Chargement ...
Désolé, une erreur est survenue lors du chargement du contenu.

Jacques /prosperSchiaffino / groupes électro gènes

Agrandir la zone des messages
  • joseph kerdraon
    Bonjour Angel Bonjour à toutes et tous Votre message tombe bien à propos, j aurais aimé savoir sur ces navires à vapeur,de quelle façon était produit le
    Message 1 de 9 , 1 janv. 2012
    Afficher la source
    • 0 Pièce jointe
      Bonjour Angel
      Bonjour à toutes et tous
      Votre message tombe bien à propos, j'aurais aimé savoir sur ces navires à vapeur,de quelle façon était produit le courant électrique.
      Mon premier embarquement fut sur un charbonnier de 1935, chauffant au charbon.Dans chaque cabine il y avait une lampe au pétrole à la cardan.
      A cet effet il y avait une lampisterie,sous le gaillard,avec des bidons de pétrole de 25 l,et une réserve de lampes.
      La nuit au port il était "mis bas les feux"donc plus de jus.
      Je n'ai pas souvenance d'avoir entendu de groupes électrogène tourner.
      Je suppose que dans  la journée la machine sous pression entrainait une dynamo ?
      Ce devait être de même sur les vapeurs type liberty,mais la chauffe au mazout,donnant de la souplesse, le courant restait tous le temps.
      Peut être que  des mécaniciens pourrait donner leurs avis, merci
      Meilleurs vœux pour 2012
      Bien cordialement
      Jo Kerdraon


      De : Angel Llorente <Angel.Llorente@...>
      À : Messageries-maritimes@...
      Envoyé le : Samedi 31 Décembre 2011 20h42
      Objet : re: Re : [Messageries-maritimes] tempêtes en Méditerranée

       


      Bonjour à tous, N'est ce pas sur le " JACQUES SCHIAFFINO " que le groupe électrogène , au port, était stoppé à 22h00, ? >sur le " PROSPER SCHIAFFINO " chaque cabine était équipée d'une lampe à pétrole avec suspension à la cardan dans chaque cabine . Amitiés à tous. Angel Llorente.
      > Message du 31/12/11 15:13
      > De : "escallier xavier"
      > A : "Messageries-maritimes@..."
      > Copie à :
      > Objet : Re : [Messageries-maritimes] tempêtes en Méditerranée
      >
      >
      Voila une autre vue différente du JACQUES SCHIAFFINO
      amicalement
      xavier escallier

      >

      De : Charles TROTOBAS
      > À : messageries
      > Envoyé le : Samedi 31 Décembre 2011 14h01
      > Objet : [Messageries-maritimes] tempêtes en Méditerranée
      >

      >
       
      att. Marc Soviche,Pierre Rouche   .
      > Oui, c'est encore plus dur de faire Marseille ou Sète Bône Philippeville que Marseille Oran où en dehors du golfe on est à l'abri de la côte espagnole par vent d'ouest ,le plus fréquent . J'ai fait un an aussi la ligne Sète Bône ,Philippeville,Bougie et même Djidjelli (!) sur le Jacques Schiaffino dont Mr. Escallier va peut-être nous envoyer une photo,ce qui me ferait plaisir car j'ai égaré la mienne, et pu "apprécier" ainsi ce qu'était une tempête d'Est en Méditerranée.Un bouchon,un fêtu de paille le Jacques  ! Pas de points qui d'ailleurs n'auraient servi à rien tout cap étant impossible à tenir ;le problème à chaque instant étant de négocier au mieux chaque lame et c'est ainsi que nous nous sommes retrouvés au large d'Oran (!) et qu'il nous a fallu remonter toute la côte algérienne sur la mer calmée (autre air connu) pour arriver à Bône qui n'était pas encore Anaba   .
      >                           Amicalmement
      >                             Ch.T 
      >

      >
      >
      >
      > [ JACQUES SCHIAFFINO638.jpg (366.7 Ko) ]


    • pierremsn rouche
      Joseph, ..en cas de manque de pétrole...vous aviez des bougies..?..Hi! Tous mes voeux Jo à+! Pierre To: Messageries-maritimes@yahoogroupes.fr From:
      Message 2 de 9 , 1 janv. 2012
      Afficher la source
      • 0 Pièce jointe
        Joseph,
        ..en cas de manque de pétrole...vous aviez des bougies..?..Hi!
        Tous mes voeux Jo à+!
        Pierre
         

        To: Messageries-maritimes@...
        From: ker.jo29@...
        Date: Sun, 1 Jan 2012 08:04:15 +0000
        Subject: [Messageries-maritimes] Jacques /prosperSchiaffino / groupes électrogènes

         
        Bonjour Angel
        Bonjour à toutes et tous
        Votre message tombe bien à propos, j'aurais aimé savoir sur ces navires à vapeur,de quelle façon était produit le courant électrique.
        Mon premier embarquement fut sur un charbonnier de 1935, chauffant au charbon.Dans chaque cabine il y avait une lampe au pétrole à la cardan.
        A cet effet il y avait une lampisterie,sous le gaillard,avec des bidons de pétrole de 25 l,et une réserve de lampes.
        La nuit au port il était "mis bas les feux"donc plus de jus.
        Je n'ai pas souvenance d'avoir entendu de groupes électrogène tourner.
        Je suppose que dans  la journée la machine sous pression entrainait une dynamo ?
        Ce devait être de même sur les vapeurs type liberty,mais la chauffe au mazout,donnant de la souplesse, le courant restait tous le temps.
        Peut être que  des mécaniciens pourrait donner leurs avis, merci
        Meilleurs vœux pour 2012
        Bien cordialement
        Jo Kerdraon


        De : Angel Llorente <Angel.Llorente@...>
        À : Messageries-maritimes@...
        Envoyé le : Samedi 31 Décembre 2011 20h42
        Objet : re: Re : [Messageries-maritimes] tempêtes en Méditerranée

         


        Bonjour à tous, N'est ce pas sur le " JACQUES SCHIAFFINO " que le groupe électrogène , au port, était stoppé à 22h00, ? >sur le " PROSPER SCHIAFFINO " chaque cabine était équipée d'une lampe à pétrole avec suspension à la cardan dans chaque cabine . Amitiés à tous. Angel Llorente.
        > Message du 31/12/11 15:13
        > De : "escallier xavier"
        > A : "Messageries-maritimes@..."
        > Copie à :
        > Objet : Re : [Messageries-maritimes] tempêtes en Méditerranée
        >
        >
        Voila une autre vue différente du JACQUES SCHIAFFINO
        amicalement
        xavier escallier

        >

        De : Charles TROTOBAS
        > À : messageries
        > Envoyé le : Samedi 31 Décembre 2011 14h01
        > Objet : [Messageries-maritimes] tempêtes en Méditerranée
        >

        >
         
        att. Marc Soviche,Pierre Rouche   .
        > Oui, c'est encore plus dur de faire Marseille ou Sète Bône Philippeville que Marseille Oran où en dehors du golfe on est à l'abri de la côte espagnole par vent d'ouest ,le plus fréquent . J'ai fait un an aussi la ligne Sète Bône ,Philippeville,Bougie et même Djidjelli (!) sur le Jacques Schiaffino dont Mr. Escallier va peut-être nous envoyer une photo,ce qui me ferait plaisir car j'ai égaré la mienne, et pu "apprécier" ainsi ce qu'était une tempête d'Est en Méditerranée.Un bouchon,un fêtu de paille le Jacques  ! Pas de points qui d'ailleurs n'auraient servi à rien tout cap étant impossible à tenir ;le problème à chaque instant étant de négocier au mieux chaque lame et c'est ainsi que nous nous sommes retrouvés au large d'Oran (!) et qu'il nous a fallu remonter toute la côte algérienne sur la mer calmée (autre air connu) pour arriver à Bône qui n'était pas encore Anaba   .
        >                           Amicalmement
        >                             Ch.T 
        >

        >
        >
        >
        > [ JACQUES SCHIAFFINO638.jpg (366.7 Ko) ]



      Votre message a été soumis avec succès et sera remis aux destinataires brièvement.