Chargement ...
Désolé, une erreur est survenue lors du chargement du contenu.

Bon anniversaire écossé

Agrandir la zone des messages
  • michel.bergnes
    From: michel.bergnes michel.bergnes@wanadoo.fr [amisdesana] Sent: Saturday, October 28, 2017 9:53 AM To: amisdesana@yahoogroupes.fr Subject: Re: Re :Re:
    Message 1 de 5 , 28 oct.
       
       
      Sent: Saturday, October 28, 2017 9:53 AM
      Subject: Re: Re :Re: [amisdesana] Bon anniversaire Champion !
       


      L’échos sait que c’est l’anniv a Thierry l’Ecossais !
      Joyeux anniversaire
       
      Sent: Wednesday, October 25, 2017 10:31 AM
      Subject: Re :Re: [amisdesana] Bon anniversaire Champion !
       


      Merci les z'amis !
      La bise
      Greg


      Le mar., oct. 24, 2017 à 21:53, 'michel.bergnes' michel.bergnes@... [amisdesana]
      <amisdesana@...> a écrit :
       
      Joyeux anniversaire !
       
       
      Sent: Tuesday, October 24, 2017 12:54 PM
      Subject: [amisdesana] Bon anniversaire Champion !
       


      Bonjour, 
       
      il me semble que nous avons oublié, samedi dernier, l'anniversaire du Champion ...
       
      La bise,
      François.
    • François Vandenberghe
      Bonjour, bon anniversaire Titi ! la bise, François. Le 28 oct. 2017 10:03, michel.bergnes michel.bergnes@wanadoo.fr [amisdesana]
      Message 2 de 5 , 28 oct.
        Bonjour, 

        bon anniversaire Titi !

        la bise, 
        François. 

        Le 28 oct. 2017 10:03, "'michel.bergnes' michel.bergnes@... [amisdesana]" <amisdesana@...> a écrit :
         

         
         
        Sent: Saturday, October 28, 2017 9:53 AM
        Subject: Re: Re :Re: [amisdesana] Bon anniversaire Champion !
         


        L’échos sait que c’est l’anniv a Thierry l’Ecossais !
        Joyeux anniversaire
         
        Sent: Wednesday, October 25, 2017 10:31 AM
        Subject: Re :Re: [amisdesana] Bon anniversaire Champion !
         


        Merci les z'amis !
        La bise
        Greg


        Le mar., oct. 24, 2017 à 21:53, 'michel.bergnes' michel.bergnes@... [amisdesana]
        <amisdesana@...> a écrit :
         
        Joyeux anniversaire !
         
         
        Sent: Tuesday, October 24, 2017 12:54 PM
        Subject: [amisdesana] Bon anniversaire Champion !
         


        Bonjour, 
         
        il me semble que nous avons oublié, samedi dernier, l'anniversaire du Champion ...
         
        La bise,
        François.


      • michel.bergnes
        La contrepèterie de ce jour m’a été transmise par Le-Piton, pilier de l’Association des Amis de San-Antonio, et elle provient de ce grand humoriste
        Message 3 de 5 , 29 oct.

          La contrepèterie de ce jour  m’a été transmise par Le-Piton, pilier de l’Association des Amis de San-Antonio, et elle provient de ce grand humoriste philosophe, polémiste politique qu’est Alain Finkielkraut qui a écrit:

          BalanceTonPorc :  « Je ne pense pas que l’émancipation des femmes puisse passer par la délation. » (*)

          Bonjour,

          Voilà c’est dimanche. J’ai failli me laisser aller à mon envie d’écrire « çé dimanche », mais te connaissant, connaissant ta rigueur  morale et orthographique  je n’ose pas.

          Figure-toi que ce matin, il m’en est arrivé une de bien bonne. Pas grand-chose, en fait. Un truc banal et ridicule, tellement banal et ridicule que j’ai failli ne pas te le raconter, mais… quand je me suis mis devant mon clavier, j’ai tapé soigneusement en haut d’une page vierge de Word « Bonjour, » soigneusement écrit avec sa majuscule et suivi de sa virgule, je me suis trouvé comme un canard devant un couteau : vide, nul, vierge, aucune inspiration, rien à dire pas le plus petit bout de commencement d’une historiette : rien, je te dis.

          A sec le Michel.

          Tellement à sec que si j’avais éjaculé c’aurait été en poudre !!

          La seule aventure de ce matin ?

          Comme dab, je me fringue, jeune premier, j’enfourche dans la Porscherie la plus clinquante des caisses, et zou… pour la messe dans la jolie petite église de Polastron.

          Mais seulement voilà, aujourd’hui, changement d’heure… qu’il est doux pour un retraité d’avoir une heure supplémentaire pour ne rien faire ! Ce que je fis, et, petite contrariété imprévue, si pour une fois j’étais parfaitement à l’heure pour la messe de 9 h 30, celle-ci avait été avancée à 8 h 30, ce qui fait qu’une fois de plus, je l’ai manquée !

          Oui, je comprends que ça finisse par t’agacer, et tu dois commencer  à souhaiter que j’y arrive, enfin, un jour, ça t’épargnera la lecture de mes inepties dominicales ! Je t’assure pourtant que c’est « à l’insu de mon plein gré », comme s’expriment les amateurs de la pédale sportive.

          Pour me faire pardonner mon retard et mon absence, je me suis intégré au groupe de paroissiens qui entouraient Monsieur le Curé sur le parvis de l’église.

          Il leur racontait l’histoire de ce saint oublié, que personne ne priait, et qui en était tellement malheureux, qu’il s’épancha auprès de dieu lui-même de sa contrariété ;

          Celui-ci lui aurait alors donné conseil et fait la grâce de revenir sur terre, il lui a conseillé d’être plus moderne, de faire un peu de « marketting » , faire abondamment imprimer des cartes de visites à son nom et les diffuser largement.

          Et il est devenu ainsi le grand saint que tu connais, prié universellement par tous et partout.

          Seul petit « Hic ! » dieu lui a ordonné de surtout ne pas distribuer sa carte aux cons et aux femmes légères ce qui explique qu’il peut exister dans ton entourage des gens qui peuvent ne pas le connaitre alors que toi tu le connais si bien, le nom de ce saint.

          Notre ami Raymond Milési, m’a profondément vexé et humilié dans un mail qualifiant ma prose dominicale de « cochono-littéraire »

          Ce n’est tout de même pas ma faute, si je suis plus souvent confronté à une histoire de fesses qu’a une aventure purement romantique !

          Quand je pense que je fais tant de pub à ce garçon, en osant dire que son précieux livre ne coute que 9.50 euros sur le site des Amis de Sana, alors qu’en fait il en vaut 12.50, me voilà remercié par de l’ingratitude.

          Je vais le garder comme ami, mais c’est limite, limite !

          Bof, je m’en remettrais, peut-être avant dimanche prochain, ou si j’arrive à arriver, enfin, à assister à la messe, promis, je te le raconterais.

          A remarquer, que grâce à Raymond cette semaine, dans mon mail, j’ai fait des efforts : pas d’histoire grivoise, pas un gros mot, pas une fois les mots : merde, cul, bite, ne sont venus appesantir la légèreté de ma prose.

          San-Antonieusement.

          (*) Contrepèterie : « Je ne pense pas que l’émancipation des femmes puisse passer par la délation. » = « Je ne pense pas que l’émancipation des dames puisse passer par la fellation. »

          Cette « chronique » a été diffusée une première fois le dimanche 9 janvier 2011 sur le Forum Yahoo des Amis de San-Antonio, ce qui explique l’anecdote, « datée », sur Raymond.

           

           
          Sent: Saturday, October 28, 2017 10:46 AM
          Subject: Re: [amisdesana] Bon anniversaire écossé
           


          Bonjour,
           
          bon anniversaire Titi !
           
          la bise,
          François.
           
          Le 28 oct. 2017 10:03, "'michel.bergnes' michel.bergnes@... [amisdesana]" <amisdesana@...> a écrit :
           
           
           
          Sent: Saturday, October 28, 2017 9:53 AM
          Subject: Re: Re :Re: [amisdesana] Bon anniversaire Champion !
           


          L’échos sait que c’est l’anniv a Thierry l’Ecossais !
          Joyeux anniversaire
           
          Sent: Wednesday, October 25, 2017 10:31 AM
          Subject: Re :Re: [amisdesana] Bon anniversaire Champion !
           


          Merci les z'amis !
          La bise
          Greg


          Le mar., oct. 24, 2017 à 21:53, 'michel.bergnes' michel.bergnes@... [amisdesana]
          <amisdesana@...> a écrit :
           
          Joyeux anniversaire !
           
           
          Sent: Tuesday, October 24, 2017 12:54 PM
          Subject: [amisdesana] Bon anniversaire Champion !
           


          Bonjour, 
           
          il me semble que nous avons oublié, samedi dernier, l'anniversaire du Champion ...
           
          La bise,
          François.
           
        • michel.bergnes
          . Rien n’est trop beau dès qu’il s’agit de grandeur. : Contrepèterie (*) Bonjour, Il fait froid mais beau. Un beau soleil qui enjolive la nature.
          Message 4 de 5 , 4 nov. 23:29

            .

            Rien n’est trop beau dès qu’il s’agit de grandeur. : Contrepèterie (*)

            Bonjour,

            Il fait froid mais beau. Un beau soleil qui enjolive la nature. C’est une grande chance que d’habiter à la campagne et de pouvoir s’y laisser aller à des rêveries et observations bucoliques.

            Ainsi ce matin j’ai observé une chenille, attendant avant de dévorer une feuille que celle-ci soit bien enduite de rosée, afin qu’elle soit plus grasse. Pendant qu’elle la mangeait une  mésange l’observait et attendait qu’elle eut fini pour la manger plus grasse à son tour, c’était sans compter sur Minette qui à l’affût, a attendu que l’oiseau mangea le ver pour lui sauter dessus et le dévorer. Manque de pot, le chat manqua l’oiseau et aboutit pitoyablement dans une flaque d’eau au pied de l’arbre.

            Observer la nature est une bonne école de la vie ; Aussi, tu ne t’étonneras pas, qu’en bon fan du Commissaire San-Antonio je déduise de cette série de scènes la conclusion, que plus les préliminaires sont longs, plus la chatte est mouillée !

            Comme c’est dimanche, je pars pour la messe dans la jolie petite église de Polastron, quand mon portable sonne, c’est la mère supérieure du couvent :

            - Bonjour notre ami.

            - Bonjour ma mère.

            - Seriez-vous assez aimable pour passer prendre l’Eusèbe en passant ?

            - Ce sera un plaisir ma sœur.

            En chemin l’Eusèbe me dit :

            - Tu vois la haie près de la mare ?

            - Oui.

            - C’est là que j’ai fait l’amour pour la première fois.

            - Avec qui ? Tu n’avais pas peur qu’on te voie?

            - Avec la Marcelline, et sous les yeux de sa mère !!!

            - Sous les yeux de sa mère ?!?! Et elle n’a rien dit ?!

            - Si, elle a dit : « Béééee !!! »

            Et il éclate d’un grand rire …    Lui !!!

            Tu comprends qu’après une telle révélation, je ne sois plus en état d’assister, à la messe que j’ai donc manquée une fois de plus. Promis, je réessayerai la semaine prochaine.

            San-Antonieusetés.

            (*) Contrepèterie : Rien n’est trop beau dès qu’il s’agit de grandeur = Rien n’est trop gros dès qu’il s’agit de bandeur.

             

             

             

          • michel.bergnes
            Aimer le blanc, c’est une affaire de goût. Contrepèterie (*) Bonjour, « L’amour? On s’enlace ! » Ceci est une saillie de Frédéric Dard, remarque
            Message 5 de 5 , 11 nov. 22:06

              Aimer le blanc, c’est une affaire de goût. Contrepèterie (*)

              Bonjour,                                                                                                   

              « L’amour? On s’enlace ! »

              Ceci est une saillie de Frédéric Dard, remarque bien comment le mot « saillie » convient bien.

              Ce matin puisque c’est dimanche, je me fais beau.

              Je ne suis pas que beau, je suis beau et mien. 

              Bon ; J’arrête là ; Pas trop t’infliger des jeux de mots laids, à deux balles.

              D’ailleurs je me demande pourquoi je t’écris ce matin, n’ayant rien de particulier à te raconter.

              Si… Peut-être…

              Mais j’ose à peine te le dire…

              …J’ai manqué la messe ce matin !

              Pourtant j’étais bien résolu à y arriver dans la jolie petite église de Polastron. Seulement, voilà : Je n’aurais pas dû passer saluer tes amies les sœurs du couvent.

              Ce simple fait, banal, ne mérite pas à lui seul que je me décarcasse pour te pondre un texte de haute tenue comme celui-ci, mais il y avait ce matin l’Abbé Harnaise, qui donnait une conférence sur la magie des marabouts africains.

              Ce curé d’origine Outre-Quiévrain était président, en outre, (**) des « Amis Qui Ont Une Grosse Fritte Dans Leur Bock». (***)

              C’est un clerc éméché de l’évêché, qui confondant la frite et l’Afrique, l’avait mis, jeune séminariste, dans la liste des missionnaires en partance pour évangéliser ce continent !!

              Il en avait ramené beaucoup d’histoires à raconter.

              Comme je luis rapportais, pour faire le malin, la saillie de F.D. qui commence ce texte, il se lança dans une péroraison, sur notre propension, à nous, les hommes, à parler et penser sexe en permanence. Il illustra son propos de cette édifiante anecdote ramenée d’une mission africaine.

              Un boy noir de la mission s’étant égaré dans le désert, des recherches furent menées, et l’on ne retrouva que ses vêtements près d’une céramique blanche et une lampe à huile en laiton renversée et ouverte. Du boy, aucune trace !

              Devant cette étrange et inexplicable disparition, le prêtre désespérant de retrouver son ami africain, consulta le Marabout de l’oasis Fis-Sel. (***)

              Celui-ci rassembla les indices ramenés du désert dans sa case, et fit force incantations, magies et exorcismes secrets, qui, miraculeusement ramenèrent le boy à la vie.

              Son histoire était époustouflante, c’est pourquoi je me suis permis de te déranger un dimanche matin pour te la raconter.

              Le boy perdu dans les dunes du désert, mourant de chaud et de soif, butta sur un objet qui émergeait de la dune et chuta dans le sable.

              Cet objet s’avéra être une lampe à huile. Espérant y trouver de l’eau il la frotta pour la débarrasser du sable et a sa grande surprise un génie apparut !!!

              - Tu viens de me libérer, homme noir, fais trois vœux je les exhausserais.

              - Je veux de l’eau, beaucoup d’eau, être blanc, tout blanc, et voir du cul, des culs, des culs… !!!

              C’est cette obsession du sexe qui le perdit nous raconta l’Abbé Harnaise, le génie réalisa d’un seul coup ses trois vœux en le transformant en ce bidet de céramique blanche que l’on retrouva près de ses habits.

              Etourdi par cette histoire, j’en ai oublié l’heure de la messe que j’ai manquée une fois de plus.

              Mais j’y arriverais ! J’y arriverais ! (****)

              San-Antonieusement.

              (*) Contrepèterie : Aimer le blanc, c’est une affaire de goût. = Aimer le gland, c’est une affaire de bout.

              (**) Pardonnez-moi mes outrances comme nous pardonnons à ceux qui nous ont outrancés.

              (***) Frédéric Dard aussi.

              (****) On l’appelait : « Marabout de Fis-Elle, de ch’val, de course a pied de veau, si fer»

              (*****) Peut-être un jour.

               

               
            Votre message a été soumis avec succès et sera remis aux destinataires brièvement.