Chargement ...
Désolé, une erreur est survenue lors du chargement du contenu.

67424/PRESSE/Soir de première pour Pape Cheikh Diop contre l’Atalanta Bergame ? (Football 365)

Agrandir la zone des messages
  • titouplin@...
    7 déc. 03:39
      Ligue Europa – Lyon : Soir de première pour Pape Cheikh Diop contre l’Atalanta Bergame ?
      Publié le 7 décembre 2017 à 09H45 Guillaume MARION

      Recrue la plus chère de l’été à Lyon, Pape Cheikh Diop semble en avoir fini avec les pépins physiques. Ce jeudi, le milieu de terrain pourrait enfin faire sa première apparition avec l’équipe première en Ligue Europa, contre l’Atalanta Bergame (19h00).


      Depuis son transfert à l’OL le 29 août dernier, Pape Cheikh Diop joue de malchance et se fait grandement attendre. Arrivé en provenance du Celta Vigo pour 10 millions d’euros (+des bonus), l’Hispano-Sénégalais s’est donné une entorse à une cheville lors de l’un de ses premiers entraînements avec sa nouvelle équipe. De retour à la compétition fin septembre, le natif de Dakar a tout d’abord repris en National 2, avec la réserve lyonnaise. Mais touché à l’épaule contre Andrézieux, Diop a dû repasser par la case infirmerie. Une fois remis, il a enchaîné avec l’équipe B contre Monts d’Or Azergues, où il a même marqué, puis contre Jura Sud. Pour le plus grand bonheur de son entraîneur Bruno Genesio, qui ménage sa recrue.
      PUBLICITÉ
      inRead invented by Teads

      Genesio : « Se servir des expériences de Darder et Mammana »

      Défini à son arrivée en France comme un milieu « box-to-box », Diop est « un joueur technique et véloce, un garçon très agréable, dynamique et volontaire », comme le définit Armand Garrido, co-entraîneur de la réserve de l’OL, dans des propos recueillis par 20 Minutes. Si certains supporters de l’écurie rhodanienne se désespèrent de le voir enfin sous sa nouvelle tunique, Bruno Genesio préfère retenir les leçons du passé avec son joueur. « Il s’adapte, il faut être patient et se servir des expériences avec les jeunes joueurs étrangers, comme (Sergi) Darder et (Emmanuel) Mammana, à qui on a demandé énormément trop tôt. Ce qui nous a desservis, ce qui m’a desservi. (…) Il faut s’adapter à un championnat plus exigeant physiquement que la Liga. Il progresse bien », expliquait-il alors mi-novembre en conférence de presse.
      Enfin retenu et « intégré », Diop attend son heure

      Après avoir enchaîné avec les jeunes, Diop a été retenu pour la première de la saison avec le groupe professionnel pour la réception de Montpellier (0-0, 13eme journée de L1). Une première pour l’ancien joueur du Celta qui est alors passé par la traditionnelle case du bizutage musical, pour le plus grand plaisir de ses coéquipiers. S’il n’était pas entré contre les Héraultais et s’il n’est plus apparu dans le groupe lors des trois journées suivantes, le numéro 24 de l’OL sait que son heure approche. Cela pourrait même être ce jeudi soir contre l’Atalanta Bergame en Ligue Europa (19eme). Alors que Lyon a assuré sa qualification pour les 16emes de finale de la compétition et jouera la première place en Lombardie, Genesio pourrait décider d’enfin le lancer dans le grand bain. Une grande première que le chanteur hispanophone Kaixo, qui a composé un titre en son honneur, attend fortement. Tout comme les supporters lyonnais curieux de découvrir leur
      nouveau joueur.

      Genesio : « Diop ? C’est le moment de lui monter qu’il est concerné »

      Si Diop ne devrait pas débuter pour ce dernier match de la phase de groupes de Ligue Europa, son entraîneur ne devrait pas manquer de lui donner ses premières minutes. « Concerner tout le monde me parait important, surtout quand tout le monde travaille bien. C’est indispensable si on veut garder une cohésion. La concurrence fait partie du haut-niveau, on a besoin de tout le monde, on ne peut pas avoir 11 ou 12 joueurs dans une saison », reconnaissait Genesio en conférence de presse mercredi. « Cheikh Diop a déjà été dans un groupe de 19. Je le vois progresser, c’est le moment de lui montrer qu’il est concerné, et que si on l’a fait venir c’est qu’on croit en lui, poursuivait-il. Après pour les jeunes qui sortent de leur pays la première fois, il faut être vigilant et patient. » Histoire de tempérer encore un peu les ardeurs d’éventuels impatients depuis août.


      Guillaume MARION

      Source Football 365 :
      http://olpl.us/2nEG3UE