Chargement ...
Désolé, une erreur est survenue lors du chargement du contenu.

Spleen de l'archiviste

Agrandir la zone des messages
  • Leticia Rodriguez
    Bonjour à tous, Ce forum est un outil de solidarité et d entraide entre archivistes des plus importants. C est pourquoi je me permets de m épancher ici sur
    Message 1 de 7 , 19 févr. 2008
      Bonjour à tous,


      Ce forum est un outil de solidarité et d'entraide entre archivistes des plus importants.
      C'est pourquoi je me permets de m'épancher ici sur un sujet plus moral que technique.
      J'aime mon métier, je ne suis pas découragée, mais voilà, j'ai le spleen.
      Pourquoi ?
      Mais parce que je suis à la tête d'un service qui ne compte que moi comme effectif au milieu de collègues certes très sympathiques mais peu sensibilisés aux questions des archives.
      Alors voilà ? A qui parler d'élimination, de déshumidificateur, de
      diplomatique, de paléographie, de mal de dos, d'indexation, de thesaurus, de
      temps qui manque.....??

      Voilà, c'était le spleen de l'archiviste qui se sent seul. (mais qui ne renonce pas !!)
      Il y en a d'autres?

      Bonne journée à tous

      Leticia Préaux-Rodriguez
      Archiviste municipale
      Mairie de Ouistreham
    • marie-francoise.pouzet@merck.fr
      Mais non, vous n êtes pas seule! J ai traversé une période similaire...Je suis responsable de l organisation de l archivage dans une grosse entreprise
      Message 2 de 7 , 19 févr. 2008
        Mais non, vous n'êtes pas seule! J'ai traversé une période similaire...Je
        suis responsable de l'organisation de l'archivage dans une grosse
        entreprise (laboratoire pharmaceutique) où il n'y a pas de service
        archives. Et je me suis retrouvée bien seule face à une montagne. J'ai moi
        aussi par ailleurs des collègues très sympathiques (je suis rattachée à la
        Qualité), mais ils ontaussi une grosse charge de travail de leur côté.

        Mais heureusement, les choses évoluent doucement et j'ai repris courage.
        L'organisation se construit lentement, avec un soutien plus appuyé de mon
        manager.

        Il faut beaucoup de patience et d'opiniatreté. Mais il ne faut pas
        désespérer.

        Bien à vous.

        Marie-Francoise POUZET
        Coordinatrice Archivage
        Direction des Affaires Pharmaceutiques
        Merck Santé
        Tel : +33-(0)4-37-53-21-34
        e-Mail: marie-francoise.pouzet@...
        __________________________________________
        Siège social : Merck Santé s.a.s. 37 rue Saint-Romain 69008 Lyon
        capital social : 77.797.247 euros - FR 75 572 028 033 - RCS Lyon 572 028
        033




        "Leticia
        Rodriguez"
        <archives.mairie@ A
        ville-ouistreham. <archives-fr@...>
        fr> cc
        Envoyé par :
        archives-fr@yahoo Objet
        groupes.fr [archives-fr] Spleen de
        l'archiviste

        19/02/2008 14:13













        Bonjour à tous,

        Ce forum est un outil de solidarité et d'entraide entre archivistes des plus
        importants.
        C'est pourquoi je me permets de m'épancher ici sur un sujet plus moral que
        technique.
        J'aime mon métier, je ne suis pas découragée, mais voilà, j'ai le spleen.
        Pourquoi ?
        Mais parce que je suis à la tête d'un service qui ne compte que moi comme effectif
        au milieu de collègues certes très sympathiques mais peu sensibilisés aux
        questions des archives.
        Alors voilà ? A qui parler d'élimination, de déshumidificateur, de
        diplomatique, de paléographie, de mal de dos, d'indexation, de thesaurus, de
        temps qui manque.....??

        Voilà, c'était le spleen de l'archiviste qui se sent seul. (mais qui ne renonce
        pas !!)
        Il y en a d'autres?

        Bonne journée à tous

        Leticia Préaux-Rodriguez
        Archiviste municipale
        Mairie de Ouistreham






        This message and any attachment are confidential and may be privileged or
        otherwise protected from disclosure. If you are not the intended recipient,
        you must not copy this message or attachment or disclose the contents to
        any other person. If you have received this transmission in error, please
        notify the sender immediately and delete the message and any attachment
        from your system. Merck does not accept liability for any omissions or
        errors in this message which may arise as a result of E-Mail-transmission
        or for damages resulting from any unauthorized changes of the content of
        this message and any attachment thereto. Merck does not guarantee that this
        message is free of viruses and does not accept liability for any damages
        caused by any virus transmitted therewith.
      • Anne-Marie.bruleaux
        Mais bien sûr que non, vous n êtes pas la seule à avoir le spleen ! Mais vous avez aujourd hui ce formidable outil qu est Internet. Je ne voudrais pas jouer
        Message 3 de 7 , 19 févr. 2008
          Mais bien sûr que non, vous n'êtes pas la seule à avoir le spleen ! Mais
          vous avez aujourd'hui ce formidable outil qu'est Internet.
          Je ne voudrais pas jouer les anciennes combattantes, mais pensez à ce
          que j'ai vécu en 1983 quand je me suis retrouvée (de mon plein gré
          d'ailleurs) à Cayenne, Guyane française : j'avais 26 ans, un service à
          bâtir, 5 à 6 h de décalage horaire selon saison (très pratique pour
          téléphoner dans les bureaux parisiens où entre midi et 2 on ne trouve
          personne et où tout s'arrête à 17h) et le courrier postal comme seul
          lien avec la métropole. Le premier désenclavement a été le minitel et le
          forum de la DAF : un pont au-dessus de l'Atlantique !
          Alors relativisez : Ouistreham, ce n'est pas le bout du monde, tout de
          même ! :-) Et profitez d'Internet et de ce forum : il est justement
          fait, entre autres choses, pour se sentir moins seul face à
          l'incompréhension des autres (les non-archivistes), aux problèmes
          multiples à régler et aux masses de documents à traiter.

          Bon courage, de la part d'une vétérane (néologisme très québécois)


          Leticia Rodriguez a écrit :
          > Bonjour à tous,
          >
          >
          > Ce forum est un outil de solidarité et d'entraide entre archivistes des plus importants.
          > C'est pourquoi je me permets de m'épancher ici sur un sujet plus moral que technique.
          > J'aime mon métier, je ne suis pas découragée, mais voilà, j'ai le spleen.
          > Pourquoi ?
          > Mais parce que je suis à la tête d'un service qui ne compte que moi comme effectif au milieu de collègues certes très sympathiques mais peu sensibilisés aux questions des archives.
          > Alors voilà ? A qui parler d'élimination, de déshumidificateur, de
          > diplomatique, de paléographie, de mal de dos, d'indexation, de thesaurus, de
          > temps qui manque.....??
          >
          > Voilà, c'était le spleen de l'archiviste qui se sent seul. (mais qui ne renonce pas !!)
          > Il y en a d'autres?
          >
          > Bonne journée à tous
          >
          > Leticia Préaux-Rodriguez
          > Archiviste municipale
          > Mairie de Ouistreham
          >
          >
          >
          >
          >
          > ====================================================================
          > *** Vacances : Modifiez vos options de distribution de message (Option « options d’envoi », sur le site du forum : http://fr.groups.yahoo.com/group/archives-fr/ )
          > *** Pour pouvoir se connecter au site d'archives-fr, les membres du forum régulièrement inscrits doivent se procurer un identifiant Yahoo! (Yahoo! ID) : http://groups.yahoo.com/local/news.html ou bien en français : http:// fr.groups.yahoo.com/ (rubrique Pas de compte Yahoo! ?)
          > *** Les liens du forum : http://fr.groups.yahoo.com/group/archives-fr/links
          > *** Règles de rédaction des messages : http://perso.club-internet.fr/ngil/Ecrirepouretrelu4.html
          > ====================================================================
          >
          > Liens Yahoo! Groupes
          >
          >
          >
          > ---------------------------------------------------------------------------------------
          > Orange vous informe que cet e-mail a ete controle par l'anti-virus mail.
          > Aucun virus connu a ce jour par nos services n'a ete detecte.
          >
          >
          >
          >

          --

          *Anne-Marie Bruleaux <mailto:anne-marie.bruleaux@...>
          *Conservateur en Chef du Patrimoine
          Maître de Conférences*/
          /*Responsable de la spécialité Archivistique
          Master Sciences de l'Information et Métiers de la Culture
          <http://www.flsh.uha.fr/formations/scimec-information-culture>
          Référencé sur Qualicube
          <http://www.qualicube.fr/formation/46/universite-de-haute-alsace-flsh/master-sciences-de-l-information-et-metiers-de-la-culture-archivistique>
          Tél. : 03 89 48 28 70
          Mon blog <http://phd-blognote.over-blog.com/>
          Mon profil sur Viadeo <http://www.viadeo.com/fr/profile/anne-marie.bruleaux>

          « La mission [de l'enseignant...] suppose en même temps art, foi et
          amour » (Edgar Morin) : art d'enseigner, foi dans ce que l'on enseigne,
          amour de ceux à qui l'on enseigne.
        • Michel Courty
          Et le spleen du technicien du son seul dans un milieu d’archivistes (tous fort sympathiques), mais peu sensibilisés aux questions sonores ?… Et le spleen
          Message 4 de 7 , 19 févr. 2008
            Et le spleen du technicien du son seul dans un milieu d’archivistes (tous fort sympathiques), mais peu sensibilisés aux questions sonores ?…
            Et le spleen du technicien du son seul sur un tournage où tout le monde ne pense qu’à l’image ?...
            Oui, il y en a d’autres, et vous n’êtes pas seule dans votre solitude.
            Cordialement
            Michel Courty
            Technicien du son et des archives sonores

            Bonjour à tous,

            Ce forum est un outil de solidarité et d'entraide entre archivistes des plus importants.
            C'est pourquoi je me permets de m'épancher ici sur un sujet plus moral que technique.
            J'aime mon métier, je ne suis pas découragée, mais voilà, j'ai le spleen.
            Pourquoi ?
            Mais parce que je suis à la tête d'un service qui ne compte que moi comme effectif au milieu de collègues certes très sympathiques mais peu sensibilisés aux questions des archives.
            Alors voilà ? A qui parler d'élimination, de déshumidificateur, de
            diplomatique, de paléographie, de mal de dos, d'indexation, de thesaurus, de
            temps qui manque.....??

            Voilà, c'était le spleen de l'archiviste qui se sent seul. (mais qui ne renonce pas !!)
            Il y en a d'autres?

            Bonne journée à tous

            Leticia Préaux-Rodriguez
            Archiviste municipale
            Mairie de Ouistreham


            _____________________________________________________________________________
            Ne gardez plus qu'une seule adresse mail ! Copiez vos mails vers Yahoo! Mail http://mail.yahoo.fr

            [Les parties de ce message comportant autre chose que du texte seul ont été supprimées]
          • Sophie DIKOFF
            Bonjour, Oh que oui, il y en a d autres et les réponses déjà faites à votre message d hier le montrent bien. Comme c est réconfortant ! De mon côté, je
            Message 5 de 7 , 20 févr. 2008
              Bonjour,

              Oh que oui, il y en a d'autres et les réponses déjà faites à votre message
              d'hier le montrent bien. Comme c'est réconfortant !
              De mon côté, je fais partie d'un autre type d'archiviste isolé à savoir
              archiviste en université.
              Tout comme vous, je suis entourée de collègues sympathiques mais qui ont
              certes d'autres préoccupations et plus urgentes que les archives ! ceci
              dit, c'est ainsi qu'aujourd'hui les universités ont à faire face à un
              important arriéré à traiter, d'où les embauches d'archivistes. Le travail
              est passionnant, riche en échanges et très diversifié mais la masse à
              traiter est énorme, les moyens beaucoup moins et la mission est délicate.
              Il faut savoir jouer des coudes pour se faire une petite place, marcher sur
              des oeufs pour ne braquer personne, se plier en quatre pour aider un
              service et montrer toute l'utilité des archives et de l'archiviste, etc et
              tout cela avec sourire et enthousiasme, preuve que les archives peuvent
              être autre chose que l'image que la plupart des personnes lui associent à
              savoir papiers vieillis, poussiéreux, inutiles, ...
              Dans ce contexte, quoi de plus naturel que de passer par des moments de
              doute et de découragement. Mais comme il est bon de trouver des espaces de
              parole (cercle professionnel, amis, ...) qui permettent de vider son sac
              avant qu'il ne soit trop lourd, de prendre un peu de recul et de se
              réconforter pour repartir de plus belle.
              Merci donc pour votre message qui nous donne une occasion de plus de le faire !
              Bon courage à vous et au plaisir de vous lire, si le coeur vous en dit.
              Cordialement.

              Sophie Dikoff
              Archiviste
              Université Montpellier 1

              A 14:13 19/02/2008 +0100, Leticia Rodriguez a écrit :

              >Bonjour à tous,
              >
              >Ce forum est un outil de solidarité et d'entraide entre archivistes des
              >plus importants.
              >C'est pourquoi je me permets de m'épancher ici sur un sujet plus moral que
              >technique.
              >J'aime mon métier, je ne suis pas découragée, mais voilà, j'ai le spleen.
              >Pourquoi ?
              >Mais parce que je suis à la tête d'un service qui ne compte que moi comme
              >effectif au milieu de collègues certes très sympathiques mais peu
              >sensibilisés aux questions des archives.
              >Alors voilà ? A qui parler d'élimination, de déshumidificateur, de
              >diplomatique, de paléographie, de mal de dos, d'indexation, de thesaurus, de
              >temps qui manque.....??
              >
              >Voilà, c'était le spleen de l'archiviste qui se sent seul. (mais qui ne
              >renonce pas !!)
              >Il y en a d'autres?
              >
              >Bonne journée à tous
              >
              >Leticia Préaux-Rodriguez
              >Archiviste municipale
              >Mairie de Ouistreham
              >
              >


              [Les parties de ce message comportant autre chose que du texte seul ont été supprimées]
            • sylvie clair
              Bonjour, Même lorsqu on travaille au sein d une équipe, cette impression d isolement est ressentie assez fréquemment et vivement. Heureusement, le réseau
              Message 6 de 7 , 20 févr. 2008
                Bonjour,
                Même lorsqu'on travaille au sein d'une équipe, cette impression d'isolement
                est ressentie assez fréquemment et vivement.
                Heureusement, le réseau de l'AAF est présent, et s'il n'est pas vivant de la
                même façon partout, il ne demande qu'à l'être. Et puis le réseau archives
                publiques existe aussi : en dehors de toute hiérarchie, on sait que si l'on
                est dans une petite commune que la grande commune un peu plus loin peut
                avoir une oreille attentive, un conseil à donner, voire même...un cafard à
                échanger.
                Je pense que Michel Courty doit effectivement avoir plus de mal à trouver des homologues capables de comprendre toutes les subtilités de son art, mais je sais qu'il en existe.
                Bon courage à tous.

                Sylvie Clair
                Archives de Marseille
              • VAN REETH Benoît
                Certes, il peut paraître réconfortant de se retrouver à plusieurs pour partager ses souffrances, mais à l heure du Web 2.0, de l Iphone et du TGV, on doit
                Message 7 de 7 , 20 févr. 2008
                  Certes, il peut paraître réconfortant de se retrouver à plusieurs pour partager ses souffrances, mais à l'heure du Web 2.0, de l'Iphone et du TGV, on doit pouvoir trouver des moyens de rompre cet isolement.
                  Quelques outils pour combattre le découragement et les déprimes naissantes : les forums professionnels, certes, mais aussi l'Association des archivistes français, les associations d'anciens élèves issus des formations universitaires en archivistique... Sans oublier la direction des Archives départementales de votre département, relais professionnel le plus proche et garant d'un savoir-faire qui saura prodiguer conseils, soutien, méthode... et visas d'élimination. Un bon nombre d'entre elles organisent régulièrement des réunions d'archivistes (publics ou privés) pour partager et former.
                  Quant à la difficulté d'exercer notre métier, elle n'est pas propre à notre profession. Parlez-en autour de vous : tout le monde doit se battre pour faire avancer ses idées et convaincre de leur bien-fondé. Même si pour les archivistes, cela doit passer au préalable par la reconnaissance de nos compétences. Et cela, quelle que soit la taille et la composition de votre équipe.
                  Haut les coeurs quand même !

                  Benoît Van Reeth
                  directeur des Archives départementales du Rhône

                  -----Message d'origine-----
                  De : archives-fr@... [mailto:archives-fr@...]De la part de Sophie DIKOFF
                  Envoyé : mercredi 20 février 2008 09:48
                  À : Leticia Rodriguez; archives-fr@...
                  Objet : Re: [archives-fr] Spleen de l'archiviste

                  Bonjour,

                  Oh que oui, il y en a d'autres et les réponses déjà faites à votre message
                  d'hier le montrent bien. Comme c'est réconfortant !
                  De mon côté, je fais partie d'un autre type d'archiviste isolé à savoir
                  archiviste en université.
                  Tout comme vous, je suis entourée de collègues sympathiques mais qui ont
                  certes d'autres préoccupations et plus urgentes que les archives ! ceci
                  dit, c'est ainsi qu'aujourd'hui les universités ont à faire face à un
                  important arriéré à traiter, d'où les embauches d'archivistes. Le travail
                  est passionnant, riche en échanges et très diversifié mais la masse à
                  traiter est énorme, les moyens beaucoup moins et la mission est délicate.
                  Il faut savoir jouer des coudes pour se faire une petite place, marcher sur
                  des oeufs pour ne braquer personne, se plier en quatre pour aider un
                  service et montrer toute l'utilité des archives et de l'archiviste, etc et
                  tout cela avec sourire et enthousiasme, preuve que les archives peuvent
                  être autre chose que l'image que la plupart des personnes lui associent à
                  savoir papiers vieillis, poussiéreux, inutiles, ...
                  Dans ce contexte, quoi de plus naturel que de passer par des moments de
                  doute et de découragement. Mais comme il est bon de trouver des espaces de
                  parole (cercle professionnel, amis, ...) qui permettent de vider son sac
                  avant qu'il ne soit trop lourd, de prendre un peu de recul et de se
                  réconforter pour repartir de plus belle.
                  Merci donc pour votre message qui nous donne une occasion de plus de le faire !
                  Bon courage à vous et au plaisir de vous lire, si le coeur vous en dit.
                  Cordialement.

                  Sophie Dikoff
                  Archiviste
                  Université Montpellier 1

                  A 14:13 19/02/2008 +0100, Leticia Rodriguez a écrit :

                  >Bonjour à tous,
                  >
                  >Ce forum est un outil de solidarité et d'entraide entre archivistes des
                  >plus importants.
                  >C'est pourquoi je me permets de m'épancher ici sur un sujet plus moral que
                  >technique.
                  >J'aime mon métier, je ne suis pas découragée, mais voilà, j'ai le spleen.
                  >Pourquoi ?
                  >Mais parce que je suis à la tête d'un service qui ne compte que moi comme
                  >effectif au milieu de collègues certes très sympathiques mais peu
                  >sensibilisés aux questions des archives.
                  >Alors voilà ? A qui parler d'élimination, de déshumidificateur, de
                  >diplomatique, de paléographie, de mal de dos, d'indexation, de thesaurus, de
                  >temps qui manque.....??
                  >
                  >Voilà, c'était le spleen de l'archiviste qui se sent seul. (mais qui ne
                  >renonce pas !!)
                  >Il y en a d'autres?
                  >
                  >Bonne journée à tous
                  >
                  >Leticia Préaux-Rodriguez
                  >Archiviste municipale
                  >Mairie de Ouistreham
                  >
                  >

                  [Les parties de ce message comportant autre chose que du texte seul ont été supprimées]



                  [Les parties de ce message comportant autre chose que du texte seul ont été supprimées]
                Votre message a été soumis avec succès et sera remis aux destinataires brièvement.