille pour se repérer, ni les outils que nous avons pour faire des recherches.
         
        Cordialement,
        Solange VOISIN
         
         
         
        Sent: Sunday, July 16, 2017 3:00 PM
        Subject: [gencher] Question aux plus expérimentés
         


        Bonjour,

        Je me retrouve dans une situation embarassante : d'après les liens familiaux indiqués dans plusieurs actes, j'ai la quasi certitude que deux époux sont cousins du 3 au 3. Pourtant aucune mention n'est faite d'une quelconque dispense dans leur acte de mariage en 1705 à Blet.

        Ayant jusqu'alors surtout travaillé en Indre-et-Loire et dans la Vienne, j'ai toujours trouvé ce genre d'indication.
        Est-ce que le Cher/Berry avait dans ce domaine d'autres us et coutumes et les dispenses, bien que dûment demandées et payées, n'y étaient-elles pas mentionnées si tout était en règle ?

        Je serais curieux de connaître vos retours d'expérience afin de trancher la question qui m'occupe.

        Cordialement,

        LOR

      • Scherrer Daniel
        Bonjour, Puisque vous avez la quasi certitude qu un couple de vos ancêtres est issu d une personne, bien qu aucune mention n en soit fait dans leur acte de
        Message 3 de 14 , 16 juil.
          Bonjour,

          Puisque vous avez la quasi certitude qu'un couple de vos ancêtres est issu d'une personne, bien qu'aucune mention n'en soit fait dans leur acte de mariage.

          Il vous aurait suffit de nommer  ce couple, ce qui aurait permit à ceux qui cherchent dans ce secteur de vous donner leur avis.

          Sinon, avec leurs patronymes, allez consulter les dispenses de consanguinités qui sont sur R18, afin de savoir si une demande de dispense a été faite.

          Et si dispense il y a, vous aurez la certitude qu'ils sont issus d'une souche commune, il ne vous restera plus qu'à obtenir l'objet de votre désir.

          Cordialement
          Daniel


          Le 16/07/2017 à 15:00, lucolivier.rousseau@... [gencher] a écrit :
           

          Bonjour,

          Je me retrouve dans une situation embarassante : d'après les liens familiaux indiqués dans plusieurs actes, j'ai la quasi certitude que deux époux sont cousins du 3 au 3. Pourtant aucune mention n'est faite d'une quelconque dispense dans leur acte de mariage en 1705 à Blet.

          Ayant jusqu'alors surtout travaillé en Indre-et-Loire et dans la Vienne, j'ai toujours trouvé ce genre d'indication.
          Est-ce que le Cher/Berry avait dans ce domaine d'autres us et coutumes et les dispenses, bien que dûment demandées et payées, n'y étaient-elles pas mentionnées si tout était en règle ?

          Je serais curieux de connaître vos retours d'expérience afin de trancher la question qui m'occupe.

          Cordialement,

          LOR


        • lucolivier.rousseau
          Merci de vos réponses Solange et Daniel, On ne perd jamais à demander conseil puisque grâce à Daniel j ai mieux observé les dépouillements de R18 et
          Message 4 de 14 , 16 juil.
            Merci de vos réponses Solange et Daniel,

            On ne perd jamais à demander conseil puisque grâce à Daniel j'ai mieux observé les dépouillements de R18 et découvert que les dispenses en faisaient partie, ce que je n'imaginais pas. Malheureusement rien de ce côté là pour le couple qui m'intéresse.

            Désolé également si j'ai omis de préciser les individus concernés, je pensais poser une question d'ordre plus général, puisque de façon régulière, je trouve pour l'instant peu de mention de dispenses de consanguinité dans les actes de mariage ; et je ne pense pas que le Cher soit moins concerné que d'autres régions, comme me l'a rappelé Solange.

            Mais si d'aventure effectivement d'autres personnes sont sur la même piste, il s'agit de :

            Pierre PERREAU fs de Claude PERREAU et Jeanne BOUJARD et petit-fils de Jean PERREAU et Jeanne REAU
            x 26/12/1705 Blet
            Jeanne REAU fille de Sébastien REAU et Françoise BILLEBAUT et petit-fils de Pierre REAU et Marie GADAULT.

            Sébastien REAU assiste au mariage de Claude PERREAU et y est dit cousin germain de l'époux.

            Cordialement,

            LOR
          • lucolivier.rousseau
            Erreur, je rectifie : il y a bien une dispense mais l orthographe des patronymes est légèrement différente. Cela confirme donc d autres hypothèses. Cdt
            Message 5 de 14 , 16 juil.
              Erreur, je rectifie : il y a bien une dispense mais l'orthographe des patronymes est légèrement différente.
              Cela confirme donc d'autres hypothèses.
              Cdt
            • Scherrer Daniel
              Dans ce cas, il est possible que les bénévoles qui s occupent de cette partie du département, vous répondent. Je ne fais que le Nord - Est du Cher. Daniel
              Message 6 de 14 , 16 juil.
                Dans ce cas, il est possible que les bénévoles qui s'occupent de cette partie du département, vous répondent.

                Je ne fais que le Nord - Est du Cher.

                Daniel

                Le 16/07/2017 à 18:12, lucolivier.rousseau@... [gencher] a écrit :
                 

                Erreur, je rectifie : il y a bien une dispense mais l'orthographe des patronymes est légèrement différente.
                Cela confirme donc d'autres hypothèses.
                Cdt


              • Solange Voisin
                Je vous signale qu’en Berrichon on dit : un siau pour un seau un viau pour un veau de l’iau pour de l’eau ... et Riau pour Reau Et PERROT s’écrit
                Message 7 de 14 , 16 juil.
                  Je vous signale qu’en Berrichon on dit :
                  un siau pour un seau
                  un viau pour un veau
                  de l’iau pour de l’eau
                  ... et Riau pour Reau
                   
                  Et PERROT s’écrit d’au moins 15 manières différentes, en passant éventuellement par PERRIOT selon l’humeur ou l’inspiration du scripteur.
                  Alors, en généalogie, c’est un peu comme avec les SMS : il faut de l’imagination...
                   
                  Bonne continuation.
                  Solange VOISIN
                   
                   
                  Sent: Sunday, July 16, 2017 6:12 PM
                  Subject: [gencher] Re: Question aux plus expérimentés
                   


                  Erreur, je rectifie : il y a bien une dispense mais l'orthographe des patronymes est légèrement différente.
                  Cela confirme donc d'autres hypothèses.
                  Cdt
                • lucolivier.rousseau
                  C est noté Solange. A ma décharge, mes racines berrichonnes sont purement génétiques en raison d une cassure récente dans l arbre. Je n ai aucune attache
                  Message 8 de 14 , 16 juil.
                    C'est noté Solange.
                    A ma décharge, mes racines berrichonnes sont purement génétiques en raison d'une cassure récente dans l'arbre. Je n'ai aucune attache personnelle dans cette région puisque ma mère a été adoptée en région nantaise, qui a son propre parler.
                    Cdt.
                    LOR
                  • cemguerin
                    Bonsoir, Je vous envoie les photos de cette dispense en privé. Cordialement, Christine Guerin Bonsoir, Je vous envoie les photos de cette dispense en privé.
                    Message 9 de 14 , 16 juil.
                      Bonsoir,
                      Je vous envoie les photos de cette dispense en privé.
                      Cordialement,
                      Christine Guerin
                    • Texier José
                        BEDU JEAN FRANCIS salut à tous  quelqu un pourait -il me recommander un livre ou une revue  qui explique ce qu est la consanguinité  merci        
                      Message 10 de 14 , 16 juil.

                         

                        BEDU JEAN FRANCIS

                        salut à tous 

                        quelqu'un pourait -il me recommander un livre ou une revue 

                        qui explique ce qu'est la consanguinité 

                        merci

                         

                         

                         

                         

                         

                        > Message du 16/07/17 22:03
                        > De : "geneachristine@... [gencher]" <gencher@...>
                        > A : gencher@...
                        > Copie à :
                        > Objet : [gencher] Re: Question aux plus expérimentés
                        >
                        >  

                        > Bonsoir,
                        > Je vous envoie les photos de cette dispense en privé.
                        > Cordialement,
                        > Christine Guerin

                      • cemguerin
                        Bonsoir, Peut-être trouverez vous ce que vous cherchez ici : Cliquez sur la partie droite, celle qui comporte une image de Sancerre
                        Message 11 de 14 , 16 juil.
                          Bonsoir,
                          Peut-être trouverez vous ce que vous cherchez ici :
                          Cliquez sur la partie droite, celle qui comporte une image de Sancerre
                          http://registres18nord.free.fr/actes/perso/synthese.php?commune_choisi=VERDIGNY

                          Dans ce document de Patrice Bizet, page onze et suivantes.

                          Cordialement,
                          Christine
                        • Solange Voisin
                          Allez sur Google et tapez : consanguinité généalogie Je pense que vous devriez y trouver tout ce qu’un généalogiste a besoin de savoir sur le sujet.
                          Message 12 de 14 , 16 juil.
                            Allez sur Google et tapez :
                             
                            consanguinité généalogie
                             
                            Je pense que vous devriez y trouver tout ce qu’un généalogiste a besoin de savoir sur le sujet.
                             
                            Cordialement,
                            Solange VOISIN
                             
                             
                            Sent: Sunday, July 16, 2017 10:57 PM
                            Subject: re: [gencher] Re: Question aux plus expérimentés

                            BEDU JEAN FRANCIS

                            salut à tous

                            quelqu'un pourait -il me recommander un livre ou une revue

                            qui explique ce qu'est la consanguinité

                            merci

                          • Scherrer Daniel
                            Bonjour Jean Francis, Bien que vous ayez déjà reçu réponses à votre question, je voulais prendre un exemple simple : Supposons qu un frère rendre visite
                            Message 13 de 14 , 17 juil.
                              Bonjour Jean Francis,

                              Bien que vous ayez déjà reçu réponses à votre question, je voulais prendre un exemple simple :

                              Supposons qu'un frère rendre visite à sa soeur et que de cette introduction naisse un enfant, c'est un enfant consanguin, la souche commune étant ses grands parents.

                              Cette action porte aussi un autre nom, mais comme il faut faire simple, je n'en parlerais pas.

                              Pour l'église, il n'était pas possible de se marier entre "cousins", nonobstant les conséquences génétiques possibles, mais après avoir fait une demande, et surtout payer, plus de risques.....!

                              Et dans le cas d'une réhabilitation, c'est-à-dire à la suite de la constatation d'une consanguinité, même des années après le mariage et la naissance d'enfants, les "délinquants" devaient se séparer de lit, et revenir faire dodo avec mémère seulement après être muni d'une dispense.

                              Et je ne parle pas des dispenses "fausses".
                              D'ailleurs à ce sujet, je vais revenir sur la 2G 46 qui n'est pas exacte.

                              Bonne journée
                              Daniel

                              Le 16/07/2017 à 22:57, Texier José jose.texier4@... [gencher] a écrit :
                               

                               

                              BEDU JEAN FRANCIS

                              salut à tous 

                              quelqu'un pourait -il me recommander un livre ou une revue 

                              qui explique ce qu'est la consanguinité 

                              merci

                               


                            • Daniel DOUET
                              Merci Chirstine Daniel me l a  envoyée Cordialement Daniel DOUET       ...   Merci Chirstine Daniel me l a  envoyée Cordialement Daniel DOUET      
                              Message 14 de 14 , 17 juil.

                                Merci Chirstine

                                Daniel me l'a  envoyée

                                Cordialement

                                Daniel DOUET

                                 

                                 

                                 

                                > Message du 16/07/17 22:03
                                > De : "geneachristine@... [gencher]" <gencher@...>
                                > A : gencher@...
                                > Copie à :
                                > Objet : [gencher] Re: Question aux plus expérimentés
                                >
                                > Bonsoir,
                                > Je vous envoie les photos de cette dispense en privé.
                                > Cordialement,
                                > Christine Guerin
                                 
                              Votre message a été soumis avec succès et sera remis aux destinataires brièvement.