Chargement ...
Désolé, une erreur est survenue lors du chargement du contenu.

Un acte antisémite secoue l'athénée

Agrandir la zone des messages
  • CID
    Bruxelles (Laeken) Menaces à l encontre d un prof d origine juive à Marcel Tricot Un acte antisémite secoue l athénée FRANÇOIS ROBERT Le climat
    Message 1 de 1 , 20 nov. 08:49
      Bruxelles (Laeken)

      Menaces à l'encontre d'un prof d'origine juive à Marcel Tricot

      Un acte antisémite secoue l'athénée

      FRANÇOIS ROBERT

      Le climat international malsain vient de faire une victime innocente à Bruxelles. A Marcel Tricot, établissement de la Communauté française situé à Laeken, un jeune professeur d'origine juive fait l'objet d'intolérables menaces de la part d'une poignée d'élèves.

      Les faits remontent à quinze jours. Le nouvel horaire vient de sortir et les affectations des profs sont définitives. L'enseignant, qui découvre une nouvelle classe, se fait interpeller par un élève qui s'étonne de la consonance juive de son nom. L'intéressé ne répond pas. Au cours suivant, ce sont les insultes antisémites : Qu'est-ce que tu fous ici ? Toi et les tiens, vous tuez nos frères palestiniens. Hitler n'en a pas tué assez. On te fera la peau...

      Puis, ce sont les menaces, de plus en plus précises. L'enseignant se plaint auprès de la direction qui tente de ramener le calme. Pressions sont faites sur le meneur et les suiveurs. L'affaire est prise très au sérieux. Il est décidé d'avertir le ministre de l'Enseignement secondaire, Pierre Hazette.

      Celui-ci prend une mesure préventive immédiate : l'éloignement du professeur de l'établissement. Dans le même temps, il lui suggère de porter plainte. Le professeur, profondément ébranlé, est depuis 8 jours en congé de maladie. Il a porté plainte vendredi tant au pénal qu'au civil. Ce faisant, il bénéficie d'une assistance en justice et psychologique de la Communauté française. L'athénée est en effet un établissement à discrimination positive, qui autorise ce genre de soutien, pour des actes racistes.

      Au cabinet Hazette, on suit l'affaire : C'est une situation très particulière. En Communauté française, nous n'avons jamais été confrontés à des propos racistes aussi virulents et à de telles menaces. La situation n'est plus maîtrisable et l'école a eu raison de nous informer.

      Le cabinet Hazette a conseillé à la direction l'intransigeance vis-à-vis des tels faits : De simples mesures disciplinaires nous semblent insuffisantes. C'est une réelle situation de crise. Nous ne pouvons nous permettre la moindre faiblesse dans ce genre de situation. D'autres écoles peuvent être touchées.

      A Marcel Tricot, on confirme que la procédure d'exclusion est en cours. Un arrêt de travail a été programmé ce mercredi, cautionné par la CGSP. Quant au professeur, son retour dans l'école est inimaginable. Le cabinet Hazette compte le recaser dans un établissement où il ne risque pas d'être soumis à de telles menaces.

      La Communauté française n'entend pas en rester là. Aucune école n'est à l'abri de ce genre de dérapages. Nous devons nous attaquer au fond du problème, ajoute-t-on au cabinet Hazette. Les établissements disposent d'une série d'outils de prévention. Il y a des médiateurs, des délégués de classes, les profs, la direction, les éducateurs, etc. On peut aussi imaginer des formations. Les professeurs peuvent y recevoir des cours où l'on apprend à gérer ce genre de situation.

      A la direction de Marcel Tricot, on regrette cette affaire qui portera préjudice à la réputation de l'établissement. Cette histoire tombe en plein ramadan à un moment où les opinions politiques sont exacerbées. Elle est d'autant plus regrettable que Marcel Tricot ne ménage pas les efforts afin de parvenir à un climat plus serein (un programme d'échanges avec un lycée technique de Kénitra, au Maroc, au printemps dernier).

      Par ailleurs, un autre établissement, Madeleine Jacquemotte, est la proie d'actes racistes (deux enseignants blessés). Le syndicat socialiste y annonce une grève de protestation ce mercredi.·

      Régions du mercredi 20 novembre 2002

      © Rossel et Cie SA, Le Soir en ligne, Bruxelles, 2002
    Votre message a été soumis avec succès et sera remis aux destinataires brièvement.