Chargement ...
Désolé, une erreur est survenue lors du chargement du contenu.

Les extractions instrumentales vues par les medecins

Agrandir la zone des messages
  • Poitel Blandine
    Les extractions instrumentales sont à l ordre du jour , tant en ce qui concerne le nouveau né pour les éventuelles séquelles en particulier neurologiques
    Message 1 de 3 , 24 févr. 2005
      "Les extractions instrumentales sont à l'ordre du jour , tant en ce qui concerne le nouveau né pour les éventuelles séquelles en particulier neurologiques que pour la mère pour les séquelles périnéales."

      *****bp : pourquoi sont elles particulièrement à l'ordre du jour ? Alors que le chiffre d'extractions est en baisse, au profit des césariennes ?
      Se serait on rendu compte que les extractions comment dire ... seraient plus dommageables que prévu ? Où les femmes demanderaient elles de plus en plus de comptes ? l'accouchement par extraction instrumentale laisse des traces profondes et parfois indélébiles dans le corps de la mère et de l'enfant, et, chose bien moins prises en compte, dans le tête et le coeur aussi !!!



      " LES SPATULES :

      Les indications d'intérêt maternel

      Elles regroupent les applications réalisées soit du fait des contre-indications aux efforts expulsifs, soit du fait d'obtenir des efforts expulsifs de bonne qualité. Elles sont représentées par :

      .../...
      L'indocilité
      ..../....
      L'analgésie loco-régionale trop préconisée, responsable d'une disparition du besoin spontané de pousser et d'une baisse de l'efficacité de l'effort."

      *****bp : ... je suis curieuse de savoir exactement ce que l'auteur met sous ce vocable précis de "indocile" ....

      Si j'en crois mon dictionnaire :
      Indocile : rebelle, désobéissant, opposé à "docile" : qui obéit facilement, facile, maniable

      Une femme "indocile" ... refuse de rester couchée à plat dos ? bouge ? ne pousse pas suivant les sacro saints "inspirez bloquez poussez" à raison de trois poussées par contractions ? se débat ? crie ? proteste ? refuse certains gestes (une épisiotomie par exemple) ????

      La pose de spatules est un geste médical, qui doit répondre à une indication médicale précise, et dans un but déterminé. Elle n'est pas sans répercussions nocives que ce soit sur la mère ou le bb. Et dans ce cadre précis, le fait pour la femme en travail d'être "indocile", de ne pas "obéir", de ne pas se plier aux exigences médicales, d'être "rebelle", pas "facile" ni "maniable" ... relèveraient d'une indication médicale (nécessitant un traitement : les spatules) ....et ce dans l'intérêt propre de la personne considérée ... ???
      Si je traduis bien, une femme qui accouche est donc dans l'incapacité de voir où est son propre intérêt ? il lui faut un médecin pour prendre soin d'elle même contre sa volonté à elle ?
      Et tout considéré, les effets iatrogènes potentiels à l'utilisation des spatules sont "moins pires" que l'indocilité d'une femme en travail ? mieux vaut épisios, déchirures, lacérations et autres qu'une femme qui se rebelle ????


      Je constate que là, il est reconnu que la péridurale interfère de façon négative avec le besoin de pousser et l'efficacité des poussées. (ce qui est loin d'être toujours le cas ....)



      "Enfin les spatules à la vulves sont faciles, peu traumatisante (avec une épisiotomie cependant), peu douloureuse et ne demande pas d'anesthésie générale."

      *****bp : cela me rend perplexe ce genre de remarques ...
      ... peu traumatisanteS ???????????? physiquement ? psychologiquement ? pour la femme, pour le bb ????
      quant au "peu douloureuseS" ... oui évidemment, cela doit être bien peu douloureux puisque cela ne nécessite pas d'anesthésie générale ... je serais curieuse d'avoir l'avis des principales intéressées (pour la douleur ressentie pendant ... et pour les suites bien évidemment ...) ...




      "LES FORCEPS :

      Indications

      .../...

      Indications maternelles :
      .../...
      efforts expulsifs inefficaces ou non coopération maternelle" ...


      *****bp : là il n'y a plus d'indocilité mais une "non coopération" ... là encore j'aimerais bien savoir ce qui est mis EXACTEMENT sous ces mots là !!!

      Ils laissent sous entendre qu'une femme est incapable d'avoir conscience de la nécessité de "coopérer" pour que son bb naisse ... COOPERER AVEC QUI ????????

      si coopérer, c'est rester couchée à plat dos les pieds dans les étriers et pousser suivant le sempiternel et iatrogène "inspirez bloquez poussez" ... ALORS JE NE COOPERE SUREMENT PAS !!!!!!!!!!

      Est ce pour autant que je veux nuire à mon bb ?

      Non. C'est que je SAIS que c'est la meilleure voie pour que je m'épuise, je subisse une expression abdominale, j'asphyxie mon bb, et je subisse une épisiotomie ... (l'expression abdominale est une pratique dénoncée par les médecins urologiques comme étant à très haut risques pour le périnée, quant à l'épisiotomie je ne reviendrait pas encore une fois sur sa nocivité ...).




      "LES VENTOUSES :

      Indications

      ..../ Les indications d'application de la ventouse retrouvées dans la littérature sont les suivantes (ceci représente une liste non exhaustive des indications de la ventouse) :
      ..... l'aide à l'expulsion pour fatigue ou agitation maternelle ...."

      *****bp : en variante de l'indocilité et de la non coopération, voici maintenant l'agitation ... maternelle ... décidemment, le regard des obstétriciens sur ces femmes qui accouchent me pose bien questions :

      * Dans quelle mesure ces comportements stigmatisés de façon négative, et qui "méritent" selon l'auteur, une dépossession brutale du processus de l'accouchement de la femme par un acte VIOLENT, DOULOUREUX et A FORT POTENTIEL IATROGENE (extractions instrumentales)aussi bien pour la mère que le bb ne sont pas INDUITS par les circonstances dans lesquelles on OBLIGE les femmes à accoucher ????

      * Systématiquement ou presque est prôné la nécessité d'une épisiotomie pour "éviter des déchirures graves touchant le périnée" ... ????? Or il semblerait que non seulement cela n'évite rien du tout - les cas de surdéchirure après épisiotomies sont très fréquents dès qu'il y a extraction instrumentale, et bien souvent graves.

      Ce médecin a l'air de faire bien peu de cas des effets nocifs de cette incision du périnée, qui peut induire des douleurs durables sur des mois et des années, être à l'origine de surdéchirures graves touchant les sphincters de l'anus et nécessiter des ré interventions chirurgicales (infiltrations, cautérisations, reprises d'épisiotomies ...) pénibles et même plus. Quant aux répercussions sur la vie sexuelle, du couple, affective et familiale, cela n'existe tout simplement pas apparemment.

      * Parmi les complications, il n'est pas non plus fait mention des spoliations sanguines importantes imputables à l'utilisation des extractions instrumentales et de l'épisiotomie : cette spoliation sanguine est particulièrement conséquente lors des accouchements sous forceps avec épisiotomie, et peut dépasser celle d'une césarienne.

      * Et surtout, surtout ... ce regard là de médecin met comme "pathologies" des comportements maternels "indocilité", "non coopération", "agitation". Et les réponses de ce médecin sont des actions brutales, à risques de iatrogénicité (sur le court, moyen et long terme) aussi bien pour la mère que pour le bébé qui naît, que ce soit au niveau physique que psycho affectif.

      Cette façon de faire est en opposition totale avec la loi et le code de déontologie médicale :

      "AUCUN ACTE MEDICAL NI AUCUN TRAITEMENT NE PEUT ETRE PRATIQUE SANS LE CONSENTEMENT LIBRE ET ECLAIRE DE LA PERSONNE, ET CE CONSENTEMENT PEUT ETRE RETIRE A TOUT MOMENT". Ce consentement ne peut être donné qu'après une information claire, honnête et appropriée.

      Il est bien évident qu'au moment de l'accouchement, dans l'urgence, ce n'est ni le moment ni le lieu de donner cette information là. Pourtant la loi fait obligation d'informer.
      Durant la grossesse, le médecin a tout le temps nécessaire pour faire cette information. Il doit par exemple parler des interventions qu'il peut être amené à pratiquer dans l'urgence comme les extractions instrumentales et l'épisiotomie. Et expliquer ce qu'il attend de cet acte, et pour quelles indications il peut être amené à y avoir recours, et quelles sont les effets secondaires que cet acte peut avoir, aussi bien sur la mère que sur le bébé .... Il ne peut en aucun cas imposer quoique ce soit légalement parlant. La femme doit pouvoir accepter ou refuser tout ou partie, sans pour autant être considérée comme quelqu'un d'indocile, de non coopératif ou d'agité, et subir des interventions à potentiel iatrogène non négligeable.

      Informer de façon loyale et honnête et recueillir le consentement éclairé pour TOUT acte posé sur le corps de la femme en travail, ou son bb en train de naître, c'est reconnaître avoir en face de soi une personne autonome, adulte, sensée et agir en conséquence ; mais poser des actes sur son corps à elle, sur le corps de son enfant sans information ni consentement, c'est lui dénier la capacité à prendre soin d'elle même et de son enfant en train de naître, sans aucune raison. Agir ainsi est condamnable pénalement et déontologiquement.




      ET ... LA CERISE SUR LE GATEAU, DANS LA CONCLUSION ..........

      "Si la mode actuelle centrée sur le périnée féminin donne un avantage à la ventouse, ..."

      *****bp : oups, oups, oups ............ autrement dit se préoccuper du périnée féminin est une question de **** mode ***** ???????????????????????????????????????????

      Il y a une mode actuelle centrée sur le périnée, une d'hier sur le col et une de demain sur le vagin ... ou le cuir chevelu du foetus ??????????? Et donc hier, on pouvait bousiller des périnées en toute quiétude, et demain on pourra les oublier au profit du cuir chevelu du foetus ou je ne sais quoi encore ????????


      J'avoue là ma sidération totale ... le périnée est un groupe musculaire d'importance prépondérante dans la vie féminine. Et l'accouchement est le lieu de "tous les dangers" pour le périnée, responsable d'atonie, de prolapsus, d'incontinence urinaires et fécales transitoires voire définitives, si j'en crois la littérature des médecins urologues et proctologues.
      Il me semblait donc que s'en préoccuper, chercher à le préserver, à l'entretenir, à ne pas le traumatiser (donc par exemple tenter par tous les moyens d'éviter une extraction instrumentale : notamment en refusant de rester couchée à plat dos, en refusant de pousser selon le schéma protocolaire, donc en manifestant de "l'indocilité", de la "non coopération" et de "l'agitation maternelle"....) était la démarche d'une personne responsable, soucieuse de sa santé immédiate et future, et soucieuse tout autant de son enfant (puisque la position couchée est également responsable de souffrances foetales, de blocages dans le bassin, de problèmes de rotation et d'engagement du foetus ...) ....


      Il serait logique de croire que les professionnels, conscients de l'enjeu pour chaque femme, pour chaque bb qui nait, et dans la mesure du possible, évitent d'avoir recours à des techniques qui sont à risque de traumatisme périnéal important, et de ne les utiliser que dans des pathologies avérées .... la lecture des indications médicales pour l'utilisation des ces extractions apprend que l'indocilité, la non coopération et l'agitation maternelle sont assimilées à des pathologies avérées, apparemment tout aussi graves qu'une dystocie, un non engagement ou une souffrance foetale puisque requérant le même traitement !

      Et attention : les spatules, c'est pour l'indocilité, le forceps pour la non coopération et la ventouse pour l'agitation ... il ne faut surtout pas s'aviser à poser des spatules pour une agitation, ou des forceps pour une indocilité !!!


      DE QUI SE MOQUE T ON ????





      Cet article met en relief une certaine vision de l'accouchement et des femmes qui accouchent,

      à laquelle adhère la majorité des professionnels de la naissance, et vision qui montre une méconnaissance - oui, méconnaissance - évidente du processus PHYSIOLOGIQUE et non perturbé de l'accouchement spontané, de ses différentes phases (dont la phase de désespérance où effectivement certaines femmes peuvent manifester un comportement déroutant), de la nécessité du corps maternel d'être en mouvements et de favoriser ainsi la progression foetale, et de la violence que peuvent manifester certaines femmes à ne pouvoir suivre les besoins du travail, de part les exigences médicales de ***restercouchéeàplatdospourlebiendevotrebbmatitedame*** ...








      Blandine Poitel - Maman de trois enfants - Doula
      Membre du comité de rédaction des Dossiers de l'Obstétrique
      Co fondatrice du CIANE http://www.fraternet.org/naissance/CIANE/
      Membre du conseil d'administration de l'AFAR http://www.fraternet.org/afar/
      http://blog.doctissimo.fr/infosaccouchement/
      http://fr.groups.yahoo.com/group/soutien-episiotomie/

      ps. <<il est fâché avec l'orthographe et les accords celui qui a rédigé l'article ? oh les pheautte !!!!>>



      loup@... wrote:


      Decouvert par Sylvie Schneider, un texte medical examinant
      les avantages et les inconvenients des spatules, des forceps,
      et de la ventouse. On y apprend toutes les complications.
      C'est curieux, dans les cours de preparation a l'accouchement,
      si meme ces interventions sont mentionnees (14% des naissances
      quand meme ...), elles n'ont aucun effet secondaire. D'ailleurs
      c'est simple, rien n'est dangereux ni n'a aucun effet secondaire
      dans les cours de preparation a l'accouchement, du moins ceux
      que j'ai connu... C'est curieux, il est ecrit noir sur blanc
      que ces interventions sont souvent indiquees en cas de peridurale
      pour cause d'efforts expulsifs insuffisement efficaces ...

      On y apprend avec delices que l'une des indications "d'interet
      maternel" est "l'indocilite" dans le cas des spatules, et
      la "non cooperation maternelle" dans le cas des forceps. Une
      femme hysterique quoi, appelons un chat un chat. Ah, si
      les femmes en couche etaient des legumes decerebres tout serait
      tellement plus facile. C'est que c'est fatiguant de communiquer,
      c'est fatiguant de soutenir le regard de l'autre, de le considerer
      comme un etre humain, et puis en plus faudrait lui demander son
      accord, ca va pas la tete...

      Et la loi Kouchner sur le consentement eclaire des malades
      la dedans ?

      http://www.jpgtarbes.com/detail/archives/02120801.asp


      Cecile Loup




      [Les parties de ce message comportant autre chose que du texte seul on été supprimées]



      Accueil : http://fr.groups.yahoo.com/group/Re-Co-Naissances/
      Envoyer un message : Re-Co-Naissances@...
      S'inscrire : Re-Co-Naissances-subscribe@...
      Désinscription : Re-Co-Naissances-unsubscribe@...
      Fondateur de la liste : Re-Co-Naissances-owner@...



      Sponsor Yahoo! Groupes

      ---------------------------------
      Liens Yahoo! Groupes

      Pour consulter votre groupe en ligne, accédez à :
      http://fr.groups.yahoo.com/group/Re-Co-Naissances/

      Pour vous désincrire de ce groupe, envoyez un mail à :
      Re-Co-Naissances-desabonnement@...

      L'utilisation de Yahoo! Groupes est soumise à l'acceptation des conditions d'utilisation.








      ---------------------------------
      Découvrez le nouveau Yahoo! Mail : 250 Mo d'espace de stockage pour vos mails !
      Créez votre Yahoo! Mail

      [Les parties de ce message comportant autre chose que du texte seul on été supprimées]
    • fbardes@freesurf.fr
      perso j ai toujours deteste les extractions instrumentales voie basse. mais il faut dire que dans une etude anglaise, l attachement mere enfant est plus
      Message 2 de 3 , 25 févr. 2005
        perso j'ai toujours deteste les extractions instrumentales voie basse. mais
        il faut dire que dans une etude anglaise, l'attachement mere enfant est
        plus difficile par cesar que par forceps.
        de plus en reeduc perineale, la cicatrisationa long terme ne depend pas de
        forceps. l'episio est par soi meme un probleme equivalent.
        Au point de vue enfant, il semble que la naissance cesar soit un manque
        egalement.(on note davantage d'hospitalisation chez les enfants nes par
        cesar iterative, c'est a dire prevue, pas en urgence,que dans les voies
        basses ).
        Voila, dommage car en effet les toubibs preferent sans doute multiplier les
        cesars!!!
        Donc ce n'est pas en terme de forceps ou cesar qu'il faut regarder la
        question. Mais en terme de naissance libre ou coincee dans une multitude de
        protocoles soi disant favorables a la securite... FB

        >
        >
        >
        >
        >
        >
        > "Les extractions instrumentales sont � l'ordre du jour , tant en ce qui concerne le nouveau n� pour les �ventuelles s�quelles en particulier neurologiques que pour la m�re pour les s�quelles p�rin�ales."
        >
        > *****bp : pourquoi sont elles particuli�rement � l'ordre du jour ? Alors que le chiffre d'extractions est en baisse, au profit des c�sariennes ?
        > Se serait on rendu compte que les extractions comment dire ... seraient plus dommageables que pr�vu ? O� les femmes demanderaient elles de plus en plus de comptes ? l'accouchement par extraction instrumentale laisse des traces profondes et parfois ind�l�biles dans le corps de la m�re et de l'enfant, et, chose bien moins prises en compte, dans le t�te et le coeur aussi !!!
        >
        >
        >
        > " LES SPATULES :
        >
        > Les indications d'int�r�t maternel
        >
        > Elles regroupent les applications r�alis�es soit du fait des contre-indications aux efforts expulsifs, soit du fait d'obtenir des efforts expulsifs de bonne qualit�. Elles sont repr�sent�es par :
        >
        > .../...
        > L'indocilit�
        > ..../....
        > L'analg�sie loco-r�gionale trop pr�conis�e, responsable d'une disparition du besoin spontan� de pousser et d'une baisse de l'efficacit� de l'effort."
        >
        > *****bp : ... je suis curieuse de savoir exactement ce que l'auteur met sous ce vocable pr�cis de "indocile" ....
        >
        > Si j'en crois mon dictionnaire :
        > Indocile : rebelle, d�sob�issant, oppos� � "docile" : qui ob�it facilement, facile, maniable
        >
        > Une femme "indocile" ... refuse de rester couch�e � plat dos ? bouge ? ne pousse pas suivant les sacro saints "inspirez bloquez poussez" � raison de trois pouss�es par contractions ? se d�bat ? crie ? proteste ? refuse certains gestes (une �pisiotomie par exemple) ????
        >
        > La pose de spatules est un geste m�dical, qui doit r�pondre � une indication m�dicale pr�cise, et dans un but d�termin�. Elle n'est pas sans r�percussions nocives que ce soit sur la m�re ou le bb. Et dans ce cadre pr�cis, le fait pour la femme en travail d'�tre "indocile", de ne pas "ob�ir", de ne pas se plier aux exigences m�dicales, d'�tre "rebelle", pas "facile" ni "maniable" ... rel�veraient d'une indication m�dicale (n�cessitant un traitement : les spatules) ....et ce dans l'int�r�t propre de la personne consid�r�e ... ???
        > Si je traduis bien, une femme qui accouche est donc dans l'incapacit� de voir o� est son propre int�r�t ? il lui faut un m�decin pour prendre soin d'elle m�me contre sa volont� � elle ?
        > Et tout consid�r�, les effets iatrog�nes potentiels � l'utilisation des spatules sont "moins pires" que l'indocilit� d'une femme en travail ? mieux vaut �pisios, d�chirures, lac�rations et autres qu'une femme qui se rebelle ????
        >
        >
        > Je constate que l�, il est reconnu que la p�ridurale interf�re de fa�on n�gative avec le besoin de pousser et l'efficacit� des pouss�es. (ce qui est loin d'�tre toujours le cas ....)
        >
        >
        >
        > "Enfin les spatules � la vulves sont faciles, peu traumatisante (avec une �pisiotomie cependant), peu douloureuse et ne demande pas d'anesth�sie g�n�rale."
        >
        > *****bp : cela me rend perplexe ce genre de remarques ...
        > ... peu traumatisanteS ???????????? physiquement ? psychologiquement ? pour la femme, pour le bb ????
        > quant au "peu douloureuseS" ... oui �videmment, cela doit �tre bien peu douloureux puisque cela ne n�cessite pas d'anesth�sie g�n�rale ... je serais curieuse d'avoir l'avis des principales int�ress�es (pour la douleur ressentie pendant ... et pour les suites bien �videmment ...) ...
        >
        >
        >
        >
        > "LES FORCEPS :
        >
        > Indications
        >
        > .../...
        >
        > Indications maternelles :
        > .../...
        > efforts expulsifs inefficaces ou non coop�ration maternelle" ...
        >
        >
        > *****bp : l� il n'y a plus d'indocilit� mais une "non coop�ration" ... l� encore j'aimerais bien savoir ce qui est mis EXACTEMENT sous ces mots l� !!!
        >
        > Ils laissent sous entendre qu'une femme est incapable d'avoir conscience de la n�cessit� de "coop�rer" pour que son bb naisse ... COOPERER AVEC QUI ????????
        >
        > si coop�rer, c'est rester couch�e � plat dos les pieds dans les �triers et pousser suivant le sempiternel et iatrog�ne "inspirez bloquez poussez" ... ALORS JE NE COOPERE SUREMENT PAS !!!!!!!!!!
        >
        > Est ce pour autant que je veux nuire � mon bb ?
        >
        > Non. C'est que je SAIS que c'est la meilleure voie pour que je m'�puise, je subisse une expression abdominale, j'asphyxie mon bb, et je subisse une �pisiotomie ... (l'expression abdominale est une pratique d�nonc�e par les m�decins urologiques comme �tant � tr�s haut risques pour le p�rin�e, quant � l'�pisiotomie je ne reviendrait pas encore une fois sur sa nocivit� ...).
        >
        >
        >
        >
        > "LES VENTOUSES :
        >
        > Indications
        >
        > ..../ Les indications d'application de la ventouse retrouv�es dans la litt�rature sont les suivantes (ceci repr�sente une liste non exhaustive des indications de la ventouse) :
        > ..... l'aide � l'expulsion pour fatigue ou agitation maternelle ...."
        >
        > *****bp : en variante de l'indocilit� et de la non coop�ration, voici maintenant l'agitation ... maternelle ... d�cidemment, le regard des obst�triciens sur ces femmes qui accouchent me pose bien questions :
        >
        > * Dans quelle mesure ces comportements stigmatis�s de fa�on n�gative, et qui "m�ritent" selon l'auteur, une d�possession brutale du processus de l'accouchement de la femme par un acte VIOLENT, DOULOUREUX et A FORT POTENTIEL IATROGENE (extractions instrumentales)aussi bien pour la m�re que le bb ne sont pas INDUITS par les circonstances dans lesquelles on OBLIGE les femmes � accoucher ????
        >
        > * Syst�matiquement ou presque est pr�n� la n�cessit� d'une �pisiotomie pour "�viter des d�chirures graves touchant le p�rin�e" ... ????? Or il semblerait que non seulement cela n'�vite rien du tout - les cas de surd�chirure apr�s �pisiotomies sont tr�s fr�quents d�s qu'il y a extraction instrumentale, et bien souvent graves.
        >
        > Ce m�decin a l'air de faire bien peu de cas des effets nocifs de cette incision du p�rin�e, qui peut induire des douleurs durables sur des mois et des ann�es, �tre � l'origine de surd�chirures graves touchant les sphincters de l'anus et n�cessiter des r� interventions chirurgicales (infiltrations, caut�risations, reprises d'�pisiotomies ...) p�nibles et m�me plus. Quant aux r�percussions sur la vie sexuelle, du couple, affective et familiale, cela n'existe tout simplement pas apparemment.
        >
        > * Parmi les complications, il n'est pas non plus fait mention des spoliations sanguines importantes imputables � l'utilisation des extractions instrumentales et de l'�pisiotomie : cette spoliation sanguine est particuli�rement cons�quente lors des accouchements sous forceps avec �pisiotomie, et peut d�passer celle d'une c�sarienne.
        >
        > * Et surtout, surtout ... ce regard l� de m�decin met comme "pathologies" des comportements maternels "indocilit�", "non coop�ration", "agitation". Et les r�ponses de ce m�decin sont des actions brutales, � risques de iatrog�nicit� (sur le court, moyen et long terme) aussi bien pour la m�re que pour le b�b� qui na�t, que ce soit au niveau physique que psycho affectif.
        >
        > Cette fa�on de faire est en opposition totale avec la loi et le code de d�ontologie m�dicale :
        >
        > "AUCUN ACTE MEDICAL NI AUCUN TRAITEMENT NE PEUT ETRE PRATIQUE SANS LE CONSENTEMENT LIBRE ET ECLAIRE DE LA PERSONNE, ET CE CONSENTEMENT PEUT ETRE RETIRE A TOUT MOMENT". Ce consentement ne peut �tre donn� qu'apr�s une information claire, honn�te et appropri�e.
        >
        > Il est bien �vident qu'au moment de l'accouchement, dans l'urgence, ce n'est ni le moment ni le lieu de donner cette information l�. Pourtant la loi fait obligation d'informer.
        > Durant la grossesse, le m�decin a tout le temps n�cessaire pour faire cette information. Il doit par exemple parler des interventions qu'il peut �tre amen� � pratiquer dans l'urgence comme les extractions instrumentales et l'�pisiotomie. Et expliquer ce qu'il attend de cet acte, et pour quelles indications il peut �tre amen� � y avoir recours, et quelles sont les effets secondaires que cet acte peut avoir, aussi bien sur la m�re que sur le b�b� .... Il ne peut en aucun cas imposer quoique ce soit l�galement parlant. La femme doit pouvoir accepter ou refuser tout ou partie, sans pour autant �tre consid�r�e comme quelqu'un d'indocile, de non coop�ratif ou d'agit�, et subir des interventions � potentiel iatrog�ne non n�gligeable.
        >
        > Informer de fa�on loyale et honn�te et recueillir le consentement �clair� pour TOUT acte pos� sur le corps de la femme en travail, ou son bb en train de na�tre, c'est reconna�tre avoir en face de soi une personne autonome, adulte, sens�e et agir en cons�quence ; mais poser des actes sur son corps � elle, sur le corps de son enfant sans information ni consentement, c'est lui d�nier la capacit� � prendre soin d'elle m�me et de son enfant en train de na�tre, sans aucune raison. Agir ainsi est condamnable p�nalement et d�ontologiquement.
        >
        >
        >
        >
        > ET ... LA CERISE SUR LE GATEAU, DANS LA CONCLUSION ..........
        >
        > "Si la mode actuelle centr�e sur le p�rin�e f�minin donne un avantage � la ventouse, ..."
        >
        > *****bp : oups, oups, oups ............ autrement dit se pr�occuper du p�rin�e f�minin est une question de **** mode ***** ???????????????????????????????????????????
        >
        > Il y a une mode actuelle centr�e sur le p�rin�e, une d'hier sur le col et une de demain sur le vagin ... ou le cuir chevelu du foetus ??????????? Et donc hier, on pouvait bousiller des p�rin�es en toute qui�tude, et demain on pourra les oublier au profit du cuir chevelu du foetus ou je ne sais quoi encore ????????
        >
        >
        > J'avoue l� ma sid�ration totale ... le p�rin�e est un groupe musculaire d'importance pr�pond�rante dans la vie f�minine. Et l'accouchement est le lieu de "tous les dangers" pour le p�rin�e, responsable d'atonie, de prolapsus, d'incontinence urinaires et f�cales transitoires voire d�finitives, si j'en crois la litt�rature des m�decins urologues et proctologues.
        > Il me semblait donc que s'en pr�occuper, chercher � le pr�server, � l'entretenir, � ne pas le traumatiser (donc par exemple tenter par tous les moyens d'�viter une extraction instrumentale : notamment en refusant de rester couch�e � plat dos, en refusant de pousser selon le sch�ma protocolaire, donc en manifestant de "l'indocilit�", de la "non coop�ration" et de "l'agitation maternelle"....) �tait la d�marche d'une personne responsable, soucieuse de sa sant� imm�diate et future, et soucieuse tout autant de son enfant (puisque la position couch�e est �galement responsable de souffrances foetales, de blocages dans le bassin, de probl�mes de rotation et d'engagement du foetus ...) ....
        >
        >
        > Il serait logique de croire que les professionnels, conscients de l'enjeu pour chaque femme, pour chaque bb qui nait, et dans la mesure du possible, �vitent d'avoir recours � des techniques qui sont � risque de traumatisme p�rin�al important, et de ne les utiliser que dans des pathologies av�r�es .... la lecture des indications m�dicales pour l'utilisation des ces extractions apprend que l'indocilit�, la non coop�ration et l'agitation maternelle sont assimil�es � des pathologies av�r�es, apparemment tout aussi graves qu'une dystocie, un non engagement ou une souffrance foetale puisque requ�rant le m�me traitement !
        >
        > Et attention : les spatules, c'est pour l'indocilit�, le forceps pour la non coop�ration et la ventouse pour l'agitation ... il ne faut surtout pas s'aviser � poser des spatules pour une agitation, ou des forceps pour une indocilit� !!!
        >
        >
        > DE QUI SE MOQUE T ON ????
        >
        >
        >
        >
        >
        > Cet article met en relief une certaine vision de l'accouchement et des femmes qui accouchent,
        >
        > � laquelle adh�re la majorit� des professionnels de la naissance, et vision qui montre une m�connaissance - oui, m�connaissance - �vidente du processus PHYSIOLOGIQUE et non perturb� de l'accouchement spontan�, de ses diff�rentes phases (dont la phase de d�sesp�rance o� effectivement certaines femmes peuvent manifester un comportement d�routant), de la n�cessit� du corps maternel d'�tre en mouvements et de favoriser ainsi la progression foetale, et de la violence que peuvent manifester certaines femmes � ne pouvoir suivre les besoins du travail, de part les exigences m�dicales de ***restercouch�e�platdospourlebiendevotrebbmatitedame*** ...
        >
        >
        >
        >
        >
        >
        >
        >
        > Blandine Poitel - Maman de trois enfants - Doula
        > Membre du comit� de r�daction des Dossiers de l'Obst�trique
        > Co fondatrice du CIANE http://www.fraternet.org/naissance/CIANE/
        > Membre du conseil d'administration de l'AFAR http://www.fraternet.org/afar/
        > http://blog.doctissimo.fr/infosaccouchement/
        > http://fr.groups.yahoo.com/group/soutien-episiotomie/
        >
        > ps. <<il est f�ch� avec l'orthographe et les accords celui qui a r�dig� l'article ? oh les pheautte !!!!>>
        >
        >
        >
        > loup@... wrote:
        >
        >
        > Decouvert par Sylvie Schneider, un texte medical examinant
        > les avantages et les inconvenients des spatules, des forceps,
        > et de la ventouse. On y apprend toutes les complications.
        > C'est curieux, dans les cours de preparation a l'accouchement,
        > si meme ces interventions sont mentionnees (14% des naissances
        > quand meme ...), elles n'ont aucun effet secondaire. D'ailleurs
        > c'est simple, rien n'est dangereux ni n'a aucun effet secondaire
        > dans les cours de preparation a l'accouchement, du moins ceux
        > que j'ai connu... C'est curieux, il est ecrit noir sur blanc
        > que ces interventions sont souvent indiquees en cas de peridurale
        > pour cause d'efforts expulsifs insuffisement efficaces ...
        >
        > On y apprend avec delices que l'une des indications "d'interet
        > maternel" est "l'indocilite" dans le cas des spatules, et
        > la "non cooperation maternelle" dans le cas des forceps. Une
        > femme hysterique quoi, appelons un chat un chat. Ah, si
        > les femmes en couche etaient des legumes decerebres tout serait
        > tellement plus facile. C'est que c'est fatiguant de communiquer,
        > c'est fatiguant de soutenir le regard de l'autre, de le considerer
        > comme un etre humain, et puis en plus faudrait lui demander son
        > accord, ca va pas la tete...
        >
        > Et la loi Kouchner sur le consentement eclaire des malades
        > la dedans ?
        >
        > http://www.jpgtarbes.com/detail/archives/02120801.asp
        >
        >
        > Cecile Loup
        >
        >
        >
        >
        > [Les parties de ce message comportant autre chose que du texte seul on �t� supprim�es]
        >
        >
        >
        > Accueil : http://fr.groups.yahoo.com/group/Re-Co-Naissances/
        > Envoyer un message : Re-Co-Naissances@...
        > S'inscrire : Re-Co-Naissances-subscribe@...
        > D�sinscription : Re-Co-Naissances-unsubscribe@...
        > Fondateur de la liste : Re-Co-Naissances-owner@...
        >
        >
        >
        > Sponsor Yahoo! Groupes
        >
        > ---------------------------------
        > Liens Yahoo! Groupes
        >
        > Pour consulter votre groupe en ligne, acc�dez � :
        > http://fr.groups.yahoo.com/group/Re-Co-Naissances/
        >
        > Pour vous d�sincrire de ce groupe, envoyez un mail � :
        > Re-Co-Naissances-desabonnement@...
        >
        > L'utilisation de Yahoo! Groupes est soumise � l'acceptation des conditions d'utilisation.
        >
        >
        >
        >
        >
        >
        >
        >
        > ---------------------------------
        > D�couvrez le nouveau Yahoo! Mail : 250 Mo d'espace de stockage pour vos mails !
        > Cr�ez votre Yahoo! Mail
        >
        > [Les parties de ce message comportant autre chose que du texte seul on �t� supprim�es]
        >
        >
        >
        > Accueil : http://fr.groups.yahoo.com/group/Re-Co-Naissances/
        > Envoyer un message : Re-Co-Naissances@...
        > S'inscrire : Re-Co-Naissances-subscribe@...
        > D�sinscription : Re-Co-Naissances-unsubscribe@...
        > Fondateur de la liste : Re-Co-Naissances-owner@...
        >
        > Liens Yahoo! Groupes
        >
        >
        >
        >
        >
        >
        >
      Votre message a été soumis avec succès et sera remis aux destinataires brièvement.