Chargement ...
Désolé, une erreur est survenue lors du chargement du contenu.

68019/PRESSE/À la découverte de Mohamed Bahlouli, la nouvelle promesse lyonnaise (Goal)

Agrandir la zone des messages
  • jsmourdon
    12 janv. 13:18
      À la découverte de Mohamed Bahlouli, la nouvelle promesse lyonnaise
      Julien Quelen

      Né en 2000, Mohamed Bahlouli fait ses classes à Lyon où son nom a déjà beaucoup d'écho. Le meneur de jeu espère bien continuer à faire parler de lui.

      Il est de cinq ans le cadet de Farès Bahlouli, le milieu offensif lillois passé par Monaco après avoir quitté l'OL prématurément. Lui, c'est Mohamed Bahlouli, né en 2000 et pensionnaire de l'académie rhodanienne. Comme pour son grand frère, les formateurs de Lyon ont très tôt remarqué des aptitudes techniques qui lui ont valu d'être rapidement surclassé chez les jeunes et jusqu'en U19, l'équipe avec laquelle il joue désormais régulièrement en dehors de ses apparitions avec la réserve. Comme son grand frère, le talent niché dans ses pieds en fait une promesse qu'il souhaite ardemment tenir. Et en attendant de figurer à l'échelon supérieur ce fan de Lionel Messi, le "meilleur joueur du monde", avale du football, écoute, travaille et rêve d'éclats au plus haut niveau.

      Philippe Coutinho, le milieu complet qu'il prend pour modèle

      L'histoire de Mohamed Bahlouli est intimement liée à celle de Farès et au ballon, la passion qui réunit sa famille, du papa Abes, à la petite soeur Nesrine et au petit dernier, Djibrail, tous les deux à l'OL. Originaire de Lyon où il est né, le jeune numéro 10 tente de suivre son propre chemin même si, par la force des choses, il semble parfois tout tracé. " La comparaison avec mon frère m'accompagne mais je n'en ai jamais souffert. Nous avons eu les mêmes entraîneurs qui disent que j'ai le même style de jeu. Parfois, lors des entraînements, certains m'ont déjà crié dessus en m'appelant Farès ", se souvient-il en riant.

      L'anecdote prête au sourire mais révèle aussi un piège dans lequel il s'efforce de ne pas tomber. " Farès est proche de lui, à l'écoute sur ce qu'il ressent parce qu'il est passé par là. Mais Mohamed sait qu'il doit écrire sa propre histoire ", explique un proche. Alors en parallèle, Mohamed se crée d'autres modèles sur la base d'une réflexion déjà bien fondée. " Lionel Messi est impossible à imiter. Celui que je regarde c'est Philippe Coutinho. Je le regarde en match et aussi sur des vidéos Youtube que je me passe. Il a tout du milieu offensif moderne, il peut à la fois s'exprimer avec des dribbles, des buts, des passes décisives tout en se plaçant toujours pour que son équipe reste équilibrée ". La définition du joueur qu'il voudrait devenir.

      Bientôt un premier contrat professionnel à l'OL ?

      Pour le moment, son auto-critique est plus mesurée que celle livrée sur le profil du nouveau joueur de Barcelone. " Je dirais que je suis un joueur technique avec une bonne vision du jeu ", se contente-t-il de commenter avant de s'étendre plus volontier sur ses axes de progression. " J'adore aller de l'avant mais je dois revenir plus vite, faire du repli quelque chose de naturel parce que ça ne l'est pas. Je travaille beaucoup pour que ça devienne mécanique ". Déterminé à réussir sans douter de sa capacité à réaliser son rêve, le jeune lyonnais fonce avec des temps de passage remarquables : sur ses 42 derniers matches toutes compétitions confondues (U17, U19, CFA et tournoi de Dubai), il a tout simplement inscrit 38 buts et délivré 21 passes décisives.

      Admiratif de Karim Benzema et de Nabil Fekir qu'il considère comme ses références lyonnaises, Mohamed Bahlouli espère suivre la même trajectoire que ses aînés. " Je n'ai que des objectifs à court terme : avoir la chance de m'entraîner avec les professionnels, connaître mon premier groupe et signer mon premier contrat professionnel à l'OL ". En 2013, son frère avait paraphé le sien tout juste après avoir fêté sa majorité. Mohamed, lui, pourrait bien être en avance.

      Source Goal :
      http://olpl.us/2FuOXZw