Chargement ...
Désolé, une erreur est survenue lors du chargement du contenu.

68017/STATS/Stats : le match aller à Angers, point de bascule du bon côté pour l’OL (Libéro Lyon)

Agrandir la zone des messages
  • jsmourdon
    12 janv. 11:32
      le match aller à Angers, point de bascule du bon côté pour l’OL

      Par Hugo Hélin


      STATS. L’OL débute sa phase retour de Ligue 1 par la réception d’Angers, ce dimanche à 17h00. Le match aller avait parfaitement symbolisé les problèmes du début de saison de l’Olympique Lyonnais, avant d’incarner avec le recul le moment où les choses avaient commencé à tourner dans le bon sens pour les Lyonnais.



      C’était seulement la huitième journée de Ligue 1, mais l’OL avait déjà atteint son quota de 3-3 pour les cinq années à venir. Pour la troisième fois de la saison, l’OL ramenait le point du match nul sur ce score peu fréquent à l’ère moderne. Après Bordeaux et Dijon, tous deux à domicile, place donc ce 1er octobre au 3-3 à l’extérieur.

      Sur la pelouse d’Angers, un carton rouge sévère pour Marcelo alors que son équipe menait 1-3 – et l’effondrement tellement prévisible dans la foulée – ramenait l’OL à ses doutes du moment. Une 8e place en Ligue 1 et 2 matchs nuls en Ligue Europa : le bilan au moment de la trêve internationale de début octobre était indigne d’un club de ce standing, même si l’OL aimait se rassurer en se disant qu’il n’avait au fond perdu qu’une seule fois, à Paris qui plus est (pour 3 victoires et 4 nuls en Ligue 1). Les 12 jours sans match début octobre ont finalement fait du bien.


      Le jour où tout a basculé

      Avec le recul, la rencontre au stade Raymond-Kopa apparaît en effet clairement comme le point de bascule de la première partie de saison lyonnaise. Le nul à Angers signifiait que l’OL restait sur 5 matchs sans victoire toutes compétitions confondues ? Il est resté invaincu pendant 9 matchs après la trêve internationale (8 victoires, 1 nul contre Montpellier), jusqu’à la défaite contre le LOSC fin novembre.
      Un "Avant/Après" encore plus impressionnant que ceux des pubs Comme J'aime (lfp.fr)

      Un « Avant/Après » encore plus impressionnant que ceux des pubs Comme J’aime Souriez À La Vie (lfp.fr)

      Inquiétant sur le moment, ce 3-3 symbolise la fin de la mauvaise passe lyonnaise. L’OL est ainsi passé de 1,62 point par match lors des huit premières journées à 2,55 lors des onze suivantes. Une embellie qui se base notamment sur une défense moins perméable : l’OL avait encaissé 13 buts lors des huit premiers matchs de Ligue 1, il en a pris… 7 sur les onze suivants


      Pas l’équilibre qu’on croit

      La narration autour de cette métamorphose (celle d’une équipe qui a su resserrer les boulons derrière) est donc toute trouvée, surtout qu’elle colle plutôt bien à l’impression visuelle d’une défense qui tangue moins et d’un Anthony Lopes de retour au top. D’autres chiffres sont toutefois plus contrastés. L’OL a ainsi concédé en moyenne plus d’expected goals adverses par match lors des journées 9 à 19 que lors des journées 1 à 8 (selon les chiffres de Côté Stats en tout cas, les xG pouvant varier selon les sites puisque tous n’appliquent pas les mêmes coefficients etc) : de 1,09, l’OL est passé à 1,21 xG contre par match.

      Les plus grands progrès apparaissent plutôt en attaque : de 1,57 lors des 8 premiers matchs, l’OL est passé sur les 11 dernières rencontres à 2,14 xG pour par match. À défaut de toujours convaincre dans le jeu, l’OL a bien fini par trouver un équilibre qui se retrouve aussi dans les stats (1,91 expected point par match contre 1,75). Mais ce n’est pas forcément celui que l’on croit. Balèze en attaque, moyen en défense : l’OL a de grandes chances de s’imposer dimanche, mais on n’est toujours pas totalement à l’abri d’un nouveau 3-3.

      Source Libéro Lyon :
      http://olpl.us/2FyNBwX