Chargement ...
Désolé, une erreur est survenue lors du chargement du contenu.

Déclaration du SATEF

Agrandir la zone des messages
  • Tahar HAMADACHE
    Syndicat autonome des travailleurs de l’éducation et de la formationDéclaration L’actualisation des statuts du SATEF a eu le mérite de signaler
    Message 1 de 1 , 8 fvr. 2004
    Afficher la source
    • 0 Pièce jointe
      Syndicat autonome des travailleurs de l’éducation et de la formationDéclaration
      L’actualisation des statuts du SATEF a eu le mérite de signaler l’urgence et de constituer un exemple d’adéquation du fonctionnement des structures à la dynamique et à l’expression des aspirations visibles à la base.

      S’étant inscrit à la pointe de cette actualisation salutaire, le SATEF relève avec satisfaction des similitudes, frappantes quoique encore maladroites, dans les statuts que se donnent de nouvelles formations syndicales.

      Ce fait confirme que la lame de fond qui travaille la base travailleuse est perceptible et traduisible en canaux d’organisations efficaces et performants.

      Il renseigne surtout sur la tendance de plus en plus ferme des Algériennes et des Algériens à dépasser leur désespoir en les tutelles traditionnelles gangrenées par le clientélisme et par le choix de tribunes de plus en plus éloignées dialectiquement et géographiquement de leurs préoccupations, sur la volonté active de transformer ce désespoir en dynamique d’auto prise en charge concrète et directe de leurs intérêts et des intérêts de la nation, indissociablement.

      Si des parties veulent encore se complaire dans le maintien de leur standing par l’activation de pavlovismes et si des appareils désirent l’entretien de leur illusion de demeurer à « l’avant-garde » de leur gestion par la simulation de mouvements sociaux, par la manipulation du désarroi des travailleurs et par la rapine de leurs biens sociaux, rien ne force à leur succès ni à leur admiration.

      Il suffit pour s’en convaincre de comparer les discours émergeants des mouvements sociaux spontanés, lors même qu’ils expriment leur insubordination à tout conditionnement, à ceux des chefferies ‘’rodées’’ et éprouvées.

      C’est parce que les bases militantes et populaires se découvrent des lignes de force et des dangers communs que l’auto organisation prend des allures de pratique nationale. Probablement seule en mesure de lutter véritablement pour la dignité, la liberté et la désaliénation identitaire, politique, économique et sociale, il importe plus que jamais de sauvegarder les éléments de débat aptes à la consolider et d’en explorer d’autres, potentiels, aptes à multiplier les ponts, à fortifier la solidarité et à préparer des consensus populaires de plus en plus résistants et consistants.

      Pour peu qu’elle soit appropriée au contexte historique national, privilégiant l’adhésion à la dynamique sociétale en puissance et sa culture réaliste plutôt que les infantilismes dogmatiques et populistes, et pour peu que la résistance manifeste des Algériennes et des Algériens aux impérialismes fanatiques et mondialistes soient correctement saisie, la construction méthodique d’un large mouvement de gauche algérienne autonome est désormais loin d’être une utopie.

      Force de changement social, le SATEF s’est doté de deux projets : éducatif et social, qui ne cessent, de par la ligne qu’ils sous-tendent, d’enregistrer des acquis sociaux et citoyens. La détermination sociale dans sa lutte contre les oppressions en annonce d’autres inéluctables.

      Les terribles craintes qui continuent de peser sur le destin collectif, la cohésion sociale ainsi que sur les constructions organiques imposent que chaque once de crédibilité doit être protégée pour la sauvegarde des cadres d’organisation et de mobilisation solidaires et pacifiques.

      Le SATEF appelle ses militants au sein de toutes ses instances, ses sympathisants et ses amis à confirmer par leur conduite et leur témoignage le caractère de force sociale du syndicat, à œuvrer dans l’urgence pour une très saine capitalisation de sa lutte engagée de concert et à le parer contre toute menée intempestive ou opportuniste compromettante.

      Vive l’émancipation démocratique et sociale solidaire !

      Vive le SATEF, force sociale de changement autonome de toutes chapelles et lobbies !

      Béjaia, le 08 février 2004.

      Pour l’exécutif national,

      Le secrétaire national à l’administration et à la communication,



      Y. MAKDOUD



      ---------------------------------
      Yahoo! Mail : votre e-mail personnel et gratuit qui vous suit partout !
      Créez votre Yahoo! Mail

      [Les parties de ce message comportant autre chose que du texte seul on été supprimées]
    Votre message a été soumis avec succès et sera remis aux destinataires brièvement.